EdF (F)

Les Bleues s’imposent d’entrée contre la Macédoine

Et c’est parti ! L’équipe de France débute son Euro face à la Macédoine du Nord, une des nations hôtes de la compétition. Après une première mi-temps en deux tempo, les Bleues ont ajusté la mire pour s’imposer largement (24-14), avec une défense de fer. 

On ne prend pas de risques dès l’entame : Olivier Krumbholz envoie sur le terrain son sept majeur habituel, avec une 6-0, Cléopâtre Darleux dans les buts. On sent un peu de crispation cependant en ce début de match, avec quelques mauvaises passes (des deux côtés), mais c’est pour le moment à l’avantage de la France (2-05′). Les Macédoniennes ont beaucoup de mal à trouver la solution alors que la défense des bleues tient bon et n’a toujours pas encaissé de but, après 11 minutes de jeu (4-012′). Que ce soit Darleux ou la défense française, rien n’y fait pour les hôtes on ne passe pas. De l’autre côté du terrain, si l’attaque placée est moyennement efficace, on s’appuie sur le jeu de transition pour creuser l’écart, grattant une sanction au passage. Il ne faut pas moins d’un quart d’heure pour voir le premier but des locales, après un shoot de loin de la part de Ristoska (5-116′). 

Passé le premier quart, la défense et l’attaque ont un peu de plus de mal. On laisse libre la pivot ou des joueuses dans le dos tandis qu’on manque d’inspiration en attaque. On commence même à gaspiller des relances… Si l’écart de quatre buts n’est pas énorme, les Bleues pourraient déjà avoir un matelas bien plus confortable. On fait tourner depuis déjà quelques minutes du côté des Bleues, et Coralie Lassource puis Lucie Granier crucifient plusieurs fois la gardienne de Macédoine du Nord en contre (10-327′). La défense de l’Equipe de France est tout simplement impériale sur cette première période malgré quelques oublis au niveau des pivots, et le jeu de transition permet d’enchaîner. Seul point vraiment négatif sur cette première période, la sortie sur blessure de Béatrice Edwige suite à un coup au niveau de l’œil (12-5 MT). C’est aussi un gros match de gardiennes, alors que Darleux a fermé la boutique (9 arrêts, 65%) face à Micevska (5 arrêts, 30% en première MT) qui brille moins après avoir encaissé plusieurs contres. 

Moins de déchets, plus de sanctions, mais la victoire est là

On rentre des vestiaires avec un tout autre esprit que le début de première période. Moins crispées, les Bleues trouvent aisément les ailes qui enchaînent les buts, Darleux a laissé sa place à la jeune Floriane André qui stoppe un jet de 7 mètres d’entrée (16-737′). On débute déjà les rotations après un peu moins de dix minutes. Si l’écart est désormais de 10 buts (17-741′), le niveau de jeu est plus homogène que durant la fin de première période. Les Macédoniennes ont plus de réussite en attaque, et les Bleues sont plus sanctionnées en défense. Tamara Horacek, entrée en deuxième période mène le jeu avec brio, et malgré les sanctions l’écart se maintient. Dans l’ensemble du match, les Françaises ont su rester sérieuses, et cela, malgré pas mal de déchets. Un point noir qu’il faudra corriger face à de plus grosses écuries. 

Dans l’ensemble, la défense est une véritable satisfaction à part quelques oublis, avec également de nombreuses rotations. Il y a eu cependant des gros passages à vide en phrase offensive, mais l’essentiel est fait avec large victoire et une entrée en matière bien négociée dans cet Euro 2022 (24-14 SF).  Les Bleues affronteront lundi la Roumanie à 20h30.

Statistiques :

France – Macédoine du Nord : 24-14 (12-5)

Boris Trajkowski Arena de Skopje – 2809 spectateurs

Arbitres : Mmes T. Prastalo et V. Balvan (BIH)

 

France

Entraîneur : Olivier Krumbholz

Gardiennes : André (6 arrêts / 15 tirs dont 1/3 pén) – Darleux (9 arrêts / 14 tirs dont 0/1 pén)

Toublanc (3/3 dont 1/1 pén) – Valentini (1/2) – C. Lassource (4/4) – Zaadi Deuna (3/4) – Dembélé (2/4) – Sercien-Ugolin (2/5) – Flippes – Horacek (3/5) – D. Lassource (2/2) – Edwige – Foppa (0/1) – Nze-Minko (2/3) – Ondono – Granier (2/5)

Exclusions temporaires : Horacek (19’), Granier (29’), C. Lassource (46’)

Macédoine du Nord :

Entraineur : Arne Senstad

Gardiennes : Jovanovska (1 arrêt / 4 tirs dont 1/2 pén) – Micevska (9 arrêts / 30 tirs dont 0/2 pén)

Nikolovska – Bozinovska – Janeska (5/8 dont 2/2 pén) – Djatevska – Jankulovska (0/1) – Kiprijanoska (1/5) – Arsenievska – Ristovska (3/7 dont 1/2 pén) – Rizoska – Madjovska (2/3) – Sazdovska (3/6) – Dabevska – Gichevska (0/7) – Mladenovska (0/2)

Exclusions temporaires : Jankulovska (13’), Dabevska (36’), Kiprijanovska (42’, 53’)

 

 

7 CommentairesPoster un commentaire

  1. Martial - le 5 novembre 2022 à 20h31

    Match sans grand suspense et avec un déchet invraisemblable en première. La perf de cleopatre darleux repose en partie sur la faiblesse des tirs adverses mais soit. Par contre j aime beaucoup le dynamisme et la créativité dans le jeu d horacek qui est une vraie alternative au jeu un peu stéréotype d animation de grâce saadi. A suivre.

  2. Sanson88 - le 5 novembre 2022 à 21h50

    Comme d’habitude elles ont mis du temps avant de décaler les ballons sur les ailes… et miracle quand elles l’ont fait c’était la plupart du temps au fond à part Granier en échec sur ce match. J’ai bien aimé Horacek qui fait plus circuler la balle que Zaadi

  3. Sasori9 - le 6 novembre 2022 à 09h20

    Bon, il y a bcp boulot ! Les déchets, comme d'hab.
    On verra comment elels vont faire contre les Roumaines et les Hollandaises, deux gros morceaux !

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).