Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

Proligue

Le BBL mettra la clé sous la porte à la fin de la saison

, par Omeyer

Lyvio Asabina (Bordeaux). Crédit photo : Martin Remigy

Suite et fin du triste feuilleton financier pour le club de Philippe Gardent qui vient de récemment annoncer la fin de son aventure dans le monde du handball.

C'est désormais chose officielle : le Bordeaux Bruges Lomont Handball ne sera plus. Sévèrement touché par de nombreux problèmes financiers depuis plusieurs mois, la cagnotte lancée par le club et les différents appels à l'aide lancés n'auront pas permis au club girondin de se sauver.

Le club se retrouve donc dans l'obligation de mettre la clé sous la porte et va donc laisser derrière lui ses espoirs de montée en Starligue ainsi que son projet de créer un essor autour du handball, dans la région Aquitaine. Les 17 joueurs professionnels ainsi que l'ensemble du staff vont donc effectuer un dernier tour de piste, vendredi soir contre Massy, avant de remercier leurs spectateurs une dernière fois.

Cependant, l'aventure girondine n'est pas totalement finie puisque une équipe de Nationale 1 continuera de fouler les parquets, entrainée par Francisco Contiero tout au long de la saison prochaine.

Prochain match TV

Paris 92

20:00

Mer. 22 Mai.

Metz Handball

Voir le programme TV
0 0 votes
Évaluation de l'article
14 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Manimal
Manimal
1 année il y a

La COC s’est prononcée pour une équipe en N1 ? Est ce une information ou un avis ? Si le club disparaît comme annoncé sur l’article, comment l’équipe peut maintenir un tel niveau en N1

Handball
Handball
1 année il y a
Répondre à  Manimal

L’équipe réserve, celle de l’asso de Bruges devient l’équipe 1. Elle vient d’être promue en Nationale 1.

Manimal
Manimal
1 année il y a
Répondre à  Handball

Promue ? Ah bon je ne savais pas. Mais ça pose quand même une question d’équité sportive non ? Comment imaginer que cette situation financière n’ait pas eu d’incidence sur l’équité sportive des championnats inférieurs ? Et sommes nous surs que les numéros d’affiliation soient différents ? A suivre quand même, ça ne me semble pas si simple.

Handball
Handball
1 année il y a
Répondre à  Manimal

En fait, beaucoup de clubs pro sont scindés en 2 entités : entreprise + association.

Ainsi, si l’entreprise fait faillite, l’association peut être protégée de celle-ci. Cela permet de maintenir l’activité auprès des licenciés et notamment des enfants.

Y a juste une convention pour déterminer les champs d’action et périmètre de l’entreprise et de l’association (sponsors, centre de formation etc ..)

Pour Bordeaux-Bruges-Lormont, il s’agit d’une entreprise qui s’appuie sur 2 associations qui ont gardé leur indépendance Bruges et Lormort. Aucune association de Bordeaux n’est impliquée dans le projet, c’est seulement la mairie qui a soutenu le projet BBL dans une logique de promotion de la ville.

Ainsi, Lormont a ses propres équipes et de même pour Bruges. Dans notre cas, c’est l’équipe de Bruges qui a été promue en Nationale 1. Par convention, cette dernière devait représentée la réserve du BBL. Ceci dit, j’ignore si un nouveau partenariat avec Bordeaux et Lormont sera d’actualité ou bien, si Bruges restera en solo.

Manimal
Manimal
1 année il y a
Répondre à  Handball

C’est très clair merci. Complexe la situation.Car je peux imaginer que des joueurs de proligue ont été renforcer de temps à autre la réserve (Bruges si j’ai bien compris) . La séparation budgétaire pour protéger l’association, je le comprends et c’est une bonne chose mais je pense que par équité sportive leur réserve ne peut pas être promue.

Dams92
Dams92
1 année il y a
Répondre à  Manimal

L’équité est un mot que la FFHB ne connait malheureusement pas. La CNCG et la COC clament pourtant haut et fort qu’ils agissent pour l’équité et le respect des règles pour et par tous, mais cela reste théorique.
A trop vouloir (soit disant) aider les clubs, ils n’ont fait que de les détruire petit a petit, et c’est assez factuel.
Dans le cas précis du BBL, cela ressemble quand même a du déjà vu, combien de projets du même type ont échoué quelques années après leur création à Bordeaux? Les responsabilités sont très probablement partagées mais comme pour Vénissieux et j’espère que Strasbourg ne va pas suivre🤔, on se demande quand un « nouveau » projet de club avec de grandes ambitions va voir le jour. Quid de Grenoble qui accède à la N1 la saison prochaine après avoir été sanctionné pour des problèmes financiers il y a deux ans de mémoire, que faire s’ils déposent un dossier VAP et prétendent à la Proligue?

Le parcours de ces clubs se ait forcément au détriment des autres clubs qui évoluent dans les mêmes championnats et qui (quoique l’on en dise), se voient pénalisé par ces clubs qui font faillite dans l’année, et respectent « eux » les règles et obligations fixées par les instances !!!
Compliqué légalement de bannir ou d’interdire a une équipe dirigeante de remonter un club « pro » après en avoir fait « couler » le précédent mais il y a une vraie question qui se pose et la Fédé serait bien inspirée de travailler réellement sur ces questions…
Je ne dit pas que toutes les situations évoquées dans mon argumentaire sont similaires, mais les résultats et impacts pour les joueurs, bénévoles, salariés et autres clubs sont identiques, et génèrent frustration, colère et dégoût….

Jack3544
Jack3544
11 mois il y a
Répondre à  Dams92

Quand je me rappelle du projet, il y a quelques années, porté par la Fédé, pour faire émerger des projets dans les grandes villes (Lyon, Bordeaux, Marseille), avec la volonté de "favoriser" leur accès direct à la Proligue, je me pose en effet des questions sur les instances…

abdula
abdula
1 année il y a

A qui le tour ?

Kris73
Kris73
1 année il y a

C’est triste pour Bordeaux
Je ne comprends pas il y avait déjà des rumeurs depuis décembre.
Comment la ligue a pu laisser couler un club

Sasori9
Sasori9
1 année il y a

C’est un conflit entre le club, la ville de l’Ouest Bordeaux, Bruges, et à l’Est de Bordeaux, Lommont.

Kris73
Kris73
1 année il y a

Comment ça va se passer c’est Villeurbanne qui reste en proligue ou 3 équipes VAP de N1 montent ?
Il faut vraiment que les conditions de validation de budget se durcissent car en ce moment c’est terrible pour le handball français

Anton
Anton
1 année il y a
Répondre à  Kris73

Normalement Villeurbanne est maintenu en Proligue c’est ce qui a été annoncé aux joueurs. J’ai pu m’entretenir avec le head coach et il m’a pas donné plus d’infos

Kris73
Kris73
11 mois il y a
Répondre à  Anton

Merci pour l’info.
Villeurbanne devrait avoir une belle équipe avec Edson Imare et Antoine Léger.

damoscou
damoscou
1 année il y a

Hélas, le handball dans toute sa splendeur aussi bien féminin que masculin, voir cette année record
Hormis les EDF intouchables et tête de gondole d'une fédé…….bizarre

14
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x