EHF EL (M)

Toulouse battu logiquement à Vienne

Nemanja Ilic (Fenix Toulouse)

En partie à cause d’une défense en grande difficulté toute la soirée, le Fenix Toulouse concède sa première défaite en phase de poules de l’European League à Vienne, contre les Fivers Margareten (37-32).

Pour son troisième match de poules de l’European League, Toulouse était à Vienne pour affronter les Fivers Margareten, la seule autre équipe à avoir joué deux matchs dans la poule A. Si les Toulousains se présentaient en Autriche en étant invaincus, les Fivers, qui s’étaient qualifiés à la surprise générale en éliminant notamment le Benfica en tour préliminaire, ont perdu leurs deux premiers matchs. Dès l’entame, les Viennois font bien comprendre à leur adversaire français qu’ils ne comptent pas enchaîner avec une troisième défaite : leur jeu d’attaque varié et leurs engagements rapides perturbent le Fenix. Mais dans le premier quart d’heure, les Toulousains trouvent aussi des solutions en attaque, et le score est serré et riche en buts (10-10, 14′). Au fil des minutes cependant, les défenses se rebiffent et les buts se font plus rares. Toulouse bute de plus en plus souvent sur la défense de son adversaire, mais parvient à rester au contact (14-14, 25′), avant d’être davantage malmené avant la pause. La faute à des échecs au tir, des ballons perdus et à une double-infériorité qui permettent aux Fivers, plus constants, de prendre jusqu’à trois buts d’avance avant la réduction du score de Pierre Soudry (17-15, 30′).

La défense pas au rendez-vous

César Almeida (Fenix Toulouse)

Les Toulousains ne reviennent pas bien des vestiaires : manquant d’impact défensif et d’inspiration offensive, les hommes de Philippe Gardent commencent à se faire distancer par leur adversaire. Un temps-mort posé par le coach toulousain (25-20, 39′) semble faire du bien au Fenix, qui parvient à revenir à deux buts après une double parade de César Almeida, fraîchement entré en jeu (25-23, 42′). Mais les Fivers restent dans leur match et ne laissent pas Toulouse réduire davantage l’écart. Après un échec de Pierrick Chelle en contre sur sur Boris Tanic, qui sauve littéralement l’écart de deux buts (28-26, 48′), les locaux parviennent dans la foulée à enfoncer de nouveau Toulouse (30-26, 49′). Les Autrichiens maintiennent leur bon niveau dans les dix dernières minutes, et font même le spectacle, que ce soit par Eric Damböck sur son aile gauche (6 buts) ou par Marin Martinovic, auteur d’une superbe roucoulette (35-30, 58′). Un dernier but de Gaël Tribillon ne change rien au score (37-32). Malgré les 7 buts de Nemanja Ilic (dont 3/3 pen.), Toulouse n’a jamais vraiment trouvé la solution face aux Fivers, la faute à une défense pas vraiment dans le coup et un manque d’arrêts de gardiens. Le club de la Ville Rose devra resserrer les boulons en vue de la réception de Créteil vendredi.

Mickaël Georgeault

10 CommentairesPoster un commentaire

  1. Bibi - le 17 novembre 2020 à 20h37

    Entre la roucoulette improbable et le tir dans le dos tout aussi improbable de Martinovic, il a ici deux occasions de rentrer dans le top 5 des buts de la semaine (surtout la roucoulette, elle est magnifique).

  2. Bruno Martinus - le 18 novembre 2020 à 10h54

    [ALERTE BFM] Luc Steins rejoint Paris jusqu’à la fin de la saison

  3. jpf_hb - le 18 novembre 2020 à 13h37

    On est sur que Steins a le droit de jouer en LDC vu qu'il a déjà joué une compet EHF cette saison ?

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).