EL (M)

Les quatre clubs français connaissent leur adversaire en poules

Pour la première fois de l’histoire, quatre clubs français disputeront la phase de groupes de l’European League. Aix, Nantes, Toulouse et Nîmes connaissent depuis ce matin leurs adversaires.

Dans le groupe B, le HBC Nantes a évité une bonne partie des écueils prévus par le tirage au sort, et partira favori de son groupe, où son adversaire le plus dangereux semblent être le Benfica Lisbonne. L’équipe portugaise, où évolue l’ancien Montpelliérain Alexis Borges et dirigée par Chema Rodriguez, a éliminé les Allemands de Rhein-Neckar Löwen au troisième tour de qualification. Nantes a hérité de la formation allemande la moins huppée,  Lemgo, des Finlandais de Cocks, des Russes de Chekhov, tombeurs de Nîmes en huitième de finale de la compétition la saison passée et des Danois de GOG. L’équipe du phénoménal arrière droit Mathias Gidsel s’était arrêtée en quarts de finale de la compétition la saison passée.

Le parcours sera un petit peu plus compliqué pour Aix, qui devra affronter les Allemands de Magdeburg, tenants du titre, dans le groupe C. Le PAUC sera accompagné des Slovènes de Velenje, des Suédois de Sävehof, des Espagnols de La Rioja et des Croates de Nexe.

L’USAM Nîmes a été placé dans le groupe D, où il retrouvera le Sporting Portugal, qu’il avait déjà croisé la saison passée en European League. Avec les Hongrois de Tatabanya, les Macédoniens de Pelister, les Grecs d’Athènes et des Suisses de Schaffhausen, éliminés en huitièmes de finale la saison passée par Montpellier, Nîmes hérite d’un groupe homogène avec quelques déplacements exotiques.

Dernier club français engagé, Toulouse devra batailler pour se faire une place dans les quatre premiers du groupe A. Entre Plock, demi-finaliste la saison passée, Berlin, finaliste en mai dernier, et le duo Irun/Presov, habitué des joutes européennes, le Fenix devra jouer des coudes pour accéder aux huitièmes de finale. La saison passée, les coéquipiers de Nemanja Ilic (photo) avaient raté la qualification en huitièmes de finale pour deux petits buts.

Le tirage complet :

Groupe A : Bidasoa Irun (ESP), Pfadi Winterthur (SUI), Tatran Presov (SVK), Füchse Berlin (ALL), Orlen Wisla Plock (POL), Fenix Toulouse Handball (FRA)

Groupe B : HBC Nantes (FRA), Chekhovskie Medvedi (RUS), Cocks (FIN), TBV Lemgo Lippe (ALL), GOG (DEN), SL Benfica (POR)

Groupe C : SC Magdeburg (ALL), IK Sävehof (SWE), RK Gorenje Velenje (SLO), PAUC Handball (FRA), BM Logroño La Rioja (ESP), RK Nexe (CRO)

Groupe D : Grundfos Tatabanya (HON), HC Eurofarm Pelister (MKD), AEK Athens HC (GRE), Sporting CP (POR), USAM Nimes Gard (FRA), Kadetten Schaffhausen (SUI)

La phase de groupes débutera le 19 octobre prochain et les dix journées s’étireront jusqu’au 8 mars prochain. Les quatre premiers de chaque groupe seront qualifiés pour les huitièmes de finale.

Kevin Domas

4 CommentairesPoster un commentaire

  1. lelephant - le 30 septembre 2021 à 14h29

    Si Toulouse a hérité, et de loin, du groupe le plus dur, je trouve que le groupe D de Nïmes est celui qui est le plus abordable pour les équipes françaises.
    Pour le groupe C d'Aix la première place sera compliquée à aller chercher avec Magdeburg qui est un logique prétendant à sa propre succession (il faudra d'ailleurs mieux ne pas terminer 3 ou 4ème dans le groupe D pour surement éviter ces 2 équipes en huitième).
    Pour le H, même s'il évite une grosse équipe allemande, il y a quand même 2 gros morceaux avec GOG et le Benfica, voire les russes avec un déplacement compliqué et fatiguant. La première place n'est pas si évidente à aller chercher, première place pourtant importante pour se frayer un chemin moins semé d'embuches pour décrocher le final4.

  2. Jack3544 - le 30 septembre 2021 à 17h09

    Toulouse va devoir déjà se remettre dans le sens de la marche en championnat avant d'aller se frottre à de gros poissons. 3 matches, 3 défaites, deux déplacement à venir à Chartes (pas simple) et à Dunkerque (pas mieux en championnat, match qui va sentir mauvais pour le perdant!).
    Nantes va devoir être sérieux pour en effet aller chercher la 1ere place, quoi qu'on a vu l'an dernier…on va voir en action notre futur gardien…
    NImes a hérité du groupe le plsu simple et une place dans les 4…Nimes doit viser les premières places du groupe.
    Aix va rencontrer de belles machines de guerre. J'espère pour eux que leur profondeur d'effectif ne va pas souffir des cadences et des chocs…

  3. Sasori9 - le 30 septembre 2021 à 20h26

    Fénix ? Quel est leur objectif; c'est ca la question. Etre figurant ou bien aller plus loin en LE ? C'est un groupe plutot difficile mais bon avec Fénix, on ne sait pas ce que ce club veut.

    Pour Nantes, il y a deux voyages difficile, aller en Finlande c'est long et bcp d'embuches. Idem pour la Russie.
    A part ca, les Nantais doivent être dans les deux premiers pour être qualifié. C'est le moment de gagner la Coupe d'Europe !!!!! On a vu avec les filles alors pourquoi pas les garçons !!!

    Pauc est dans un groupe difficile, s'il n'a peur de rien, il ne faut pas hésiter d'aller au charbon et leur montre qu'il n'a pas peur. S'il peut, il est capable d'aller au FF.

    USAM, il est grand temps de monter les crocs, il faut aller plus loin possible au moins FF.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).