Euro (M) – Grp B et F

Les favoris assurent, l’Autriche réussit son entrée

Mandatory Credit © Uros Hocevar / kolektiff

Groupe B

République Tchèque 29-32 Autriche (Statistiques)

Dans un groupe B très ouvert à Vienne, l’Autriche a réussi ses débuts à domicile face à la République tchèque. La surprise du dernier Euro a pourtant terminé la première période en tête (14-13, 30′), notamment grâce aux réalisations d’Ondrej Zdrahala (5 buts). Mais les Autrichiens ont réalisé un début de deuxième période canon pour prendre le leadership (15-18, 36′). Les Tchèques s’accrochent, et ne sont menés que d’un but à l’entrée du money-time (28-29, 56′). Les derniers instants sont cependant à l’avantage des Autrichiens, et deux derniers buts de Nikola Bilyk, meilleur buteur du match (12 buts), scellent le succès autrichien (29-32).

Macédoine du Nord 26-25 Ukraine (Statistiques)

L’Autriche prend la tête du groupe devant la Macédoine du Nord, qui a eu toutes les peines du monde pour se dépêtrer de l’Ukraine, de retour à l’Euro après dix ans d’absence. Les Macédoniens dominent la première période (6-3, 14′, 13-10, 30′), et comptent cinq buts d’avance à l’entame de la deuxième (16-11, 33′). Mais petit à petit, les Ukrainiens refont leur retard, et avec les arrêts de leur gardien Gennadiy Komok (12 parades), reviennent au score (22-22, 50′). La Macédoine du Nord est finalement délivrée par son héros de toujours, Kiril Lazarov (8 buts), auteur d’un buzzer beater qui offre le succès aux siens (26-25). Les Macédoniens devront confirmer face à la République tchèque dimanche.

Groupe C

Slovénie 26-23 Pologne (Statistiques)

Alors qu’on aurait pu penser que la Slovénie ne ferait qu’une bouchée d’une Pologne moribonde ces dernières années, les hommes de Ljubomir Vranjes n’ont jamais véritablement réussi à se mettre à l’abri en première mi temps (7-4, 11′, 13-11,30′), la faute à des polonais accrocheurs, notamment grâce à l’ailier gauche de Kielce Przemysław Krajewski (3 buts) et au demi centre Maciel Pilitowski (4 buts). La début de seconde période va voir la Slovénie appuyer sur l’accélérateur grâce à son collectif bien huilé et se mettre à l’abri au bout de dix minutes (18-13, 40′). Les slovènes vont conserver leur avance jusqu’à l’entrée du money time avant de lever un peu le pied et permettre aux polonais de limiter les dégâts grâce à un festival de la star montante polonaise Arkadiusz Moryto qui inscrit les trois derniers buts de sa formation (26-23).

Mandatory Credit © Nebojsa Tejic / kolektiff

Suède 34-21 Suisse (Statistiques)

Devant leur public, les suédois n’avaient pas prévu de laisse de place au suspense contre une équipe suisse qui n’avait plus participé à l’Euro depuis 2006. En quinze minutes, c’est une pluie de tirs qui s’est abattue sur la cage de Nikola Portner, notamment en provenance du côté gauche de l’attaque suédoise où Jerry Tollbring (6 buts) et Kim Ekdahl du Rietz (6 buts) s’en sont donné à coeur joie, rejoints par le gardien Andreas Palicka qui inscrit deux buts consécutifs dans le but suisse vide (11-5, 14′). Incapables de trouver la solution en défense pour endiguer les offensives suédoises, les suisses rejoignent les vestiaires sans grand espoir sur l’issue du match (20-13, 30′) malgré un Andy Schmid au four et au moulin (4 buts et 6 passes décisives). La seconde période ne sera que gestion du score et de son effectif de la part de l’équipe de Kristjan Andresson, tout en soignant le goal average en fin de match en infligeant un cinglant 6-0 lors des six dernières minutes (34-21). La Suisse aura l’occasion de montrer lundi après midi qu’elle vaut mieux que ça contre la Pologne.

1 CommentairePoster un commentaire

  1. Sephiroth - le 11 janvier 2020 à 01h18

    Kiril le Grand, roi incontesté du buzzer beater.

    Au passage, on parle trop peu de la photogénie de Stoilov…

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).