LSL – J9

Nîmes très solide à Ivry

Benjamin Gallego (USAM Nimes Gard)

Après deux rencontres perdues sur le fil face à Paris et Kristianstad, Nîmes se déplaçait à Ivry pour repartir de l’avant en cette 9e journée de Starligue. Devant au score durant tout le match, l’USAM s’est imposée avec la manière face à Ivry (25-33). Les Gardois remontent à la 5e place tandis qu’Ivry reste 15e.

L’autre rencontre opposant un club francilien à un visiteur languedocien a été bien moins serrée. En effet, si Montpellier a souffert à Tremblay, Nîmes a récité une belle partition à Delaune. Devant tout le match, les coéquipiers de Michaël Guigou n’ont pas tremblé et ont même pu faire un peu tourner l’effectif. Seule ombre au tableau, la blessure de Vid Kavticnik en deuxième période qui, espérons-le, ne sera pas trop grave.

IVRY TIENT UNE MI-TEMPS…

La première mi-temps commence sur un rythme élevé et avec une agressivité que les arbitres calment immédiatement : 5 sanctions temporaires en 7 minutes ! Nîmes prend les devants grâce au trio Sanad-Minel-Kavticnik mais ne creuse pas l’écart. En effet, en face, un homme résiste farouchement à l’envahisseur nîmois et rappelle de mauvais souvenirs aux Gardois. Linus Persson, l’arrière droit suédois (comme Kristianstad) d’Ivry enchaîne les actions de classe et finira le match avec 10 buts (10/12). Malheureusement pour les locaux, il est un peu le seul danger du soir, avec un Martinez à la mène (5/9) qui se démène pour trouver des situations de shoot. Nîmes est devant à la pause : 15-18.

… PUIS EST SUBMERGÉ PAR LA VAGUE NÎMOISE

Malgré une volonté affichée de recoller au score, les Ivryens n’auront pas l’occasion d’espérer un retour en seconde période. Rapidement, les Nîmois creusent l’écart par Minel (8 buts au total) ou Tesio (3 buts), bien entré au relais de l’excellent Sanad. Même les faits de jeux en leur défaveur (blessure de Kavticnik, carton rouge pour Derisbourg) ne perturberont pas les Gardois, leur sérénité reposant sur leur maître à jouer Guigou (2/2) souvent inspiré à la mène. Dans ses cages, Teodor Paul fait une entrée étincelante (8 arrêts à 44 %). C’en est trop pour Ivry qui ne peut résister malgré le courage des Rouge et Noir.

Nîmes s’impose nettement 25-33 et peut désormais penser à Bucarest. De son côté, Ivry essaiera d’aller chercher une deuxième victoire à Limoges la semaine prochaine.

Tristan Paloc

6 CommentairesPoster un commentaire

  1. Lepage - le 21 novembre 2020 à 21h40

    Trop bien

  2. Philippemhb - le 21 novembre 2020 à 23h07

    Ivry, tout en restant une belle équipe, semble être la plus faible du championnat avec Créteil….
    Ça ne retire en rien la belle prestation de Nîmes avec monsieur Minel (courant alternatif/ courant continu)….

    • oeil52 - le 22 novembre 2020 à 15h04

      Domage que minel à était un poil en dessous contre le PSG ils avaient vraiment de qoui gagner le PSG dommage aussi que le parisien nut était sanctionner pour la faute flagrante sur l'aillier Nimoi :-(( On le dis cela ce koue à peu parfois mais c'est toukours bon ou en faveur pour le PSG !!!! 🙁
      C'est un peu comme Madrid au football Espagnol !

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).