EdF (F)

La France entame sa préparation par une victoire

Pour la première de ses deux sorties face à la Hongrie, en préparation du Mondial en Espagne qui débute la semaine prochaine, l’équipe de France s’est imposée 33 à 28.

Elles avaient étrenné leur titre olympique à Besançon avec une large victoire face à la République Tchèque (38:22). Les filles de l’équipe de France ont retrouvé ce soir le public parisien, avec une deuxième victoire à la clé, face à la Hongrie (33:28). Dans un Coubertin pas plein, elles ont aussi fait le plein d’énergie positive, avec une prestation maitrisée à la clé. Sans Allison Pineau, Cléopatre Darleux, Lucie Granier et Oriane Ondono, les filles d’Olivier Krumbholz ont pris vingt minutes pour prendre la mesure d’un adversaire qui a coulé en l’espace de dix minutes.

Le sélectionneur français avait fait le choix de lancer d’entrée de jeu une équipe qui pourrait se rapprocher d’une équipe-type, avec Laura Flippes au poste d’arrière droite. Mais c’est sur les rotations que les Bleues ont fait la différence en fin de première période, avec notamment les entrées convaincantes de Kalidiatou Niakaté et Pauletta Foppa. Celles-ci convertissaient sur le jeu rapide les ballons récupérés par Laura Glauser dans la cage pour offrir neuf buts d’avance aux Bleues à la pause (18:9).

La suite était plus brouillonne, peut-être le contrecoup de la semaine d’entrainement que les Françaises ont dans les pattes. “Nous avons été moins tranchants et dominateurs en seconde période où nous avons fléchi dans tous les secteurs du jeu. Il fallait s’attendre à un relâchement au cours de la deuxième période. Je regrette surtout les maladresses au tir” notait le sélectionneur Olivier Krumbholz, qui aura tout de même vu ses filles faire le spectacle dans les derniers instants, à l’image de ce kung-fu entre Pauline Coatanea et Estelle Nze Minko. “Même s’il faut se préparer, ce soir c’était aussi une fête avec le public” souriait cette dernière, meilleur buteur tricolore avec huit réalisations.

Des seize joueuses sur la feuille de match, seule la Messine Tamara Horacek n’aura pas mis le pied sur le terrain, alors qu’il faut s’attendre à ce que le sélectionneur fasse quelques rotations avant le deuxième rendez-vous de dimanche. Il sera encore temps pour cette équipe de France de faire le plein de bonnes ondes avec son public avant de décoller pour l’Espagne.

Kevin Domas

2 CommentairesPoster un commentaire

  1. Philippemhb - le 27 novembre 2021 à 10h02

    Toujours pas fan de Coatanea qui échoue beaucoup au tir, pour une ailière…..
    En revanche, quel plaisir de voir jouer N'Ze Minko, Flippes, Foppa, Glauser, Edwige, Nocandy et la jeune Gabriel….
    Zaadi reste une énigme pour moi…..super forte, ayant le handball en elle mais fonçant souvent tête baissée dans des impasses dont le chemin se termine régulièrement par des pertes de balles sur passes, mauvaises, forcées, lisibles et interceptées…avec buts en contre attaques…
    En tout cas beau match général, bien maitrisé en dehors d'un petit trou d'air du a la rentrée de nouvelles joueuses et comblé par le retour des cadres…

    • Averell - le 28 novembre 2021 à 09h42

      plutot d'accord avec toi sur Coatanea. En meme temops, toutes les ailieres ont ete en difficulte.
      Pas vraiment d'accord sur Zaadi: elle a quand meme une super vision du jeu, trouve tres bien ses pivots et partenaires et n'hesite pas a prendre ses responsabilites au tir, meme si parfois ca induit un peu de dechet

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).