Mondial

Le Danemark et l’Espagne s’affronteront dans la première demi-finale


On connait désormais les protagonistes de la première demi-finale du championnat du monde, qui se jouera vendredi. Elle opposera le Danemark à l’Espagne.

Le Danemark a fait un nouveau pas sur le chemin de la conquête du titre mondial. Invaincus depuis le début de la compétition, les coéquipiers de Mikkel Hansen se sont aisément débarrassés de la Hongrie, à Stockholm (40-23). Avec déjà neuf longueurs à la pause (21-12), l’affaire était entendue bien avant le coup de sifflet final. Les rotations opérées par Nikolaj Jakobssen n’ont pas altéré la dynamique scandinave, l’écart montant jusqu’à dix-septs buts en vue de la fin. Mathias Gidsel a une nouvelle fois impressionné, meilleur buteur de la rencontre avec neuf réalisations.

La rencontre entre la Norvège et l’Espagne a été beaucoup plus indécise. Si les Nordiques ont rapidement pris quatre buts d’avance, bien aidés par les parades de Torbjorn Bergerud, ils ont été incapables de les conserver. Jamais plus les deux équipes n’ont été séparées par plus de deux buts. Mais les Norvégiens, dans les derniers instants, pensaient bien avoir leur ticket en main, notamment grâce à quelques parades précieuses de Bergerud. Mais Sebastian Barthold s’est vu siffler un refus de jeu incroyable avant que Dani Dujshebaev envoie tout le monde en prolongations sur le gong. Et au bout de deux prolongations, tout s’est joué sur la dernière action, où Gonzalo Perez de Vargas a sorti la tentative de Kristian Björnsen pour envoyer les Hispanos dans le dernier carré (35-34 après 2 prolongations).

A Gdansk, Kevin Domas

Pub Espace Pronos EDF

4 CommentairesPoster un commentaire

  1. NICOLAU - le 25 janvier 2023 à 20h12

    Dégoûte pour la Norvège vivement que les danois defoncent ces connards d’espagnols…

  2. OhHandy - le 25 janvier 2023 à 20h25

    Hallucinant ce refus de jeu !
    Arbitrage bizarre sur ce coup !
    Incompréhensible !

    • Pollux - le 26 janvier 2023 à 05h25

      L’arbitrage n’est pas tant bizarre que pointu et précis.
      L’arbitre considère ainsi qu’en vertu de la règle 7:12, il a pu “imposer un jet Franc contre l’équipe en possession du ballon s’étant volontairement abstenu de profiter d’une occasion manifeste de but”. Le joueur norvégien refusant d’aller vers le but dans une situation très favorable ce dans l’optique de préserver le score, l’arbitre a sifflé en faveur des Espagnols… Et surtout du jeu.
      Bravo M. L’arbitre pour ce rappel d’un fondement du handball.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).