Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

Proligue

Dijon et Tremblay repartent du bon pied

, par Lanfillo

Crédit photo : Martin Remigy

La Proligue a repris ces droits ce week-end, avec un choc entre Tremblay et Saran, remporté par le club francilien (31-27). Les autres équipes de tête l'ont emporté : Dijon reste leader, Pontault et Frontignan l'ont emporté également. En bas, Strasbourg sombre.

La reprise de la Proligue ce week-end offrait un sacré choc entre deux équipes favorites à la montée, les deux plus gros budgets du championnat aussi : Tremblay et Saran. Et c'est Tremblay qui a affirmé le plus son statut avec une victoire face aux Septors qui ne souffre d'aucune contestation (31-27). Les Franciliens ont creusé l'écart dès le quart d'heure de jeu (8-4, 15') avant de remettre un coup sur la tête des joueurs de Fabien Courtial avant la pause (18-12, 30'). Malgré la bonne entrée de Dan Tepper (12 arrêts, à 46%), Saran n'est pas parvenu à réduire l'écart à moins de quatre buts en deuxième période. Les partenaires d'Adir Cohen, Matteo Fadhuile et Tahu Lufuanitu, tous les trois auteurs de cinq buts, ont su gérer la fin de rencontre pour obtenir un succès précieux face à un concurrent direct et repartir du bon pied pour cette deuxième partie de saison.

Dijon reste leader, Frontignan reste au contact et enfonce Strasbourg

Alexis Bon (Dijon). Crédit photo : Martin Remigy

Tremblay reste dauphin à l'issue de cette journée puisque le leader à la trêve, Dijon, n'a pas failli samedi soir à Sarrebourg. Jamais menés au score, les Bourguignons ont construit leur victoire patiemment, comptant jusqu'à six longueurs d'avance en première période (8-14, 24'), et encore quatre à la pause (13-17, 30'). L'écart grimpe de nouveau au retour des vestiaires, avec un solide premier quart d'heure des Dijonnais, emmenés par Loïs Pasquet (6 buts) et Wassim Helal (13 arrêts). C'est finalement dans les dix dernières minutes que la barre des dix longueurs d'avance est franchie, pour une victoire nette et sans bavure à la sirène (27-38). Dijon garde ainsi sa place de leader, garde son point d'avance sur Tremblay et les deux sur Pontault-Combault, qui s'est également imposé à l'extérieur, du côté de Besançon (26-29). Malgré un Aristide Ewe des grands soirs côté GBDH (19 arrêts), les Seine-et-Marnais ont gardé la tête au score toute la rencontre, comptant eux aussi sur un gardien solide, Sven Horvat (16 arrêts). Pontault profite de la défaite de Saran pour monter sur le podium.

Joffrey Bonnemberger (Strasbourg)

Frontignan reste au contact du premier wagon de tête. L'étonnant promu continue d'amasser les points et s'est positionné comme un candidat crédible pour les play-offs. Le cinquième s'est baladé à Schiltigheim face à une équipe de Strasbourg qui n'a jamais réussi à se mettre à sa hauteur. Le match était déjà plié à la mi-temps (10-20, 30'), et les partenaires de Nathy Camara (9 buts) l'ont finalement emporté avec un matelas confortable de quatorze longueurs (24-38). Un nouveau camouflet pour les Alsaciens, dont l'impuissance peut être résumée par la terrible statistique de Joffrey Bonnemberger, un des leaders de l'équipe, au tir (0/6). Par ailleurs en grave difficulté financière, le club continue de s'enfoncer à la dernière place du classement.

Caen reste dans le rythme, Cherbourg tient en échec Massy

Quatre points derrière Frontignan, Caen reste dans la cadence pour atteindre le top 6, objectif du club pour valider sa croissance. Les Vikings, après leur terrible mois d'octobre (4 défaites), ne perdent quasiment plus, et sont allés prendre des points dans la salle de Villeurbanne vendredi soir. Largement en tête à la pause (12-19, 30'), le club calvadosien a néanmoins dû résister au retour des locaux en deuxième période, mais a su se montrer solide dans le money-time pour l'emporter (27-30). Caen peut remercier Yannis Mancelle, auteur de 9 buts dans le Rhône. Villeurbanne reste avant-dernier avec trois points, et ne réduit donc pas l'écart avec ses concurrents qui ont également perdu, Besançon et Valence. Les Valentinois se sont cassés les dents sur la défense de Bordeaux-Bruges-Lormont ce week-end, et sur le gardien du BBL Ivan Vekic (12 arrêts). Emmenés par Nicolas Minne (7 buts), les Girondins l'ont emporté (26-21) et restent dans la première moitié du classement.

Reida Rezzouki (JS Cherbourg Manche HB)

Ils reviennent à un point de Massy, qui a été tenu en échec chez lui par Cherbourg (28-28). Vainqueurs dans la Manche lors du match en retard mardi dernier (25-29), les Massicois ont cru rééditer la performance ce vendredi en comptant quatre buts d'avance en fin de première période, puis de nouveau en début de deuxième acte (22-18, 38'). Mais la JSC a fait preuve d'opiniâtreté et dans les derniers instants de la rencontre, Reida Rezzouki (8 buts) et Rodrigo Pérez Arce ont ramené les leurs à hauteur pour décrocher un point important dans le bas du classement. Enfin, Nancy a également gagné ce week-end face à Billère (32-28), malgré 9 buts de Simone Mengon côté béarnais. Les Nancéiens remontent à la neuvième place, avant d'aller à Caen ce vendredi.

Le classement et le programme à venir sont à retrouver à l'onglet Résultats.

MG

Prochain match TV

HBC Nantes

20:45

Ven. 31 Mai.

USAM Nîmes Gard

Voir le programme TV
0 0 votes
Évaluation de l'article
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
cochonne
cochonne
1 année il y a

Bonjour, Strasbourg a sans doute vu l'un des derniers matchs de l'ère du SEH et tout simplement du handball professionnel pour un moment, ne raisonnera alors dans cette enceinte plus que l'ėcho des regrets.
On pourrait pointer beaucoup d'erreurs d'apprėciations, accabler une conjoncture ayant assèchė les financements publics ou pointer des ėgaux inadaptės å la gestion d'un bien public, le fait est que ça ne servirait å rien…il est trés certainement trop tard.
Une fragile flamèche vacillante brûle cependant encore, entretenue par des jeunes gens de bonne volonté et à l'ėtat d'esprit sain à qui je souhaite de tout mon coeur d'arriver à renverser cette situation quasiment dėsespėrėe et j'invite tous ceux qui ont laissė prendre les dėcisions et faire des choses dont ils savaient pertinament qu'elles menaient dans le mur à mettre la main une dernière fois à la poche pour permettre à Clėment et à toutes les bonnes volontés de repartir l'an prochain en N1, pour le reste, ils sauront faire… j'y crois ! https://bit.ly/sehb-financement-participatif

Ymo34
Ymo34
1 année il y a
Répondre à  cochonne

Si le désastre annonce pouvait éloigner les « mauvaises » personnes, il restera comme tu le dis, les bonnes volontés. Je souhaite que le handball à Strasbourg demeure bien vivace et remonte dans la hiérarchie, ayant appris de ses erreurs.

chantereyne
chantereyne
1 année il y a

Belle réaction de la JSC à massy qui doit redonner confiance au groupe , a saluer la grosse performance du tres jeune gardien kalim zahaf qui arrive de venissieux avec 8 arrêts et 58% de réussite. une victoire à Valence vendredi prochain s impose afin de bien repartir avant de recevoir les deux gros pontault et Dijon. Je continue à penser que Dijon accedera en lsl en fin de saison équipe solide expérimenté et qui a peu bougé à l intersaison .

3
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x