Préview Starligue 2020-2021

Montpellier veut sa revanche

Valentin Porte (Montpellier HB)

Frustrés par un exercice 2019-2020 où ils ont été éjectés du podium par le voisin nîmois, les Montpelliérains abordent cette nouvelle saison avec ambition en Starligue, délestés du poids de la Ligue des Champions.

Résumé des transferts de l’été

  • Ils sont arrivés :  Benjamin Bataille (Arrière gauche – Ivry), Alexis Borges (Pivot – Porto), Lucas Pellas (Ailier gauche – Lugi)
  • Ils sont partis : Benjamin Afgour (Pivot – Dunkerque), Mathieu Grébille (Ailier gauche – Paris), Nikola Portner (Gardien – Chambéry), Mohamed Soussi (Arrière gauche – Tremblay).

Effectif pour la saison 2020-2021

  • Gardiens : Marin Sego, Kevin Bonnefoi.
  • Ailiers gauches : Hugo Descat, Lucas Pellas.
  • Arrières gauches : Gilberto Duarte, Benjamin Bataille, Jonas Truchanovicius.
  • Demi-centres : Diego Simonet, Kyllian Villeminot.
  • Arrières droits :  Melvyn Richardson, Julien Bos, Giorgi Tskhovrebadze.
  • Ailiers droits : Valentin Porte (capitaine), Yanis Lenne.
  • Pivots : Alexis Borges, Fredric Pettersson.

Les joueurs en gras sont ceux qui devraient démarrer chaque rencontre dès le début de la saison.

La saison 2019-2020 restera dans les mémoires de tous, écourtée de près d’un tiers de ses rencontres. Du côté de Montpellier, ce ne sera pas un bon souvenir. Alors que les Héraultais ont été courageux et parfois héroïques en Ligue des Champions, leur parcours en championnat a, quant à lui, été laborieux étant donnée la qualité de l’effectif de Patrice Canayer (6 défaites et 2 matchs nuls en 18 rencontres). Nul doute que Valentin Porte et ses collègues veulent remettre les pendules à l’heure cette saison.

La question de la saison : Prêt dès la reprise ?

Alors qu’il semble encore difficile de se projeter loin dans la saison au vu du contexte sanitaire, les Montpelliérains ont un début de calendrier déjà épique. Une double confrontation contre Skjern, puis l’enchaînement en octobre d’Aix, Nîmes et Nantes, tel est le menu très copieux des Héraultais. Après leurs matchs amicaux très réussis (neuf victoires en autant de rencontres), reste à savoir si Hugo Descat et ses compères seront capables de commencer pied au plancher. La réussite exceptionnelle des matchs amicaux sera-t-elle toujours présente ?

Le facteur X : Alexis Borges

Les recrues semblent bien intégrés et satisfont tout le monde pour l’instant. Valentin Porte déclarait ainsi, lors de la conférence de presse de rentrée : “Le groupe est plus homogène. Cette année, avec le recrutement, on apporte plus de danger“. Effectivement, l’ailier Lucas Pellas a déjà fait parler sa vivacité et Benjamin Bataille va apporter encore plus de profondeur sur la base arrière. Cependant, le petit nouveau le plus scruté cette saison sera sans doute Alexis Borges. D’une part, car Montpellier s’est doté d’un pivot bien connu de la scène européenne. En effet, tant en Ligue des Champions qu’avec la sélection portugaise, l’ancien joueur de Porto a mis à mal bien des défenses, et notamment celles de l’équipe de France et…  de Montpellier l’an dernier. D’autre part, car Borges arrive à un poste où Montpellier a eu des difficultés ces dernières saisons, Afgour et Pettersson ayant eu du mal à faire oublier le départ de Ludovic Fabregas.

C’est pourquoi les attentes autour du pivot portugais sont conséquentes. Déjà seul professionnel au poste de pivot à cause de la blessure de Pettersson, Alexis Borges est attendu en défense où le bloc central portugais avec Duarte pourrait être dur à contourner et en attaque où il devra s’intégrer à la mécanique montpelliéraine. Un beau défi pour lui.

PRONOSTIC DE LA RÉDACTION :

OSCAR: 2ÈME

ZORMAN: 3ÈME

SCHMID: 2ÈME

LANFILLO: 2ÈME

ISAKOVIC: 3ÈME

LOVGREN: 2ÈME

BALIC: 2ÈME

 

Tristan Paloc

12 CommentairesPoster un commentaire

  1. Syahn - le 23 septembre 2020 à 10h42

    Le prono est généreux.

    Placer le montpellier actuel en perte de confiance totale (ça peut revenir mais ça prend du temps) devant un HBCN ou USAM me parait dingue.

    • luk - le 23 septembre 2020 à 10h52

      A voir quand même ce que va donner l’USAM sans Prandi. Pour le H, à l’instar de Montpellier l’an passé, ce ne sera pas forcément évident d’enchaîner tous les 3 jours à haute intensité même si ça peut être un avantage niveau rythme au début et tant qu’il y n’a pas de blessés.

      • Syahn - le 23 septembre 2020 à 11h17

        Prandi prenait le temps de jeu pour sur, mais Jean-Jacques c'est pas un peintre c'était du 7-8 buts/matchs c'est sur qu'il va pas tirer des tribunes mais ça rentre.
        Pareil à voir l'enthousiasme de certains gens du site quant au jeune recruté y'a peut-être qqchose.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).