LMS (J9)

Montpellier l’emporte in extremis

Hugo Descat (Montpellier HB)

Chambéry recevait Montpellier dans une ambiance des grands rendez-vous, au Phare. Plusieurs duels étaient attendus dans ce match, notamment entre les frères Skube (Sebastian et Stas). Après une première période maitrisée, Montpellier se fait peur dans la seconde mais l’emporte in extremis grâce à Hugo Descat (30-31).

Chambéry engage et butte directement sur le portier du MHB, tandis que Yannis Lenne ouvre la marque. Montpellier est très agressif en défense au point de  prendre le premier deux minutes de cette rencontre, infligé à Marko Panic (3-4, 6′). Les visiteurs imposent le rythme et forcent un temps mort très rapide d’Erick Mathé, ses joueurs perdant trop de ballons dans ce premier quart d’heure (7-12, 15′). Benjamin Richert, très en forme sur ce début de match, réduit quelque peu l’écart entre les deux formations, bien que Montpellier tienne son avance.

Les savoyards sont hésitants, doutent et trouvent peu de solutions en attaque, se heurtant à un bon Charles Bolzinger (11-17, 23′). Harun Hodzic remplace Filip Ivic dans les cages et vient immédiatement remettre les siens dans l’avancée, avec deux parades coup sur coup. Montpellier termine moins bien cette première mi-temps, avec plusieurs erreurs notamment en attaque (15-20, 30′).

L’avantage montpelliérain va encore être augmenté en ce début de deuxième période, grâce à la bonne prestation d’Hugo Descat (16-22, 35′), mais rapidement Chambéry refait petit à petit son retard, plus efficace en attaque et appliqué en défense, revenant même à deux longueurs. Les montpelliérains ne sont plus autant disciplinés que durant les 30 premières minutes, avec plusieurs fautes en défense (23-26, 48′).

Hodzic continue de faire des siennes et permet aux siens de recoller à une longueur, laissant de l’espoir aux locaux. Les derniers instants sont intenses et tandis que Montpellier reste devant, Chambéry tente de ne pas se faire distancer, emmené par Jean-Loup Faustin et Benjamin Richert (29-30, 58′). C’est finalement Hugo Descat qui aura le dernier mot dans cette rencontre et qui viendra enterrer les espoirs des savoyards (30-31, 60′).

Pour la première fois depuis 4 ans, les joueurs de Patrice Canayer l’emporte au Phare. Chambéry aura offert une belle résistance, mais l’écart accumulé en première période aura été fatal aux locaux, ne recollant que tardivement au score.

26 CommentairesPoster un commentaire

  1. dom - le 11 novembre 2022 à 20h04

    La chatte ! même si le nul aurait été un petit hold up pour Chambé qui a fait une très bonne 2e mi-tps à l’image de la 1ère de Montpellier bien emmené par un Harun Hodzic à 50% !

  2. Martial - le 11 novembre 2022 à 20h08

    J ai cru que Chambé allait décrocher le nul qui n aurait pas été immérité sur le mouvement global du match même so le mhb a fait la course en tête. On ne peut pas dire que Montpellier ait vraiment contrôle quoi que ce soit mais c est essentiel de pouvoir mener ce type de rencontres et d aller au bout pour gagner à 3 secondes de la fin. Pour le reste des erreurs, des joueurs un peu en deçà ont permis à un Chambé qui a su hausser son niveau de jeu en 2nde de grignoter progressivement son retard. Très béa match en tout cas. Valentin Porte me semble sur la bonne voie à titre individuel. Plutôt intéressant en vue de début 2023. Konan pas mal du tout aussi.

  3. Ymo34 - le 11 novembre 2022 à 20h11

    On cherchait la bequille en effet… mais demander aux arbitres d’être parfaits c’est comme demander à un joueur de ne JAMAIS faire de mauvaises passes. L’arbitrage imparfait fait partie du jeu, c’est comme ça. On leur demande d’être juste d’un côté comme de l’autre.
    Ceci dit relever de ce match ce seul geste de Simonet, c’est injuste. Montpellier a déroulé un très beau hand ball en première mi-temps aidé par un gardien en feu. Chambéry a eu l’immense mérite de toujours y croire et aurait presque pu réaliser un holdup avec un jeune gardien en feu à son tour. Descat a failli aider Chambéry dans son entreprise et quelques secondes apres, dans la même position, c’est lui qui les crucifie.
    On était revenu quelques années en arrière !!!
    Duel de gardiens, duel de demi-centre, duel d’équipe avec une mi-temps chacune. Beau spectacle !

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).