Euro (M) – J3

La Hongrie éliminée, l’Allemagne se surpasse

Adrian Sipos (Hongrie). Crédit photo : Bertrand Delhomme

Décidément, cet Euro est rempli de surprises ! Et on ne va pas s’en plaindre. Avec la victoire de l’Islande sur la Hongrie, les deux équipes hôtes de la compétition sont éliminées de la compétition. Le tour principal commence ce jeudi.

Groupe A : Le Danemark au-dessus du lot, le Monténégro en surprise

Les espoirs macédoniens n’ont pas tenu bien longtemps lors du match contre le Danemark. Si les hommes de Lazarov inscrivent un 4-0 aux Danois en entame de rencontre, l’arrière des Rhein Neckar Löwen, Niclas Kirkelokke (9 buts) va prendre les commandes du match : les Danois égalisent puis prennent l’avantage après le premier quart d’heure (5-6, 16′). Avantage qu’ils ne lâcheront plus de la rencontre : les Scandinaves vont simplement creuser l’écart en deuxième période, avec Niklas Landin resté au repos (21-31). On n’a par contre pas vu venir le scénario de la deuxième rencontre du groupe. La Slovénie dirigée par Ljubomir Vranjes est tombée face au Monténégro. La Slovénie a pendant un temps maintenu son avance au score avec des courtes séquences de domination successives. Malheureusement pour elle, les Monténégrins s’accrochent et finissent par passer devant lors de la 59ème minute, tandis que Domen Makuc rate le dernier tir pour les Slovènes (33-32). La Slovénie est éliminée de l’Euro, à la surprise générale, l’arrière droit de Kielce Branko Vujovic en bourreau (9 buts).

Groupe B : l’Islande et les Pays-Bas, les qualifications surprises

Une véritable douche froide pour la Hongrie ! Désignés par beaucoup parmi les favoris de la compétition qui se déroule chez eux, devant leur bruyant et nombreux public, la bande de Bence Banhidi dit déjà adieu à l’Euro, après un match d’anthologie contre l’Islande. Les deux équipes se battaient pour leur survie, et cela s’est vu au score, où jamais une des deux équipes n’a pris plus de deux buts d’avance sur son adversaire. Score de parité à la mi-temps (17-17, 30′), score de parité à un quart d’heure de la fin (25-25, 45′)… Tout s’est joué dans les cinq dernières minutes. Alors que l’Islande a un but d’avance mais est à six après le carton rouge d’Ymir Gislason (58′), les Hongrois ne parviennent pas à égaliser : Mathé échoue sur penalty, puis Lékai, à vingt secondes de la fin, échoue à son tour. Les Islandais s’imposent d’un petit but (31-30) et peuvent exulter dans une Arena de Budapest qui prend une douche froide. Les hôtes de la compétition sortent dès le premier tour.

Décidément, ce groupe B n’est pas exempt de surprises puisque le Portugal, qui avait marqué les esprits il y a deux ans, sort aussi dès le premier tour, et avec trois défaites. Déjà battus d’un but par les Hongrois lors de la deuxième journée, les Portugais s’inclinent à nouveau sur la plus petite des marges face aux Pays-Bas (32-31). Toujours porté par un Kay Smits tout feu, tout flamme (8 buts) et actuel meilleur buteur de la compétition, les Oranjes ont fait la course en tête une bonne partie de la rencontre avant de se faire reprendre dans le money-time, Gilberto Duarte donnant même l’avantage aux siens (30-31, 59′). Un but de Luc Steins, puis un dernier de Smits sur la sirène, offrent la victoire aux Néerlandais qui réussissent l’exploit de sortir de ce groupe très relevé pour participer pour la première fois au tour préliminaire de l’Euro.

Groupe D : L’Allemagne prend la tête, la Pologne deuxième

L’Allemagne jouerait-elle mieux à 14 ? En tout cas, belle preuve que nos voisins d’Outre-Rhin sont loin d’être hors-jeu, malgré la présence de seulement 14 joueurs sur la feuille de match pour la dernière journée de la poule D contre la Pologne. Si le match fut équilibré durant une bonne partie de la première période, la défense agressive des Allemands a eu raison de l’attaque polonaise. Bitter fait les quelques parades qu’il faut, à des moments clés mais sans briller. Et à la pause, Steinert envoie ses coéquipiers dans les vestiaires avec 3 buts d’avance (12-15 MT). La deuxième période est la continuité de la première, avec l’entrée remarquée de Julian Köster (21 ans). Le jeune arrière gauche de Gummersbach va tout faire aux Polonais, qui ne trouveront jamais la solution défensive. Les Allemands dominent, et l’emportent largement (23-30). Les Polonais conservent néanmoins la deuxième place, qui leur permet d’aller au tour principal. Le Belarus et l’Autriche se sont affrontés lors de la dernière journée, alors qu’ils étaient d’ores et déjà éliminés. Avec notamment huit buts de Mikita Vailupau, le Belarus quitte la compétition avec les honneurs (29-26), tandis que l’Autriche quitte la compétition avec trois défaites, loin de sa jolie performance il y a deux ans à domicile.

Groupe E : L’Espagne domine, la Suède a eu chaud

Qui ira chercher les champions d’Europe ? L’Espagne n’a pas montré son plus beau visage une fois encore, mais les points sont dans la poche lors de cette dernière sortie contre la Bosnie. Il a fallu pas moins de 50 minutes aux Espagnols pour passer devant (22-22, 50′), alors que la Bosnie s’est appuyée sur un Benjamin Buric correct (10 arrêts)… Sauf que la résistance bosnienne a ses limites. Le moneytime est dominé par les Espagnols, qui passent une série de 6-2 pour s’emparer des points (24-28), et de la première place de son groupe. Agustin Casado Marcelo (La Rioja) a été l’espagnol le plus en vue, avec 7 buts marqués. La Suède a eu quant à elle très chaud au moment d’affronter la Tchéquie. Dos au mur, les Tchèques ont tout simplement tout donné, malgré un supposé écart de niveau. Au coude-à-coude tout le long du match, la fin logique d’une telle rencontre ne pouvait être qu’un match nul (27-27 SF). Les Suédois se qualifient donc de justesse, avec l’Espagne.

Groupe F : La surprise russe est suivie d’une Norvège en demi-teinte

La logique l’a emporté, mais la Norvège a dû batailler avec la Lituanie ! Si la dépendance à Sander Sagosen en phase offensive se fait de plus en plus sentir, la défense pas vraiment briller non plus face à une équipe, sur le papier inférieure. Malasinskas et Babarskas ont martyrisé les Norvégiens (13 buts à eux deux), alors que les deux équipes se neutralisent à la mi-temps (16-16 MT). La deuxième période change du tout au tout, avec une Norvège (enfin) conquérante, qui prend le large assez rapidement (22-29, 47′), puis gère sa fin de match tranquillement (29-35 SF). Sagosen et Barthold terminent meilleurs buteurs de la Norvège, avec 7 buts chacun. Enfin, la Russie termine première de ce groupe F ! Maintenant dirigée par le vétéran Velimir Petkovic (passé par Berlin et Göppingen notamment), la Russie a balayé l’hôte slovaque, avec déjà 10 buts d’écart à la pause (9-19, 30′). Kireev décidément en grande forme (10 arrêts, 53%), Kosorotov bombarde une équipe slovaque pas au niveau et mène la Russie à une victoire éclatante (27-36 SF).

Le tour principal commence ce jeudi

Avec la France et la Croatie, qualifiés du groupe C, on a donc le tableau complet pour le tour principal qui s’ouvre ce jeudi. Dans le groupe I, la France, le Danemark et l’Islande sont les équipes qui partent avec déjà une victoire au compteur, devant les Pays-Bas, la Croatie et le Monténégro. Dans le groupe II, l’Allemagne, l’Espagne et la Russie sont en pole position, devant la Norvège, la Suède et la Pologne. La première journée a lieu ce soir pour les deux groupes, avec donc six matchs au programme.

Le programme de la première journée du tour principal

Groupe I
15h30 : Monténégro-Croatie
18h : France-Pays-Bas
20h30 : Danemark-Islande
Groupe II
15h30 : Russie-Suède
18h : Allemagne-Espagne
20h30 : Pologne-Norvège

8 CommentairesPoster un commentaire

  1. rkj4 - le 20 janvier 2022 à 15h02

    Comment ? La Hongrie est éliminée de son Euro et on nous l'apprend seulement maintenant alors que tout le monde est déjà au courant ! Je trouve ça cruel car avec un titre comme ça, c'est comme s'ils étaient éliminés une seconde fois. Mais quelle drôle d'époque où, par contre, on est au courant quasiment en direct des contaminations au covid dans chaque équipe.

    • HandForLife - le 20 janvier 2022 à 16h55

      Pour écrire un tel article, il faut regarder tous les matches. 12 si je compte bien. Ce qui prend un peu de temps. Soyons un peu indulgents avec les bénévoles de Handnews.

    • leFnake - le 20 janvier 2022 à 17h26

      pour montrer l'exemple, tu peux nous faire le résumé du match Monténégro-Croatie ?

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).