Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

LMS (J9)

Le FENIX fait sa loi, Sélestat y aura cru tout du long

, par Omeyer

Cette 9e journée démarrait très fort avec un programme chargé, avec l'affiche FENIX-Cesson. Dans une ambiance relevée, ce sont les locaux qui vont l'emporter. De son côté, Dunkerque va s'imposer face à Saint-Raphaël. Sélestat est passé tout près de sa première victoire tandis que Chartres se relance contre Istres. Enfin, Limoges retrouve des couleurs en étrillant Ivry.

Nemanja Ilic (FENIX Toulouse HB)

Le FENIX se fait peur mais reste invaincu chez lui

Après 3 minutes sans le moindre but, c'est Cesson qui va ouvrir la marque. Outre l'importance de la rencontre pour les deux équipes, Toulouse veut rester invaincu à domicile et Cesson veut garder sa quatrième place, on assiste à un match dans le match entre Tabarand et Lettens, deux des meilleurs gardiens de ce début de saison. Les deux formations sont appliquées dans ce premier quart d'heure et se livrent peu (6-5, 13'). "On était appliqués, on avait une tactique qu'on a mit en place et elle a plutôt bien marchée puisque sur la fin de mi-temps, on recolle à moins 4". (Sylvain Hochet, capitaine de Cesson)

Le FENIX profite des erreurs et des pertes de balle des bretons pour se dégager une avance de quatre buts (10-6, 16'). Une avance conservée jusqu'à la mi-temps, les hommes de Sylvain Leriche se heurtant à une grosse défense des locaux (16-12, 30').

Les deux formations ont attaque cette deuxième période avec une intensité augmentée d'un cran des deux côtés. Miguel Espinha a fait son entrée dans les cages de Cesson et se met rapidement en jambes (19-16, 40'). Les visiteurs vont mieux, notamment en défense et mettent à mal l'attaque du FENIX, laissant leurs adversaires revenir à un but. Grâce à une grosse performance de Jef Lettens, Toulouse retrouve son écart original de quatre buts (26-22, 53')."C'est hyper intéressant de maîtriser ces matchs à domicile, même si tout n'est pas parfait, c'est ce qui nous avait fait défaut les saisons précédentes." (Pierrick Chelle, capitaine du FENIX). "C'est la défense qui a pris le dessus ce soir, donc on a encore des choses à travailler.".

Alors que le temps passe, les esprits commencent à s'échauffer entre Romain Briffe et Nemanja Ilic. Le joueur de Cesson se verra sanctionné d'un carton rouge tandis que l'ailier toulousain prendra un deux minutes. Toulouse va maintenir son avance et va finir cette rencontre en allant décrocher leur cinquième victoire à domicile (30-24, score final). "Ils ont été meilleurs que nous ce soir, ce sont des petits détails qui font le match et le score ne reflète pas le match, à la fin on fait n'importe quoi et ça par contre, c'est dommageable.". (Sylvain Hochet).

Dunkerque s'impose face à Saint-Raphaël, Limoges déroule contre Ivry

De son côté, Limoges s'est remis de son écart face à Cesson, en s'imposant face à Ivry. Malgré une petite remontée en deuxième période des visiteurs, les joueurs d'Alberto Entrerrios ne se sont pas laissés avoir une deuxième fois et vont l'emporter sur le score de 36 à 29.

Dunkerque s'est défait de Saint-Raphaël sur le score de 31 à 29. Commettant de nombreuses pertes de balles, les sudistes ont offert trop de ballons aux nordistes, malgré une grosse prestation de Mickaël Robin (15 arrêts). Théo Avelange Demouge (8 buts) réalisé lui aussi un très bon match et confirme son très bon début de saison avec les dunkerquois.

Chartres intraitable avec Istres, Sélestat y aura cru

Istres était toujours en quête d'une deuxième et a espéré profiter de la petite forme de Chartres (1 défaite et 1 nul sur les deux derniers matchs). Malgré une meilleure efficacité au tir (63%), Julien Meyer en aura décidé autrement. Avec 12 arrêts, il aura maintenu son équipe à flots, laissant toujours un écart de quatre buts (24-28, score final). Quant à Sélestat, malgré une bonne entame de match, puisque les Alsaciens menaient à la mi-temps (17-18, 30'), Créteil sera bien revenu en deuxième période, pour aller décrocher les deux points (40-36, score final).

Prochain match TV

Paris 92

20:00

Mer. 22 Mai.

Metz Handball

Voir le programme TV
0 0 votes
Évaluation de l'article
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
cochonne
cochonne
1 année il y a

Bonjour
Encore une presque victoire, quoi qu'en encaissant 40 buts…
Sėlestat a une ėquipe capable de tenir un bon niveau de jeu, merci Mr Busselier, entre trente et quarante minutes.
Le problème c'est qu'il n'y a pas de rotation possible et qu'une fois que l'ėnergie vient à manquer leurs adversaires prennent le large et c'en est fini des illusions.
Il manque à ce niveau au grand minimum un arrière gauche, capable d'allumer, éfficement de loin en arrivant lancé (que devient Plat ?), un arrière droit du même profil (Capella n'a plus envie ?) et un pivot car Eggerman semble plafonner pour l'instant.
Malheureusement, tout ça à un coût ma pôv dame, tout ça a un coût…

fan_de
fan_de
1 année il y a
Répondre à  cochonne

Je suis assez d'accord avec l'analyse, l'entraineur tire le maximum avec l'effectif qu'il a à sa disposition et cela nous change des années précédentes. Sur les deux derniers matches Sélestat a un temps faible au début de la deuxième mi-temps ( 5 à 10 mm) et l'écart de 3-4 buts se fait. Il manque effectivement du banc et quelques joueurs n'ont malheureusement pas le niveau Ligue 1 Je trouve Eggerman bon en défense, en attaque il commet encore des erreurs de jeunesse, Il faudrait engranger des points d'ici la fin du mois sinon le maintien sera hors de porté.
L'équipe est jeune et il suffirait peut-être d'une victoire pour enclencher la dynamique on était vraiment pas loin contre Dunkerque et Cesson, restons positif, Gogola va être la bonne surprise dans les mois à venir. Mais il manque effectivement un arrière droit pour suppléer Pimenta.

bermar13
bermar13
1 année il y a

pour info le score final d'Istres Chartres est de 32 – 34 et non 24-28 comme indiqué sans l'article

3
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x