LMS (J10)

Le Fenix fait tomber Nantes à domicile

Nemanja Ilic, Fénix Toulouse (crédits : fspezialephotographie)

Les nantais, leaders, se déplaçaient ce samedi au palais des sports André Brossart. Toulouse, invaincu dans sa salle, espérait relever la tête après une double confrontation contre Saint-Raphaël compliquée. Dans un palais des sports bouillant, Toulouse conserve son invincibilité et fait tomber le leader nantais (32-31)

Après deux minutes de démonstration des gardiens, ce sont les visiteurs qui vont prendre les commandes (3-6, 7′). Le FENIX va courir après la score dans ces premières minutes, mais bien aidés par leur ailier Nemanja Ilic, l’avantage va progressivement se réduire en fin de première période, le H restant toujours en tête (13-14, 24′). Malgré plusieurs 2 minutes (Bakary Diallo, 25′), les occitans ne se laissent pas démonter et vont même prendre l’avantage pour la première fois de la rencontre : “On avait l’envie de faire mieux après les deux matchs contre Saint-Raphaël, mais là on est à la maison donc on avait confiance et ça s’est vu” (Jef Lettens, Fenix) (15-14, 27′). Dans un rythme effréné pour une fin de première période, les Nantais arrivent à recoller de justesse grâce à Jorge Maqueda (18-18, 30′).

L’intensité de la rencontre n’a pas baissé et les deux formations ne se lâchent pas d’un petit but (20-20, 35′). Les toulousains sont très appliqués en défense et forcent les nantais à commettre des fautes de main, ce qui leur permet de passer à deux longueurs d’avance. Là où Nemanja Ilic met à mal la défense des visiteurs, le portier belge du FENIX met à mal leur attaque : “Tout était impeccable du début à la fin et c’est la seule manière de l’emporter contre des équipes comme Nantes” (Nemanja Ilic, Fenix) (25-23, 43′). Porté par son public, Toulouse a réussi à renverser la vapeur et rentre dans les 10 dernières minutes avec un petit but d’avance, dans une rencontre toujours autant indécise. Le H parvient à refaire son retard coup sur coup, revenant à égalité à 5 minutes du terme et laisse en suspens le sort de ce match (30-30, 55′). L’ailier toulousain redonne l’avantage sur un dernier jet de 7 mètres avant que Jef Lettens n’offre la victoire sur un dernier arrêt (32-31, score final).

Dans une salle en feu, les joueurs du Fenix sont parvenus à bien reprendre la rencontre en matin, malgré un début plus compliqué. Les Nantais, quand à eux, peuvent s’en vouloir, punis par plusieurs deux minutes et quelques ratés, notamment à des moments clés : “Il y a beaucoup de déception, de frustration, on ne fait pas le meilleur match de notre saison et on sait que Toulouse, surtout à domicile, est une grosse équipe, donc félicitations à eux” (Thibaut Briet, Nantes).

 

73 CommentairesPoster un commentaire

  1. dervallières - le 26 novembre 2022 à 21h55

    Et c’est là qu’Aymeric aurait dû faire la différence…

  2. Mamar44 - le 26 novembre 2022 à 21h59

    Nantes joue globalement très bien, mais Grégory Cojean est incapable de remettre les têtes à l’endroit et de faire des propositions tactiques quand ça ne va pas…

    On ne fera pas mieux cette saison que les autres années. C’est vraiment dommage il y avait la place cette fois…

    Bravo à Toulouse, taper le PSG puis Nantes c’est très fort.

    • lecalme44 - le 27 novembre 2022 à 08h30

      La saison est encore longue et il y aura encore d'autres défaites des 3 équipes de tête. Il est encore trop tôt pour dire qui terminera champion ou non. C'est un championnat serré et je trouve que c'est ce qui le rend intéressant. D'autres équipes iront perdre à Toulouse ;-). Et Bravo à cette belle équipe de Toulouse !

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).