EdF Jeunes

2ème Journée du Hand Master

Crédit : Sylvain Sauvage

Crédit : Sylvain Sauvage

Le tournoi Hand Master en Provence est l’occasion pour les équipes internationales jeunes de se retrouver et de s’affronter. Le plateau est relevé, entre la France championne d’Europe, l’Espagne et le Danemark, 3e et 4e de cette dernière compétition, et enfin le Qatar, en travail pour le mondial de cet été. La deuxième journée a pris place dans le complexe du Val de l’Arc, théâtre habituel de l’équipe du PAUC en LNH. Le programme débutait par les deux défaits de la première journée, l’Espagne et le Qatar, tandis qu’en soirée les bleuets ont eu au menu de coriace danois.

Qatar 21 – 29 Espagne

Dans cette rencontre, les Espagnols avaient pour mission de remporter le match afin de potentiellement jouer encore la victoire final contre les Français. Une mission accomplie… Avec bien des difficultés. Du moins lors de la première mi-temps, où les Ibériques ne prennent pas la mesure de l’adversaire. Des Qataris parfois timorés, mais qui compte dans leur rang des joueurs capable d’accélérer le jeu comme leur capitaine Abdul Azizhelale ou de faire des espaces par l’intermédiaire de leur pivot Ebrahim Scheblebaid. Il faut attendre la 25e minute (10-12) pour que l’Espagne mette enfin une marge confortable grâce à David Fernandez qui score par trois fois (10-16, 30e).

Même si l’issu du match ne fait aucun doute, les jeunes Qatari ne se démontent pas et profite de la partie bien terne du gardien espagnol pour rester à moins de 10 buts d’écart. Ils font même le show avec plusieurs kung-fu tandis que derrière Sebetic s’illustre de plusieurs parade de grande classe. Cependant, ils se rendent coupable de fautes trop nombreuses ainsi que des pertes de balles que l’Espagne fait fructifier via Josep Folques. Des déchets bien trop évident à exploiter pour les Espagnols, qui emportent tranquillement la partie 29 à 21.

Statistiques :

Qatar : Lepenica (GB – 3 arrêts), Sebetic (GB – 3 arrêts) – Jovan Gajevic, Khalid Hamidahmad, A. Azizhelale (6/12), E. Sheblebaid (2/5), A. Binnouredin (6/10), Salem S. Brahim, Ardu Rahman Mohamed (1/2), Ouday B. Hassan (1/1), Khaled O. Mahmoud (1/1), Faruk Colo (2/5), Moustafa A. Heiba (2/2).
Espagne : Xoan Ledo (GB – 3 arrêts), Alejandro Moron Cabezas (GB – 5 arrêts) – Antonio Bazan (1/1), Jozé O. Hernandez (2/3), Borja Mendez Pan (2/3), Josep Folques (5/7), Augustin Casado (1/2), Castro Pena (1/2), David A. Fernandez (7/11), Jose Marques (1/3), Juan Munoz de la Pena (0/2), Franscisco J. Fernandez (0/3), Daniel Perez, Ivan Alvarez (1/1), Inaki C. Etxepare (5/5), David Mariscal (3/3).

France 29 – 27 Danemark

Tout comme chez les seniors qui disputent le tournoi XXL de Nantes, l’ambiance était particulière au moment du début du match avec le texte de la fédération lu par le parrain du tournoi Robin Cappelle. Une minute de silence s’en suit pour le petit millier de spectateur venu voir les jeunes champions d’Europe. Heureusement, la partie allait remettre du baume au cœur aux fans de handball présents qui auront largement ovationnés l’entrée des joueurs.

Les deux équipes étaient en effet peu changé par rapport à l’Euro 2014 en Pologne, se retrouvant moins “en réglage” comme l’Espagne avec beaucoup de nouveaux et le Qatar qui commencent à se frotter aux équipes d’Europe. L’engagement est présent, et ce n’est pas Ludovic Fabregas qui va dire le contraire, obligé de sortir après deux minute sur un saignement du nez. Si le Danemark met le premier but par l’intermédiaire de Saugstrup, Luca Ferrandier va lui répondre par une interception qui va au but tandis que Etienne Mocquais commence son récital. Voilà les Danois obligés de poser un temps mort après 10 minutes afin d’éviter que le navire sombre (6-2). Les changements opérés vont porter leurs frais, avec le score ne marquant plus qu’un tout petit but d’écart à la mi-temps (16-15).

Les bleuets se font même reprendre en début de mi-temps (16-16), mais n’en démorde pas à l’image d’un excellent Dika Mem qui aura mis au supplice ses vis-à-vis. De même que Florent Bonneau qui signe son entrée par un arrêt sur 7m. Notons par ailleurs dans les buts une belle partie de sa part ainsi que de Madhi Harbaoui. La défense 1-5 très mobile est en place, mais l’attaque est à la peine avec des arrières qui butent sur Nielsen. Un déchet au tir qui aura empêché les jeunes bleus de prendre le large… Mais qui ne voit pas pour autant le Danemark revenir (22-20 ; 24-22 ; 26-24). Pourtant la sélection nordique aura tout tenté allant jusqu’à la double-stricte en fin de match. Rien n’y fait, victoire des Français 29-27.

Luca Ferrandier (capitaine) : La victoire au bout, ça fait plaisir. On est plutôt bien physiquement, on tient le rythme. Ce soir, on était devant avec les solutions en attaques, on en rate pas mal et ils reviennent sur nous notamment en variant les défenses… Demain Espagne, ça va être une belle revanche de la demi de l’Euro.

Statistiques :

France : Medhi Harbaoui (GB – 8 arrêts), Florent Bonneau (GB – 5 arrêts) – Yannis Lenne (0/2), Matthieu Limousin (2/5), Etienne Mocquais (11/14), Romain Lagarde (1/3), Luca Ferrandier (0/1), Dylan Garain (1/4), Aymeric Minne (1/7), Florent Watteuw (2/2), Tom Nozeran (1/1), Sacha Bouchillou (0/1), Vincent Bello (1/1), Ludovic Fabregas (3/3), Dika Mem (5/8), Tom Pelayo (1/4).
Danemark : Emil Nielsen (GB – 10 arrêts), Sejr Jensen (GB – 1 arrêt) – Christian Olesen (4/4), Emil Bergholt (4/6), Frederik Ladefoged (6/9), Lasse Nikolajsen, Jaccob Aaquist (1/2), Nikolaj Enderleit, Lasse Rosendahl (1/7), Mickail Thorgensen, Mike Holm Haack (3/4), Nicolaj Norager (2/5), Maanus Saugstrup (2/2), Sebastian Augustinussen (3/5), Jeno Svanepeschardt, Lasse Moller (6/9).

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).