Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

EDF (F)

La France déroule face à l'Islande

, par Sterbik

Sarah BOUKTIT crédit : FFHB

En Norvège, la France a remporté son deuxième match dans le mondial face à l'Islande (22-31). Une victoire importante pour la compétition, mais qui n'a pas effacé tous les doutes affichés face à l'Angola. Les Bleues sont d'ores et déjà qualifiées pour le tour principal du Mondial. 

Tout n'est pas encore parfait, mais la confiance engrangée va faire du bien. Pour son deuxième match dans ce Mondial, les Bleues devaient logiquement s'imposer face une nation islandaise moins forte sur le papier. Surtout, elles devaient effacer les doutes affichés lors de la rencontre contre l'Angola avec les nombreux échecs aux tirs. Même si le victoire a été acquise assez facilement et dès l'entame de match, il reste des choses à travailler.

Solide défensivement, la France menée par sa capitaine Estelle Nze Minko a rapidement pris le large entre attaque rapide, récupération de balles et contre-attaque. Une entame parfaite. En face, les Islandaises, submergées, ont dû attendre la huitième minute pour marquer son premier but du match1er but islandais (1-7,8e). La rencontre bien lancée pendant vingt minutes, les Françaises ont malgré tout pêché quelque peu en attaque. Sans les mêmes conséquences, car l'écart sur le score d'affichage et sur le terrain étaient suffisants pour laisser les filles d'Olivier Krumbholz rentrer aux vestiaires avec dix buts d'avance (10-20, MT).

La France trop forte

Dans le second acte, les Islandaises n'ont rien lâché. Notamment leur gardienne Thorsteindottir qui a sorti un festival. Car les Bleues sont retombées dans leur travers dans leur face-à-face avec la gardienne, notamment sur les 7m. Après un quart d'heure de jeu, les Tricolores ont même enchainé cinq attaques sans marquer, laissant l'adversaire réduire un peu l'écart avec un peu de confiance (17-25, 47'). Malgré tout, dès qu'Orlane Kanor et ses partenaires mettent un peu plus d'impact, elles traversent la défense pour s'ouvrir un chemin vers les buts. L'avance confortable au score a permis de ne pas paniquer, mais lors d'un temps-mort, le sélectionneur a tout de même rappelé un enjeu résumant le retour des vestiaires. "On est en train de perdre la deuxième période, il faut aller la gagner".

Dans les dix dernières minutes, l'Islande a continué son jeu et à ne pas lâcher. La France même avec de l'envie, n'a pas réussi à satisfaire son entraîneur au terme d'une deuxième période moins concluante que la première. La victoire reste tout de même large (22-31, SF). Les Bleues joueront la première place du groupe dans deux jours contre la Slovénie, un autre test dans cette compétition.

Prochain match TV

Orlen Wisla Plock

20:45

Mer. 21 Fév.

Montpellier HB

Voir le programme TV
0 0 votes
Évaluation de l'article
9 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
pulpompa
pulpompa
2 mois il y a

inquiétant, une défense qui n'est pas au niveau d'avany et ce problème d'efficacité qui continue d'être nié au profit de la tactique

bdid
bdid
2 mois il y a
Répondre à  pulpompa

C'est peut-être mieux ainsi pour le moment :
2017 : défaite contre la Slovénie au 1er match et match nul contre l'Espagne au 1er tour avec 1 match gagné contre la Roumanie qui est sure de finir première. La France fini 2e de la phase de groupe sans réellement briller. enchainement sur les matchs couperets. Championne du monde.
2018 : défaite contre la Russie au 1er match en phase préliminaire, puis match nul contre la Suède au tour principal. la France fini 2e in extrémis devant la Suède pour accéder au dernier carré. Championne d'Europe. J"avoue que pour ce cas, on ne peut pas dire que les françaises ont "loupés" des matchs.
2021 : tournoi des JO, 1er match gagné d'un point contre la Hongrie dans un duel où la France est bien favorite. Ensuite défaite contre l'Espagne, la Russie et match nul contre la Suède. Tout le monde crie sur les forums, la France fini 3e dans son groupe, et elles finissent médaillées d'or.
pour le Championnat du monde 2021 et celui d'Europe 2022, les bleues font à chaque fois des débuts prometteurs et pourtant, elles chutent à la fin.
Bon, c'est vrai qu'en 2019, elles se sont loupés au début et … loupés au début.
Mais c'est peut-être dans la difficulté qu'elles se motivent le mieux … Chaque fois qu'elles ont eu un titre, ça a été chaud avant les matchs éliminatoires.
Je reste confiant même si c'est vrai que l'efficacité n'est pas au rendez-vous. Je croise les doigts et me dit que c'est passager.

Sasori9
Sasori9
2 mois il y a
Répondre à  bdid

Et elles loupent à chaque fois contre la Norge depuis 2021, ca commence à être pénible je trouve.

NICOLAU
NICOLAU
2 mois il y a
Répondre à  Sasori9

Ou peut être voir les choses autrement.Pareil pour l’E.d.F masculine contre le Danemark.Les 2 équipes scandinaves sont un cran au dessus.Pour les battre il faut allié efficacité et intensité sans temps mort et profiter pendant le match de leur temps faible.

Thibz212
Thibz212
2 mois il y a

Cette inefficacité aux penatlies reste quand meme inquiétante.
Je ne veux pas faire le rabat joie, mais je continue à trouver Horacek absolument inefficace dans cette équipe, je ne vois pas ce qu'elle apporte (au contraire de son apport en club). Elle enchaine les balles perdues, mauvais choix et échecs aux tirs.
En revanche, tres tres bonne surprise et intégration de Lena Grandveau. assurément la bonne pioche en termes d'intensité et de combat.
La clé de ce championnat du monde pour moi : est ce qu'on va pouvoir tirer profit de la meilleure paire de pivots au monde dans les matchs couperet sans tomber dans la facilité des passes à tout va ? j'ai eu parfois l'impression hier qu'elles se debarassaient un peu de la balle vers les pivots quand elles etaient en manque de solution.

Averell
Averell
2 mois il y a
Répondre à  Thibz212

Notre probleme avec les pivots, c'est que tous les adversaires forcement le savent qu'elles sont hyper fortes.
Et ils savent aussi qu'a l'inverse, on n'est pas tres dangereux de loin.
Donc qu'en defendant en 6-0 et en coupant la relation avec les pivots, ca met forcement en (grande) difficulte l'EDF…

Nos derniers articles

9
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x