Covid 19

4 M € pour le handball, basket, volley et hockey !

Roxana Maracineanu (Ministre des sports)

On les avait quittés le 17 novembre dernier tout sourire et confiant après avoir été écouté et reçu par le président de la république et des ministres des sports et de l’éducation, les dirigeants du sport professionnels doivent ce soir faire grise mine et plus particulièrement ceux du handball français. En effet, le président de la République, Emmanuel Macron, avait annoncé une enveloppe de 400 millions d’euros d’aides supplémentaires dédiées au secteur sportif, particulièrement impacté par la crise sanitaire, notamment le sport professionnel par les restrictions de jauge puis le huis clos. Cette mesure d’aide était notamment orientée pour aider économiquement les clubs professionnels dont les recettes sont aujourd’hui fortement impactées suite aux mesures de huis clos.

Parmi les mesures destinées à soutenir économiquement les clubs professionnels français dont les recettes sont très fortement réduites en raison des restrictions de jauge, deux dispositifs spécifiques ont été confirmés par le chef de l’État : l’exonération de cotisations sociales patronales (hors retraite complémentaire et une aide au paiement des cotisations égale à 20% de la masse salariale, concernant les cotisations sociales dues en octobre, novembre et décembre 2020) et la création d’un fonds de compensation des pertes de billetterie.

Doté de 107 millions d’euros, ce fonds de compensation bénéficiera prioritairement aux clubs masculins et féminins, ainsi qu’aux organisateurs d’événements les plus fragiles et les plus dépendants de la billetterie. Selon les estimations fournies par le ministère des sports, la répartition de cette enveloppe de 107 millions est la suivante :  48 millions d’euros pour les clubs de football, 40 millions d’euros pour les clubs de rugby, 4 millions d’euros pour les clubs de basket-ball, handball, volley-ball et hockey sur glace et 15 millions d’euros pour les organisateurs de grands événements sportifs. Le plafond de l’aide a été fixé à 5 millions d’euros par structure.

Si on commence à sortir sa calculette, sur la base des 4 millions annoncés, on se rend très vite compte que les sommes espérées par les clubs vont être très faibles et ne vont pas permettre de résorber des pertes financières déjà très importantes. A titre d’exemple, le président du HBC Nantes, Gael Pelletier, rappelait que pour chaque match à domicile, le H perd environs 250 000 €. Il ne faut pas avoir fait des hautes études de mathématiques pour constater que les aides gouvernementales vont être une goutte d’eau dans les finances des clubs professionnels.

42 CommentairesPoster un commentaire

  1. julien12 - le 4 décembre 2020 à 23h50

    Vraiment ignoble et dégoutant de leur part, ils ont quasi donné la moitié au foot alors que c’est eux qui en ont le moins besoin,des vrais raclures

  2. max - le 5 décembre 2020 à 00h02

    Plus qu’à espérer que les clubs puissent accueillir de nouveau des spectateurs (au moins 1000) dès février sinon il y aura de la casse avant même la fin de saison…

  3. simon - le 5 décembre 2020 à 00h20

    Tant mieux pour le volley et le hockey mais je trouve qu’ils s’en sortent pas si mal par rapport au basket et hand avec les mêmes aides…

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).