EHF EL (M)

Rhein-Neckar termine troisième

Patrick Groetzki (Rhein-Neckar Löwen). Crédit photo : Stéphane Pillaud / EHF

A domicile, Rhein-Neckar Löwen a sauvé l’honneur en remportant le match pour la troisième place d’European League contre le Wisla Plock. Les Lions ont été devants toute la rencontre.

Après leur élimination d’hier, le Wisla Plock et les Rhein-Neckar Löwen souhaitaient terminer leur week-end de Final Four d’European League sur une bonne note. Mais en l’absence de véritable enjeu, le rythme n’était évidemment pas très soutenu lors de ce match d’ouverture. Les Lions débutent mieux la rencontre que leur adversaire, avec la reconduction de la base arrière qui a si bien fonctionné (sur le tard) hier, avec notamment Romain Lagarde à la mène. Lukas Nilsson donne rapidement un premier avantage de quatre buts (2-6, 8′). Plock, en difficulté en attaque en début de rencontre, parvient un temps à revenir à un but (9-10, 20′), en particulier grâce à David Fernandez, auteur de cinq buts en première période. Mais Rhein-Neckar maîtrise mieux son match dans tous les secteurs, les quelques arrêts de Nikolas Katsigiannis en fin de première période permettent aux Lions de garder les devants jusqu’à la mi-temps (12-15, 30′).

Alors que la composition a évolué côté Löwen (avec une utilisation moindre de Lagarde et l’entrée d’Andy Schmid notamment), le club hôte reste en tête en deuxième période, en décidant de jouer à sept joueurs de champ. Plock ne parvient pas à revenir à moins de deux buts en deuxième période, malgré l’activité de Jérémy Toto qui a joué presque l’intégralité du match (2 buts, et utilisé cette fois également en poste 2 de la défense). Jerry Tollbring est le principal pourvoyeur de buts côté Rhein-Neckar (11 buts marqués) et permet aux siens de conserver un matelas d’avance (22-26, 50′). A l’issue d’une fin de rencontre où Rhein-Neckar n’a pas vraiment été mis en danger, Rhein-Neckar s’impose logiquement (27-32) et met fin à une série de quatre défaites consécutives toutes compétitions confondues.

A Mannheim, Mickaël Georgeault

2 CommentairesPoster un commentaire

  1. rkj4 - le 23 mai 2021 à 20h40

    Comment cela ?
    Je lis qu'Andy Schmid a été préféré à Romain Lagarde au poste de demi-centre.
    Incompréhensible !
    Et RNL a gagné en plus. Le monde à l'envers…

  2. aloa - le 23 mai 2021 à 23h40

    5 buts quand même pour Kim Ekhdal du Rietz ! POur quelqu’un qui n’a pas joué au hand depuis mars dernier ni même peut-être fait beaucoup de sport, c’est pas si mal !

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).