CdF (F) – 1/8

Nantes sort IPH, tous les résultats

Après la victoire de Nîmes sur l’UMB-B (28-26) en ouverture, Fleury a pris le meilleur hier sur Nice (27-20) lors du dernier huitièmes de finale de la Coupe de France. Le dernier finaliste de la compétition, Issy-Paris, est tombé à Nantes (32-27). Retour sur l’ensemble des rencontres.

Le Havre

Crédit photo : Bruno Belbouche – Le Havre

Dans les chocs 100% LFH, Le Havre s’est donné un grand bol d’air en l’emportant face à Toulon Saint-Cyr (25-23). Depuis le 20 septembre à Nantes (23-22), les Ciel et Marines n’avaient plus connu les joies de la victoire. Et face aux Varoises, rien ne semblait augurer que la série s’arrêterait là après un début de match catastrophique (2-7, 12′). Mais dans le sillage de leur pivot Laurisa Landre (5 buts), les Havraises sont finalement revenues à hauteur des Toulonnaises après trente minutes (13-13, MT). A partir de là, c’est tout le collectif havrais qui a montré énormément d’envie et de solidarité même dans les moments délicats. Pourtant en tête (21-18, 49′), les filles de Sandor Rac ont ainsi encaissé un 5-1 sous les assauts du duo Troelsen (8 buts) – Van Olphen (6 buts) (22-23, 56′). Mais ce sont finalement deux derniers buts d’Hadja Sawaneh (2 buts) qui sont venus libérer les Docks et offrir une précieuse victoire pour la confiance des Normandes.

Sur les bords de l’Atlantique, Nantes et Issy-Paris se sont livrés à un match fou. La première mi-temps fut un festival offensif des deux côtés du terrain (18-21, MT). Stine Oftedal (8 buts) et Pernille Wibe (5 buts) donnaient le tempo côté parisien alors que Wendy Lawson (9 buts) régalait côté rose. Mais, après avoir procédé à quelques réglages défensifs, le match prend une toute autre tournure au retour des vestiaires. Plus agressives et mieux organisées, les Nantaises n’encaisseront que six buts lors des trente dernières minutes. Ce sera tout l’inverse pour les Parisiennes jamais vraiment en réussite face à la base arrière rose. Nantes s’impose (32-27) et valide son ticket pour les quarts de finale de la compétition.

De son côté, Fleury a fait craquer un groupe niçois en effectif très réduit (10 joueuses dont 2 gardiennes). Jamais en mesure d’inquiéter leur adversaire sur cette rencontre, les Azuréennes ont cédé notamment sous les montées de balles rapides de leur adversaire le plus souvent conclues par Maakan Tounkara (15-9, MT). Sans Alexandra Lacrabère, ni Samira Rocha et Elizabet Chavez, Sébastien Gardillou se retrouvait forcément avec des choix tactiques restreints lorsque les siennes étaient en difficulté. Le tenant du titre l’emporte finalement (27-20).

Dans les autres rencontres, Dijon a éliminé Cannes aux tirs aux buts (25-24). Les filles de Christophe Maréchal auront eu très chaud puisque jamais elles n’auront mené au score sur cette rencontre. Metz s’est facilement défait de Besançon (34-23). Enfin, dans les duels entre pensionnaires de D2F, la Stella a éliminé Chambray (36-24) et Brest l’a emporté face à Bourg-de-Péage (24-15).

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).