ESP

Cédric Sorhaindo, une décennie au Barça

Dans le cadre d’une interview réalisée par l’agence presse espagnole EFE et relayée par le journal sportif Marca, Cédric Sorhaindo s’est confié sur ses dix années passées au Barça. Le pivot français a également confirmé qu’il s’agirait bien de sa dernière saison au club. 

En marge de la reprise en Espagne avec la première journée qui a lancé la saison, Cédric Sorhaindo a livré son ressenti sur ses dix années passées au sein du club barcelonais. Nous vous partageons les moments forts de cet entretien.

Flashback sur son parcours au Barça

Cedric Sorhaindo (Barcelone)

Comme pour honorer sa dernière saison sous les couleurs blaugranas, Cédric Sorhaindo a été nommé vice-capitaine de l’équipe derrière Raúl Entrerríos, une autre légende qui s’en ira également en 2021. Une belle marque de confiance de la part du club catalan envers un de ses emblèmes des années 2010. En effet, le pivot tricolore a tout remporté à Barcelone, notamment 2 Ligues des Champions acquises en 2011 et 2015, et de multiples titres nationaux. “L’important pour moi est la façon dont nous sommes arrivés à gagner tous ces titres, l’histoire du vestiaire, de chaque effectif que nous avons eu, des blessés aussi. Curieusement, chaque fois qu’on était au complet on n’a pas gagné la Ligue des Champions“, se confie-t’il à EFE.

Interrogé sur le bilan qu’il dresse de cette dernière décennie, Sorhaindo répond : “Je me revois il y a 10 ans et je me vois maintenant. Et je me vois heureux et ne regrette rien, parce que mes erreurs m’ont conduit à être la personne que je suis. Forcément quand quelque chose commence, cela doit se terminer un jour, mais tout dépend de comment tu veux t’arrêter“. Le pivot martiniquais insiste également sur ses excellents rapports avec son entraîneur Xavi Pascual : “Il est comme un père pour moi, il a toujours été à mes côtés durant ces dix années“.

“Tchouf” se remémore également ses tout premiers pas au club, alors qu’il ne parlait pas Espagnol. “J’étais très timide, seul, et deux personnes en particulier m’ont aidé à m’intégrer : Juanín García et Dani Sarmiento. À mes yeux ce ne sont pas que des joueurs, mais des personnes, des légendes selon moi, car leur manière de me soutenir et de croire en moi m’a renforcé à l’idée que j’étais arrivé là où se trouvait ma place“.

Dernière saison puis l’après-Barça

Désormais âgé de 36 ans, Sorhaindo veut savourer pleinement sa dernière année sous la tunique blaugrana. Désireux de commencer cette onzième saison avec la même motivation que les précédentes, il veut profiter de chaque instant : “J’avais vraiment envie de pouvoir continuer une année supplémentaire au club. Bien qu’il s’agisse de la dernière ici, c’est un défi pour moi, et une belle manière de dire au revoir en compagnie d’Entrerríos“.

Cédric s’est également confié sur l’après-Barça. Il ne pense pas arrêter sa carrière en tant que joueur, “bien qu’avec la problématique de la Covid-19 rien n’est envisagé encore“. S’il ne sait pas encore où l’avenir le conduira, l’international tricolore fait toutefois savoir qu’il serait intéressé par un retour en Martinique une fois sa carrière de joueur terminée, afin d’y entraîner : “Tout autant que j’ai travaillé pour devenir un athlète de haut niveau, j’aimerais être entraîneur de haut niveau, mais d’abord je dois apprendre beaucoup de choses avant que je puisse y retourner et aider“.

Enfin, à propos des échéances à venir avec les Bleus, Sorhaindo reconnaît que la qualification pour Tokyo est un de ses objectifs majeurs. Il a par ailleurs livré ses impressions sur le futur de la sélection. “Je pense que c’est le moment de renouveler le groupe, de changer la façon de travailler, de chercher d’autres choses, car malgré le talent qu’il y a, si on ne travaille pas on n’obtient pas de résultat” déclare t’il à ce sujet.

5 CommentairesPoster un commentaire

  1. jpf_hb - le 10 septembre 2020 à 15h33

    "je pense que c’est le moment de renouveler le groupe", au moins il sait ce qui l'attend probablement…

    • Jack3544 - le 10 septembre 2020 à 21h35

      Lucide ou il a eu un coup de telephone de Gille?

  2. Syahn - le 11 septembre 2020 à 12h22

    J'ai tendance à le charger un peu facilement vu son niveau de performance actuel.

    Mais regardez les vidéos du dernier final4 remporté par Barcelone et le niveau qu'affichait Cedric, un modèle de tonicité, dynamisme, endurance et autant d'adjectif qu'on pourrait rajouter.

    Comment a t-il pu se laisser aller à ce point? Qu'il continue est limite une insulte au joueur qu'il a été, de "monstre" et "pièce essentielle du jeu" il est devenu "rincé" et "gras".

    Triste pour le joueur qu'a été Sorhaindo, mais ravi que le joueur qu'il est devenu arrête au plus vite ou du moins disparaisse des écrans pour ne pas plus salir son image.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).