Mondial

Quels enjeux avant le tour principal ?

Jorge Maqueda, Espagne (source : IHF)

Après les matchs de ce soir, les groupes E à H ont rendu leur verdict. Mais pour certains des premiers groupes, le suspens reste grand pour les qualifications au tour principal. Avec notamment l’Espagne qui n’est toujours pas qualifiée…

Avec une victoire, compliquée et peu rassurante, de l’équipe de France face à la Suisse, les Bleus s’avancent vers le tour principal avec le maximum de points (4). Ils seront suivis par la Norvège (2 points), victorieuse de l’Autriche, et par les Suisses, sans points. Ils retrouveront lors de la phase suivante les Algériens (0 points), les dangereux Islandais (2 points), et les Portugais qui ont eu aussi fait le plein de points. Les lusophones seront les principaux prétendants aux quarts de finale, et la confrontation sera aussi l’occasion pour les hommes de Guillaume Gille d’effacer le mauvais souvenir de l’Euro 2020.

Mohammed Sanad, Egypte (source : IHF)

L’Egypte tenue en échec

Dans les groupes G et H, ce sont la Suède (4 points), l’Egypte (2) et la Macédoine (0) qui croiseront avec la Russie (3), la Slovénie (2) et la Biélorussie (1). En effet les Suédois, bien que décimés, sont parvenus à renverser la vapeur face aux Egyptiens dans le money time pour prendre la tête du groupe. Pendant ce temps, les Macédoniens appelés en dernière minute pour le Mondial et très peu convainquants jusque là sont parvenus à venir à bout du Chili pour se qualifier. En face, la Russie fait office de leader surprise avec son succès sur les Slovènes. Ce groupe sera finalement très ouvert avec une Suède qui dispose d’une courte longueur d’avance, mais où les Slovènes, Russes et les hôtes Egyptiens compteront bien tout donner pour rejoindre les quarts.

L’Espagne pas encore tirée d’affaire

Dans les groupes A à D, tout n’est pas encore joué avec une dernière rencontre à disputer ce mardi. Dans le groupe A, la surprise du jour est le départ du Cap Vert, qui permet aux Uruguayens de se qualifier sans point, et en ayant encaissé deux très lourdes défaites. Néanmoins, le choc entre une Allemagne diminuée et une Hongrie ambitieuse ne sera pas à manquer pour voir quelle équipe partira au tour principal avec le maximum de points.

Amine Darmoul, Tunisie (source : IHF).

Ce groupe croisera avec le groupe B, qui est probablement le groupe le plus ouvert de cette compétition. Après deux journées, toutes les équipes peuvent encore se qualifier, mais aussi être éliminées. Avec 3 points, l’Espagne a une courte avance sur la Pologne et le Brésil (2 points), tandis que la Tunisie ferme la marche. Les Hispaniques, opposés aux Tunisiens, semblent donc bien partis mais pourraient déchanter s’ils venaient à passer à côté de leur rencontre. En effet, si Brésiliens et Polonais venaient à faire match nul, une victoire tunisienne pourrait renverser la situation avec les 4 formations à égalité. Dans ce cas, une victoire tunisienne d’au moins 2 longueurs sortirait les partenaires d’Alex Dujshebaiev de la compétition.

Dans les groupes C et D, la Croatie se verra opposée aux Qataris, invaincus jusqu’alors, pour prendre la première place du groupe. Dans l’autre match, des Japonais inspirés (nul face aux Croates) devront se défaire de l’Angola pour assurer leur qualification. En face, le Danemark devra assurer face à une Argentine toujours privée de Diego Simonet pour sortir premiers d’un tour préliminaire très tranquille. Pour la troisième place qualificative, le Bahreïn devra déjouer le piège tendu par les Congolais de Gauthier Mvumbi pour passer au tour suivant.

Antoine Piollat

Pub Espace Pronos EDF

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).