CdF – 1/8

Ivry et Chambéry au quart de tour

Crédit photo : Jean-Pierre Riboli

Crédit photo : Jean-Pierre Riboli

Ivry a créé la surprise samedi soir en s’imposant à domicile face à Nîmes (31-30) en huitièmes de finale de la Coupe de France. Les ivryens seront les seuls représentants de Pro D2 en quarts de finale (tirage au sort ce dimanche). Dans le choc du samedi, c’est Chambéry qui a pris le meilleur sur Saint-Raphaël (30-24).

gervelas ivryIvry a envoyé un signal très fort dans son antre de Delaune. Relégués en Pro D2 en mai dernier, les joueurs de l’USI sont actuellement leaders de leur championnat après leur succès contre Mulhouse la semaine passée. Ils ont frappé fort samedi en accrochant à leur tableau de chasse l’USAM (31-30). Certes, la Coupe de France n’était pas la priorité numéro un des gardois. Mais le symbole est néanmoins à souligner tant l’équipe de Rastko Stefanovic a démontré qu’elle était prête à retrouver la LNH dans quelques mois. L’USI était pourtant privée de Pablo Simonet et Mathieu Bataille, mais cela ne l’a pas empêché de dicter sa loi dès le départ (5-3, 9′). Les nîmois n’ont pas fait le déplacement pour rien et mettent rapidement le bleu de chauffe. Ivry reste muet en attaque pendant sept minutes pendant que Nîmes inscrit un terrible 7-0 (5-10, 20′). Podsiadlo se joue de la défense francilienne, mais cette dernière serre à nouveau les rangs. Sébastian Simonet fait jouer son expérience en attaque pour permettre à son équipe de compter seulement trois buts de retard à la pause (11-14). Ivry poursuit sur sa lancée en seconde période, en recollant au score après 38 minutes de jeu (16-16). le mano à mano pouvait alors commencer. Rémy Gervelas allait alors se montrer décisif dans ses cages, permettant à ses coéquipiers de creuser l’écart (27-22, 52′). L’USI tenait bon pour s’imposer d’une longueur (31-30). Un bel exploit au nez et à la barbe d’un pensionnaire de l’Elite.

Crédit photo : Jean-Pierre Riboli

Crédit photo : Jean-Pierre Riboli

La rencontre avait bien mal commencé pour Chambéry. Pris de vitesse par Saint-Raphaël dès l’entame, les chambériens se retrouvent menés 4-0 après trois minutes et trente secondes de jeu. Ivica Obrvan doit alors poser son temps mort pour recadrer ses joueurs, qui venaient d’offrir de belles minutions à des varois qui n’en demandaient pas tant. Les savoyards stoppent l’hémorragie, grâce notamment à un Yann Genty en réussite dans ses cages (13 arrêts à 38% de moyenne). Mais cela ne suffit pas pour arrêter complètement Raphaël Caucheteux et ses partenaires (7-10, 17′). Même si Yann Genty y va de sa passe décisive en contre-attaque, le CSH n’est pas totalement serein. Quelques erreurs adverses permettent néanmoins aux locaux de regagner les vestiaires en ayant effacé leur retard (14-14). “On aurait dû arriver à la mi-temps avec 3 ou 4 buts d’avance vu ce qu’on avait fait en 1ère mi-temps, pestait Joël Da Silva après la rencontre. On a vraiment bien mené le premier quart d’heure et quand on joue à l’extérieur, il faut un peu de marge.” Saint-Raphaël va en effet regretter de ne pas avoir su faire le break lors du premier acte. Chambéry prend les commandes grâce notamment à une défense retrouvée (17-15, 35′). Avec Basic et N’Guessan à la finition, le CSH creuse l’écart (23-18, 47′). Les décisions arbitrales, parfois surprenantes de part et d’autre, ne favorisent pas une fin de match sereine. Le SRVHB perd ses nerfs, à l’image de Joël Da Silva qui écope d’une exclusion temporaire de deux minutes. Chambéry a la main sur la rencontre et s’impose au final de six buts (30-24). “Ça a été un match très difficile physiquement, un match qui va laisser des traces, reconnaît Ivica Obrvan. J’espère que les joueurs vont pouvoir se reposer et avoir une bonne préparation pour affronter Nantes dans quatre jours.” De son côté, Raphaël Caucheteux ne décolérait pas au micro de BeIN Sports : “Au prix où les arbitres sont payés, ils devraient se professionnaliser !”

Les résultats :

Créteil – Sélestat : 28-18  (analyse et réactions à retrouver ici)
Cesson – Besançon : 30-20 (analyse à retrouver ici)
Aix – Toulouse : 27-33 (analyse à retrouver ici)
PSG – Istres : 29-25 (analyse à retrouver ici)
Massy – Nantes : 27-33 (analyse à retrouver ici)
Ivry – Nîmes : 31-30
Chambéry – Saint-Raphaël : 30-24

Dimanche :
Montpellier – Dunkerque (15H30)

1 CommentairePoster un commentaire

  1. Danibar - le 1 mars 2015 à 14h56

    Raphaël Caucheteux est impressionnant de réussite quand il tire de l'aile gauche avec quasiment aucun angle d'ouverture : il doit sûrement posséder des ailes de goéland .

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).