Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

LMS - J3

Toulouse terrasse le PSG !

, par Lanfillo

Nemanja Ilic (FENIX Toulouse HB)

Grosse surprise pour cette fin de troisième journée de Starligue : le Paris Saint-Germain s'est lourdement incliné face à Toulouse (35-27). Nantes, qui a maîtrisé Ivry (33-28), est désormais seul leader du championnat.

Le Paris Saint-Germain a été battu en Starligue. Pour pouvoir lire une telle phrase, il fallait remonter à avril 2021, lors de la dernière défaite des Parisiens, de justesse face à Nantes, alors que le titre était déjà acquis. Depuis ? Une saison à 30 victoires et 30 matchs la saison dernière. Mais depuis la défaite au Trophée des champions contre Nantes, le PSG ne paraissait plus aussi imbattable. Éclatante confirmation ce dimanche, lors du déplacement des champions en titre à Toulouse.

Performance majuscule du Fenix

Jamais menés au score de la rencontre, même jamais rejoints au score après les deux premières minutes de jeu, les Toulousains ont livré une solide performance d'un bord à l'autre du terrain. Rapides et efficaces en attaque dans les premières minutes, ils profitent des carences parisiennes pour passer aux favoris la bagatelle de neuf buts en douze minutes (9-4, 12'). Raul Gonzalez pose alors un temps-mort pour remettre son équipe à l'endroit, ce qui marche partiellement (12-10, 21'), mais Toulouse résiste bien en défense avec un bon Jef Lettens, et regagne les vestiaires avec quatre longueurs d'avance (17-13, 30').

Jannick Green et Andreas Palicka (Paris Saint-Germain)

L'écart grandit dans les dix premières minutes de la deuxième période. Le Fenix passe rapidement à +7 (22-15, 40'), grâce en particulier à la vivacité de son meneur de jeu Erik Balenciaga, auteur d'une très grande partie. Auteur d'un 8/8 au tir, également passeur décisif, l'Espagnol a été le grand personnage côté toulousain, aux côtés de son capitaine Nemanja Ilic, encore impeccable au tir et notamment à 7 mètres (9/9 dont 5/5 pen.). Avec en plus un Jef Lettens dans un grand soir (16 arrêts dont 1 pen., 40% d'efficacité), les Toulousains sont en confiance, et bien meilleurs que les Parisiens. Les performances de Luc Steins (3/7) ou Nikola Karabatic (0/4), ainsi que du duo Andreas Palicka-Jannick Green (11 arrêts à eux deux), un cran en-dessous de la prestation de leur homologue belge du Fenix, sont les symboles d'une équipe parisienne aux abois comme rarement ces dernières années dans une salle française.

Incapables de redresser la barre, à neuf longueurs du Fenix à dix minutes de la fin (30-21, 51'), Paris s'incline nettement (35-27), ce qui est une de ses plus lourdes défaites des dix dernières années, la plus lourde même depuis mai 2014 où les Parisiens avaient été battus déjà de huit buts contre Montpellier (36-28). Les Toulousains peuvent se réjouir de leur très belle prestation, leur deuxième victoire de la saison après avoir été battus la semaine dernière à Limoges.

Un Pesic intraitable porte Nantes face à Ivry

Ivan Pesic (HBC Nantes)

Si le classement n'a que peu d'importance au bout de trois journées, signaler que le leader ne s'appelle pas "Paris Saint-Germain" reste tout de même une information importante, si rare ces dernières années. Le HBC Nantes est la seule équipe de Starligue à avoir réalisé la passe de trois en ce début de saison, grâce à son succès à domicile face à Ivry (33-28). Après un premier quart d'heure accroché, durant lequel Ivry prit temporairement les devants (7-9, 16'), les Nantais ont accéléré avant la mi-temps pour mettre à distance leur adversaire (19-13, 30'). L'USI n'a pas réussi à réduire l'écart à moins de trois buts en deuxième période et s'incline logiquement. Grand bonhomme de la soirée, Ivan Pesic a dégoûté les tireurs irvyens avec pas moins de 19 arrêts. Cerise sur le gâteau, le portier arrivé cet été s'est régalé avec quatre buts marqués de loin, deux en fin de première période et deux en fin de rencontre. Un succès intéressant pour les Nantais avant de remettre la tête à la Ligue des champions et au match contre Elverum jeudi.

Retrouvez le classement du championnat ici.

MG

Prochain match TV

PSG Handball

21:15

Sam. 20 Avr.

HBC Nantes

Voir le programme TV
0 0 votes
Évaluation de l'article
13 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
rkj4
rkj4
1 année il y a

Oh la la !
Quelle secousse pour Paris. En général, quand on les titille en 1ere mi-temps, ils font le dos rond, rebandent les muscles et se vengent en seconde. Mais cet aprèm, quelle anémie, quelle impuissance. Déjà fatigués? Si c’est le cas, c’est une première pour cette équipe habituellement incroyablement écrasante, physiquement. Mais elle est passée où l’équipe qui savait serrer les dents et se bagarrer pour chatouiller Veszprem jusqu’au bout, il y a deux semaine ?

Parce que si ça se passe comme ça à Toulouse, qu’est-ce que ça va donner à Chambéry, à Aix, à Sait-Raph, à Montpellier…? Je parle même pas de Nantes, chez qui une victoire parait actuellement mission impossible.

Ok, l’effectif est trop juste, tout le monde le sait, tout le monde le dit… mais c’est un peu pareil chaque saison, non ? À croire qu’à force de jouer avec le feu, on se brule. Mais là, c’est à Toulouse et trop de joueurs sont passés complètement à côté de leur match. Faut voir ce qui va suivre, mais l’effectif étant ce qu’il est, Gonzalez va devoir se creuser la tête pour en tirer le meilleur et trouver des solutions tactiques un tantinet neuves et efficaces. Et déjà, cesser de poser son sempiternel temps mort à 29’50, quoiqu’il arrive, parce que ça commence sacrément à m’énerver. C’est vrai ça, marre de ces temps morts qui ne servent qu’à préparer la prochaine action à pile ou face ; pas sûr que ça rassure une équipe en détresse. Un tm grillé, donc, mais cela dit, pas sûr non plus qu’un second temps mort en seconde mi-temps aurait changé la donne. Une défaite à ne surtout pas oublier et à méditer.

Au fait, c’est qui mercredi ? Magdebourg ? Aïe !

Philippemhb
Philippemhb
1 année il y a
Répondre à  rkj4

Il y a un autre entraineur qui adore poser le temps mort à trente secondes de la fin et bien souvent contre productif, je vous laisse deviner qui c'est…
Bravo Toulouse, une équipe qui ne fait pas de bruit, qui n'a pas un budget mirobolant et qui d'année en année performe…
Toulouse: la p'tite bête qui monte, qui monte…

Martial
Martial
1 année il y a
Répondre à  Philippemhb

Exactement. C est vraiment une coquetterie à la noix ces temps morts quand il reste 5 secondes….quand ton équipe prend l eau pendant 20mn….. ça nous a été vendu comme un signe d extrême minutie ou d exigence alors que la dynamique parisienne en termes de gestion des hommes ne me semble pas sans reproche.

Philippemhb
Philippemhb
1 année il y a
Répondre à  rkj4

Spéciale dédicace pour toi.
Ce soir, lors de Savehof/MHB (24.24), Patrice Canayer a pris un temps mort à la 59' et 48'' et, Ho surprise…ça n'a rien donné si ce n'est offrir la possibilité à l'adversaire de bien préparer sa défense…

Philippemhb
Philippemhb
1 année il y a
Répondre à  Philippemhb

Allez savoir………..

Martial
Martial
1 année il y a

Petit événement en effet. Il faut saluer le grand match des Toulousains avec un Lettens décisif. Et puis le joli paradoxe qui veut que Paris ait été laminé par le double de Steins survitaminé en la personne de Balenciaga. Quelle vista ! Il est rentré à chaque fois avec une telle facilité profitant de la demie envie des défenseurs.

Côté Paris le coaching est toujours hallucinant. Sortir Kara alors qu il est en pleine belle sequence lors de.la remontée de paris vers la 20ème minute. Ne pas lancer feran sole avant.

Paris ne semblait avoir aucune solution dans sa besace. Le jeu de pivot est clairement enrayé avec une liaison dc-pivot qui avec Steins fonctionne moins bien que l an dernier. Kristopans se débat bien mais est le seul à proposer du danger. Prandi reste sur courant alternatif : je te plante 3 buts et je disparais voire je me loupe sur 2 défenses. Luka est clairement en dessous et toft hansen l ombre de ce qu il était l an dernier. J en viens à regretter viran moros !

Disons que ça avait tout de la sale soirée pour paris mais que ce n’est tch révèle des.lacunes de jeu et un état du collectif encore perfectible auxquels s ajoutent des carences individuelles (balaguer auX fraises comme rarement, aile gauche inexistante….). Je ne comprends pas pourquoi Gibelin n entre pas dans la rotation. Idem pour Ntanzi.

rkj4
rkj4
1 année il y a
Répondre à  Martial

Y'a plein de choses difficiles à comprendre. Ton compte rendu, par contre, il est lumineux. Merci.

drauglin09
drauglin09
1 année il y a

C'est une bonne nouvelle pour le championnat. C'est vraiment ouvert avec ce PSG là. Physiquement, je les voyais plonger mais pas si tôt. Parce que là, le score montre que ce n'est pas un accident, c'est une lourde défaite sans contestation.

Gazprom
Gazprom
1 année il y a

La fin d’un cycle pour Paris ! A voir si la douche ne sera pas encore plus froide que prévue dès cet hiver !

Philippemhb
Philippemhb
1 année il y a
Répondre à  Gazprom

Alors il faut raison garder. Pour l'instant le championnat commence et Paris n'a perdu qu'un match…
Le chemin est très long jusqu"à juin 2023…
Des surprises, on va en voir à la pelle lors de cet exercice 2022/2023…
Ça nous promet de belles sensations et des sueurs froides aussi…

jeanloup47
jeanloup47
1 année il y a

Le triste visage du PSG confirme ce que j'écrivais après la rencontre devant Wisla Plock !
A savoir un rideau défensif perméable et une attaque sans collectif, reposant sur les perfs individuelles; tout cela a éclaté au grand jour ce dimanche après-midi. J'ajoute que le coaching de M Raul Gonzalez ne m'a jamais convaincu !
Est-ce l'heure pour Paris de rentrer dans le rang?

jpf_hb
jpf_hb
1 année il y a

Félicitation à Toulouse ! Quel match !!!
Par contre le championnat est encore long, il va y avoir d'autres surprises ! Nantes ne sera pas invincible non plus… Tout le monde peut battre tout le monde

Crazy Hand
Crazy Hand
1 année il y a

Salut à tous
C'est drôle parce que moi, cette défaite ne me surprend pas du tout. Et j'ai engagé mon billet sur Nantes champion de France. Et si Pesic reste à ce niveau… Bref.
Pas surpris, parce que je fus absent (et les absents ont toujours tort) du débat suite au match contre Nîmes (par manque de temps). Et je vous aurais dit de regarder les stats (pour une fois !)
Nîmes : 28 buts sur 53 tirs
Paris : 33 buts sur 44 tirs…

Et moi, le plus heureux des heureux de voir Desbonnet/Paul ailleurs, n'a qu'à avouer son immense déception devant les matchs de Baznik et Demaille; tous les 2 transparents…
Si l'un ou l'autre avait fait du Lettens… Bin ça suffirait. Pas grand besoin de plus !
5 buts de retard, mais un avantage de 9 tirs de plus…
Incroyable.
Et parallèlement à ça, Nîmes rate un ballon de +5 au début… Temps mort, changement de défense pour Paris, et alors qu'on avait pris Vranjes car Maurice n'osait rien, celui-ci ne changea rien. Pas même l'entrée de Konradsson (recruté presque en grandes pompes!). Et le jeu à 2 pivots ? Et + de Minel..?
Bref.
Nîmes s'est arrêté et Paris n'a pas fait grand chose de plus, si ce n'est d'être d'une grande rigueur dans la technique de tir.
Point. J'ai vu un match merdique
Et les 18 minutes de Toulouse-Paris que j'ai pu voir était à peu près pareil sauf que Lettens faisait des arrêts, et que Balenciaga peut voir venir Konradsson (sera t'il encore là longtemps ?) en toute sérénité.

Bref.
Nantes devrait être champion pour la première fois de son histoire (cela doit-il passer par un "sacrifice" au niveau européen?).
Et Paris subira d'autres défaites s'il ne renforce pas son banc.
Aix, Montpellier, Nantes et peut-être même St-Raph ou Chambéry avec des Gérard ou Hodzic (quel gardien!!) des grands soirs pourraient prendre des points à Paris cette saison…

13
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x