Proligue

Nancy arrache sa qualification en demi-finale

Grand Nancy Métropole Handball

Au terme d’un scénario fou, Nancy, mené tout le match par Dijon, s’incline de seulement deux buts (24-26), ce qui lui suffit pour décrocher sa place dans le carré final de Proligue, le week-end prochain à Créteil.

On a presque envie de dire que ça valait le coup d’attendre. Le match retour des barrages de Proligue entre Nancy et Dijon, décalé d’une semaine suite à la détection de cas Covid-19 dans l’effectif dijonnais, a offert au public nancéien et aux spectateurs suivant le match sur la page Facebook du GNMHB beaucoup d’émotions. Des émotions de stress et de tension pour les supporters de Nancy surtout, et d’espoir pour ceux de Dijon : battus chez eux à l’aller de deux buts (27-29), les Bourguignons, moins bien classés en saison régulière que leur adversaire, partaient en outsiders mais avec de vraies chances de se qualifier. Surtout avec le match qu’ils ont réalisé : d’emblée, l’écart de l’aller est comblé (0-3, 6′), et Nancy est contraint de courir derrière le score. Le match s’équilibre dans les minutes suivantes (8-9, 21′), avant de basculer clairement côté DMH : Maxime Diot (10 arrêts au total) repousse les tirs nancéiens, bien aidé par une défense mobile très solide, qui empêche les locaux de prendre de la profondeur. Dans l’autre sens, Vincent Maguy perfore la défense du GNMHB pour offrir cinq buts d’avance à son équipe (8-13, 25′). Dijon, devant de quatre buts à la pause (11-15, 30′), est bien dans son match et virtuellement qualifié pour les Finales.

Braux : “On a été nuls, mais l’important est de s’être qualifié”

L’emprise dijonnaise sur la rencontre se précise en début de deuxième période. Nancy bafouille, perd des balles (19 pertes de balle sur la rencontre), souffre en attaque, tandis que les Dijonnais font montre de maîtrise. Si Yann Ducreux (8 buts, dont 6/6 pen.) maintient en vie son équipe, c’est de justesse, car Dijon s’envole au score. Portés par leurs cadres Pierrick Naudin (6 buts) et Marc Poletti (5 buts, dont 3/3 pen.), les visiteurs prennent sept buts d’avance par Bastien Khermouche (14-21, 41′). Difficilement, mais sûrement, et bien aidé par son bruyant public, Nancy se relève progressivement. A sept minutes de la fin, la situation reste encore très compromise (20-25, 53′), mais Marius Randriantseheno, très bonne pioche au marché des jokers médicaux, est décisif avec trois buts dans le money time. La défense tient, Dijon n’y arrive plus et Nancy, grâce à son arrière prêté par Lanester, revient à deux, puis à un but, un score qui assure sa qualification (24-25, 58′).

Théo Laguillaumie redonne deux buts d’avance à son équipe, ce qui est insuffisant avec la règle du nombre de buts marqués à l’extérieur. Les dernières secondes sont très stressantes, mais une interception de Yann Ducreux sur une longue passe dijonnaise à cinq secondes de la fin libère Nancy, qui s’incline de deux buts (24-26), mais accroche sa qualification pour les Finales de Proligue, ce week-end à Créteil. “On a été nuls, mais l’important est de s’être qualifié à la fin. On s’en fout que la qualification soit belle ou pas”, lâchait un Benjamin Braux ravi au micro du live organisé par le club, mais aussi ému, le club nancéien ayant perdu subitement il y a deux jours son vice-président très impliqué dans la vie du club, Bruno Fischer. Nancy se rendra à Créteil dans la peau d’une équipe n’ayant rien à perdre ce week-end, et défiera Pontault-Combault en demi-finale, pour une rencontre qui s’annonce électrique.

Mickaël Georgeault

Pub Espace Pronos Proligue

8 CommentairesPoster un commentaire

  1. Pirate du PCHB - le 1 juin 2021 à 01h29

    Thedod, je comprends ta déception, Dijon a fait 53 minutes magnifiques, mais force est de constater que c’est la fin de match qui élimine Dijon, car quand on ne marque qu’un but dans les 7 dernières minutes alors qu’on mène de 5 buts, on ne peut pas en vouloir à la règle des buts marqués à l’extérieur.

  2. Chantereyne - le 1 juin 2021 à 06h22

    NANCY semble avoir une période très favorable car en plus de cette qualification heureuse et cela grâce au règlement, il n n’auront peut-être besoin que d une seule victoire pour monter en starligue puisque si SARAN l emporte face à JSC . La finale délivrera uniquement le titre de champions . N oublions pas que NANCY s est retrouvé devant la JSC grâce au quotient du match non joué pour covid ……au final nos joueurs qui ont fait preuve d une rigueur exemplaire avec aucun cas déclaré de la saison seront lésés par rapport à d autres équipes qui ont collectionné les reports de matchs . ….

    • leFnake - le 1 juin 2021 à 14h41

      comme le dit Pirate du PCHB plus bas, autant tes précédentes interventions sur la JSC et la D2 en général étaient très intéressantes, autant là ton com' est ridicule.

      Si Nancy a terminé devant la JSC, ce n'est pas à cause du règlement (qui était le même pour tous), mais grâce à ses résultats, d'autant que le match manquant était face à Angers, lanterne rouge et assuré d'être relégué. De même, dire qu'il n'aurait suffit que d'un match pour que Nancy soit éventuellement promu, c'est un sacré raccourci : si c'est le cas, ça sera le fruit de leur parcours en poule, de leur victoire à Dijon et face à Pontault et de la défaite de la JSC face à Saran ! Quand à la rigueur exemplaire de la JSC face au Covid, c'est franchement un argument bidon, on le voit bien depuis plus d'un an qu'il n'y a pas de bons et de mauvais élèves face au Covid et que ça peut toucher à peu près n'importe qui. Et dire que c'est un avantage d'avoir des matchs reportés (parfois au dernier moment), franchement je comprends pas

      Au passage, la qualif de Nancy est favorable à la JSC qui est alors opposé à Saran (déjà assuré de monter donc probablement moins motivé ?) au lieu de Pontault (qui joue sa saison).

      PS : je précise si besoin est que je ne suis pas supporter de Nancy (ni d'aucun autre club particulier d'ailleurs)

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).