EdF (M)

Retour vers le futur pour les Bleus

L’équipe de France masculine a entamé sa préparation au championnat d’Europe hier avec l’annonce de cinq nouveaux cas positifs à la Covid-19 au sein de l’effectif. Donnant à l’ensemble un petit air de déjà-vu.

Il est bien loin l’optimisme du mois de novembre. Porté par le vent d’un renouvellement d’effectif, il régnait alors un air de soulagement et de retour à la normale dans les couloirs de la maison du handball. Moins de deux mois plus tard, tout est passé aux oubliettes, et on croirait revoir les scènes précédant le décollage pour le championnat du monde en Egypte il y a un an. Bulle sanitaire, points presse en visio, photographes parqués dans un coin du gymnase à l’entrainement, doutes sur la tenue même de la compétition, c’est un peu retour en janvier 2021 pour l’équipe de France…“On commence à avoir l’habitude de tout ça, et il y a des choses plus graves que de ne pas parler à quelqu’un pendant quatre heures le temps qu’on ait les résultats des tests” sourit le nouveau capitaine Valentin Porte, qui veut faire contre mauvaise fortune bon coeur.

Et si, à l’heure qu’il est, la France est une des nations les plus touchées par la Covid-19, avec au total huit joueurs positifs pour le moment, de l’aveu même du médecin Pierre Sébastien, “on a évité une petite catastrophe”. Déjà testés en amont de leur venue à Créteil, les convoqués pour le stage ont du subir un nouveau test PCR à leur arrivée, en attendant dans des chambres individuelles de la Maison du Handball que les résultats tombent. Pour cinq d’entre eux, il s’est avéré positif. Et le protocole sanitaire mis en place a évité la contamination de tout l’effectif.

Demain matin, tout l’effectif aura le droit à un nouveau test PCR, “histoire d’être sûr que personne ne soit passé entre les gouttes”. En attendant, à treize joueurs dont deux gardiens à l’entrainement, “c’est un peu compliqué pour le jeu sur grand espace” admet le sélectionneur Guillaume Gille. Qui est déjà, avec son staff, parti à la recherche de renforts, au moins pour la fin de semaine, le temps que Benoit Kounkoud, Nikola Karabatic et Yanis Lenne, les premiers positifs découverts, puissent revenir. “On a demandé aux joueurs de la liste des 35 de faire des tests, pour faire un premier tri entre positifs et négatifs. On verra ensuite en fonction des profils quels sont ceux susceptibles d’être rappelés” continue Guillaume Gille, qui doit à l’heure actuelle faire sans ailier gauche et avec le seul Kentin Mahé sur le poste de demi-centre.

Mais le chemin est encore semé d’embûches pour le sélectionneur et ses hommes. Car les testés positif à la Covid-19 devront attendre entre huit et dix jours pour reprendre l’entrainement, comme le stipule le protocole gouvernemental. “Mais nous y avons ajouté notre propre protocole, qui sera de ne pas laisser revenir dans le groupe un joueur avec un PCR positif. Ce qui complique un peu la chose, car nous avons actuellement un joueur qui est à quatorze jours d’arrêt, et qui était encore positif hier” précise Pierre Sébastien. Une fois le PCR négatif, il faudra encore que le joueur passe des tests cardiaques et une prise de sang, avant de pouvoir rejoindre ses coéquipiers…

Autant dire que pour les Français, le championnat d’Europe, sensé débuter le 13 janvier, est encore bien loin. De report de la compétition, il n’est pour l’instant pas question. Les matchs se joueront-ils devant moins de public ? L’équipe de France pourra-t-elle seulement évoluer à Chambéry et à Paris en préparation, alors que le gouvernement vient d’établir des jauges à 2000 spectateurs pour les rencontres en intérieur ? Les dirigeants de la FFHB décideront-ils de ne prendre aucun risque et de ne pas laisser les joueurs s’éparpiller dans la nature pour le réveillon du nouvel an ? Décidément, avec toutes ces questions, cet hiver 2021/22 a un mauvais arrière-goût de l’hiver dernier…

Kevin Domas

37 CommentairesPoster un commentaire

  1. Jeanot - le 27 décembre 2021 à 21h02

    Et pendant ce temps, aucune limitation de jauge ni aucun pass sanitaire nécessaire pour les meetings politiques !

    Vaste blague !

    • Bull-terrier - le 27 décembre 2021 à 21h14

      Cessez de tous mélanger. Les débat politiques appartiennent à la constitution. Cela n a rien à voir avec le sport ou les concerts. Biensur sue c est bizarre. Mais c est ainsi

      • kylian33 - le 27 décembre 2021 à 21h23

        Oui enfin que les débats politiques appartiennent à la constitution ne change rien au fait qu’il n’y ait pas de cohérence dans les mesures sanitaires… On autorise des meetings EN INTERIEUR avec plus de 10 000 personnes SANS pass sanitaire mais on limite des événements EN EXTERIEUR AVEC pass sanitaire à 5000 personnes…

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).