Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

EURO (M)

"Il y a beaucoup de déception", Elias Ellefsen à Skipagotu

, par Omeyer

Crédits Photo : THW Kiel

Véritable révélation du tour principal, les Féroïens sont passés tout proche de l'exploit. Finalement sortis après avoir embrasé Berlin, le joueur star des Féroé est revenu sur cette aventure.

Passés à ça de battre la Slovénie et la Pologne, ils ont tout de même réussi à tenir en échec la Norvège de Sander Sagosen. De belles prestations qui ne laissent présager que des belles choses pour l'avenir, même si le demi-centre de Kiel ne peut s'empêcher de cacher sa déception en zone mixte : "Dans l'ensemble, on est déçus. Bien sûr, le point du nul contre la Norvège nous a rendu très fier. Mais on est surtout déçus de ne rien sortir des matchs contre la Slovénie et la Pologne. On a eu de la réussite mais il nous a manqué de la solidité défensive".

Si la petite nation de 53.000 a réussi à faire jeu égal avec de grosses écuries européennes, la fierté et l'engouement autour de cette aventure ne parviennent pas à cacher beaucoup de tristesse et de déception. Les visages sont marqués, abattus, le regard quelque peu vide, tant tout est allé vite pour les Féroïens : "C'est difficile de profiter, tout s'enchaine tellement vite, avec ce rythme d'un match tous les deux jours".

Si les coéquipiers du demi-centre de 21 ans n'ont pas eu trop le temps d'apprécier l'expérience d'une première compétition internationale, le soutien des supporters aura été le bienvenu tout au long de cette semaine :

"On savait qu'ils seraient très bruyants, ils peuvent souvent l'être. On a pas pu ramener tout le monde malheureusement, la salle était trop petite"

Le handball a une place toute particulière sur cet archipel indépendant. Sport le plus pratiqué et le plus populaire sur le territoire féroïen, l'Euro lui a donné une nouvelle aura. Souhaitant continuer sur leur lancée, Ellefsen et ses coéquipiers ne comptent pas s'arrêter en si bon chemin : "Là, c'était que la première étape. On va continuer de s'entrainer pour aller décrocher une qualification au prochain Mondial. On doit surtout améliorer notre défense".

Très sollicité et ayant joué tous les matchs à fond, le joueur de Kiel va prendre des petites vacances avant de préparer le reste de la saison avec son club :

"On va passer un peu de temps avec les fans. Après j'ai promis à ma copine de l'aider à emménager dans son nouvel appart donc je vais demander quelques jours off au club".

Une tête bien faite, une équipe au jeu alléchant et des supporters capables de mettre le feu à n'importe quelle salle, je ne sais pas pour vous mais moi, j'ai hâte d'être au prochain Mondial.

 

Dans le train pour Cologne, Théo Alleaume

5 1 vote
Évaluation de l'article
6 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
CoachFab44
CoachFab44
5 mois il y a

Merci Théo pour ces nombreux articles qui nous permettent de vivre l’euro pas qu’au travers de l’équipe de France

Etienne2221
Etienne2221
5 mois il y a

Paradoxalement, dans un Mondial ils auront plus de chance de passer le premier tour. A suivre…

drauglin
drauglin
5 mois il y a

On parle d’une ile de 53 000 personnes, ok, mais ça semble quand même bcp des danois avec des passeports assez facilement obtenus. On devrait engager les iles Kerguelen avec Minne, Briet et tous les mecs un peu justes pour jouer avec l’équipe A.

Etienne2221
Etienne2221
5 mois il y a
Répondre à  drauglin

Une sorte de Qatar en quelques sortes… ça paraissait étonnant que tout d’un coup débarque les Ile Féroé…

Alexodriscoll
Alexodriscoll
4 mois il y a
Répondre à  drauglin

Qu’est ce qu’il ne faut pas lire…Sur les 35 féroïens qui ont au moins une sélection en équipe nationale sur les deux dernières années, il y en a 33 qui sont nés aux Iles Féroé…
Tous les féroïens disposent de la nationalité danoise, pour une raison très simple, l’archipel des Féroé est une province autonome du royaume du Danemark. Certains, très peu, ont également la nationalité sportive (au sens de l’IHF) danoise. Pour les féroïens les études supérieures sont régulièrement synonymes de départ sur le continent,en particulier au Danemark.
L’équipe nationale de handball féroïenne n’a absolument rien d’une équipe de danois montée de toute pièce.

Dans une moindre mesure ça serait même plutôt l’inverse puisque, pour le coup, le Danemark compte actuellement dans ses rangs un joueur féroïen: Johan A Plogv Hansen.J’ajouterai que les exploits de l’équipe nationale de handball féroïenne sont d’autant plus impressionnants que le hand est loin d’être le sport numéro 1 sur l’archipel. C’est le football, comme pour beaucoup de pays européens.
On gagnerait un peu en hauteur si les contributeurs de l’espace commentaire se renseignaient d’avantage. On éviterait quelques affabulations.

chabalabal
chabalabal
4 mois il y a
Répondre à  Alexodriscoll

Merci pour la petite mise au point…

6
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x