Mondial 2021

Sans faute pour la Suède et le Portugal

Crédit photo : IHF

La France n’est pas la seule équipe qui abordera le tour principal après avoir remporté tous ses matchs du premier tour : la Suède, qui a défait les hôtes égyptiens, ainsi que le Portugal aborderont également le prochain tour dans les meilleures conditions après leur troisième victoire ce lundi.

C’est la fin du premier tour du championnat du monde égyptien, et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il a été riche en émotions. Néanmoins, dans les quatre premiers groupes qui en ont terminé avec cette phase inaugurale, aucune surprise majeure n’est à signaler à l’issue de cette première phase sur l’identité des éliminés.

Groupe E : la Suisse verra le tour principal

A part peut-être dans le groupe E, celui de la France. Les Bleus ont difficilement disposé des Suisses en début de soirée (25-24), de quoi donner l’opportunité à l’Autriche de rêver à une qualification en cas d’exploit contre la Norvège. Le miracle n’a cependant pas eu lieu. Malmenés d’entrée (6-2, 7′), les Autrichiens courent après le score toute la rencontre. Si la casse est limitée à la pause (20-17, 30′), le match est plié dix minutes après le retour des vestiaires (30-21, 41′). Les Autrichiens s’inclinent en toute logique (38-29) face à la Norvège, où Sander Sagosen a encore été omniprésent (9 buts, 7 passes décisives). La Suisse, repêchée in extremis la veille de la compétition suite au forfait des États-Unis, se retrouve donc qualifiée pour le tour principal d’une compétition qu’elle n’était pas sensée disputer il y a une semaine…

Groupe F : Le Portugal impeccable, l’Algérie au tour principal

Alexis Borges (Portugal). Crédit photo : IHF

Dans le groupe F, qui croisera avec la France au prochain tour, le Portugal a assumé son statut contre l’Algérie. Après un début de match serré, les Portugais prennent les devants en serrant les boulons derrière, ne laissant les Algériens marquer que deux fois dans les douze dernières minutes de la première période (8-7, 18′ ; 14-9, 30′). Sans forcer mais toujours solides derrière, les partenaires de l’ailier tremblaysien Pedro Portela, meilleur buteur côté portugais avec quatre buts, s’assurent une victoire sans trembler (26-19). Ils aborderont le tour principal avec quatre points. Les Algériens n’ont néanmoins pas tout perdu ce soir puisque ils se qualifient malgré tout pour le prochain tour. Le Maroc, qu’ils avaient battu lors de leur premier match, n’est pas parvenu à changer son destin face à l’Islande. Dominateurs en première période (15-10, 30′), les Islandais n’ont jamais vraiment été inquiétés en deuxième et s’imposent logiquement (31-23). Les coéquipiers de Yassine Idrissi disputeront la Coupe du Président à partir de mercredi.

Groupe G : La Suède prend le dessus sur l’Égypte

Après deux premières sorties très convaincantes, on avait hâte de voir l’Égypte se mesurer à un adversaire un peu plus coriace, comme la Suède, autre équipe à deux victoires dans le groupe G. Les Égyptiens démarrent bien la rencontre, et le Nîmois Mohamed Sanad, auteur de huit buts lors de cette rencontre, donne trois longueurs d’avance aux siens après un gros quart d’heure de jeu (5-8, 16′). La Suède, en difficulté en attaque, accuse un retard de trois buts à la pause (9-12, 30′). Les Scandinaves profitent néanmoins d’un temps fort pour revenir au score en début de deuxième période (16-16, 41′). La Suède prend ensuite l’avantage, mais l’Égypte reste au contact. La fin de rencontre est très serrée. L’arrière d’Ivry Linus Persson est alors décisif côté suédois (8 buts, co-meilleur buteur de la rencontre avec Sanad). L’Égypte a la possession dans la dernière minute pour égaliser, mais bafouille sa dernière action et concède sa première défaite dans “son” Mondial (24-23). La Suède, de son côté, abordera le deuxième tour dans les meilleures conditions. Pour accompagner ces deux équipes au prochain tour, la Macédoine du Nord a finalement relevé la tête. Les repêchés de dernière minute, corrigés lors de leurs deux premières sorties, sont parvenus à prendre le dessus contre le Chili après 40 minutes très équilibrées (32-29). Encore une fois, le sauveur de la nation s’appelle Kiril Lazarov, meilleur buteur du match avec huit buts.

Groupe H : Pole position pour les Russes, la Slovénie bat la Biélorussie

Jure Dolenec (Slovénie). Crédit photo : IHF

L’équipe de la Fédération russe de handball a assuré l’essentiel face à la Corée du Sud. Elle devait rester invaincue pour aborder le tour principal avec confiance, l’enjeu n’étant pas plus important puisque la Corée était déjà quasiment éliminée de la compétition. Après une première période équilibrée (15-15, 30′), les Russes font la différence en deuxième période, grâce notamment à la solide performance de leur gardien Stanislav Tretynko (17 arrêts, 50%). Les Russes s’imposent de quatre buts (26-30). Derrière eux, la Slovénie et la Biélorussie s’affrontaient pour un match qui comptait déjà pour le tour principal, la défaite de la Corée plus tôt dans l’après-midi scellant leur qualification pour le tour principal. Très bien partis (3-8, 16′), les Biélorusses dilapident leur avance de cinq buts dans les dix dernières minutes avant la mi-temps (15-15, 30′). Après cette mauvaise entame de rencontre, la troupe de Ljubomir Vranjes retrouve du mordant et prend l’avantage dans les vingt dernières minutes. Avec notamment 8 buts de Blaz Janc et 7 de Jure Dolenec (dont 3/4 pen.), les Slovènes gardent leur sang-froid dans les derniers instants de la rencontre pour décrocher une victoire ô combien précieuse pour la suite (29-25). Les demi-finalistes du dernier Euro sauvegardent ainsi leurs chances d’accéder à la phase finale, à condition de réaliser un parcours impeccable lors du tour principal.

Retrouvez les résultats et les classements des poules du Mondial à l’onglet Résultats.

Mickaël Georgeault

Pub Espace Pronos EDF

4 CommentairesPoster un commentaire

  1. jpf_hb - le 19 janvier 2021 à 08h13

    "L’équipe de la Fédération russe de handball" c'est très bien de respecter le nom de l'équipe et de ne pas l'appeler "l'équipe de Russie" 🙂 (décision de justice du tribunal arbitral du sport)

    Extrait de la page wiki pour celles et ceux que ça intéresse :

    En décembre 2020, le Tribunal arbitral du sport confirme que la Russie est exclue des grandes compétitions mondiales des deux années suivantes pour avoir transgressé les règles antidopage16.

    Pourtant, la Fédération internationale de handball autorise malgré tout la Russie à participer à ce championnat du monde à condition d'appliquer les consignes suivantes17,18 :

    l'équipe russe devra se présenter sous le nom de « l'équipe de la fédération russe de handball » ;
    leur drapeau sera celui de la fédération de handball russe, sans texte ;
    leur tenue devra cacher toute référence à la Russie, ou les remplacer par le logo de leur fédération, sans texte ;
    le terme « Russes » devra être remplacé par « athlètes neutres » ;
    pour l'hymne diffusé avant les matches, un accord reste à trouver, sans quoi l'hymne de l'IHF sera joué.

    • leFnake - le 19 janvier 2021 à 08h55

      on peut d'ailleurs noter que cette équipe est bien meilleure depuis l'arrêt du dopage généralisé 😉

    • Vardarian - le 19 janvier 2021 à 13h11

      Eh bien, on peut utiliser l’hymne de l’Union soviétique: même musique, mais texte différent…

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).