Hon (F)

Ferencváros détrône Győr à l’extérieur

Sensation en Hongrie : le club qui a réalisé le triplé la saison passée a chuté sur son terrain face à son rival budapestois, Ferencváros. Après s’être déjà incliné dans la capitale, Győr n’a pas su réagir à domicile. Le FTC met ainsi un terme à huit titres consécutifs des vertes et blanches provinciales et dépasse de nouveau son adversaire au classement des titres nationaux cumulés.

Le résultat de la finale aller était déjà une belle surprise mais qui méritait confirmation : après une égalisation à la dernière seconde puis au terme d’une séance de penaltys haletante, Ferencváros a renversé le champion en titre. Dans cette rencontre, le duo Szucsánszki-Pena a proposé une performance hors du commun faisant presque oublier le non-match de Zsuzsanna Tomori, future joueuse de Győr. De son côté, le club provincial a eu la victoire en main mais a du s’incliner face à l’envie des Budapestoises, le meilleur match de la saison d’Anna Sen n’étant qu’anecdotique. Mais cette victoire arrachée à l’ogre Győr ne comptait pour rien en lui-même – si ce n’est pour l’honneur – avant le deuxième match qui s’annonçait encore plus relevé pour Ferencváros.

Zsuzsanna Tomori quitte donc Ferencváros avec un titre face à Győr, qu'elle rejoindra à partir de cet été. (Photo : MTI/Kovács Anikó)

Zsuzsanna Tomori quitte donc Ferencváros avec un titre face à Győr, qu’elle rejoindra à partir de cet été. (Photo : MTI/Kovács Anikó)

Győr attendait son rival de pied ferme dans son Audi Aréna après la déception de ne pas participer au Final4 de la Ligue des champions féminine le week-end dernier. Les experts prévoyaient donc logiquement un troisième match déterminant, le fait même d’imaginer une deuxième défaite consécutive de Győr relevait de l’impossible. Et pourtant. Surfant sur une vague de confiance et l’idée de “maintenant ou jamais”, Ferencváros ne s’est pas contenté de résister. Dès les premières minutes, les Budapestoises ont imprimé un rythme qui ne leur est pourtant pas propre : peu de buts et une défense rugueuse. Là était effectivement la clé pour le FTC, son entraîneur, Gábor Elek, le confirmait d’ailleurs avant le match : “Si la physionomie de la partie est la même que la semaine dernière, avec beaucoup de buts, nous ne pourrons pas gagner”.

Ayant compris cette donnée, l’équipe de la capitale a donné toute son énergie en défense conjuguée à une prestation formidable de l’internationale serbe Katarina Tomaševic dans les cages. Győr, bousculé et n’ayant pas l’habitude d’être dans une telle situation, a varié les schémas et les joueuses sur le terrain, en vain. Ni les cadres généralement présentes et motrices de l’équipe (Lunde, Kovacsics, Løke), ni les supporters n’ont permis à Győr de mener dans la partie. En effet, aussi impensable que cela puisse paraître, les tenantes du titre n’ont pas une seule fois pris les commandes sur le tableau d’affichage. Même les nombreuses (doubles) supériorités numériques n’ont pas fait l’effet d’un tremplin pour les locales.

Après avoir tenu jusque dans les dernières secondes, les joueuses de Ferencváros ont bouclé la finale par un but de Mónika Kovacsicz, donnant ainsi son douzième titre de champion à l’équipe budapestoise. Au coup de sifflet final, les quelques centaines de supporters de Ferencváros ont exulté tandis que les spectateurs locaux, dépités, ont préféré quitté les lieux.

Ferencváros a décroché son 12ème titre de champion de Hongrie sur le terrain de son rival Győr qui a remporté les huit précédentes éditions. (Photo : fradi.hu)

Ferencváros a décroché son 12ème titre de champion de Hongrie sur le terrain de son rival Győr qui a remporté les huit précédentes éditions. (Photo : fradi.hu)

Deux séries se sont terminées ce soir : la domination de Győr depuis 2007 et les défaites du FTC à l’extérieur, le dernier succès de Ferencváros à Győr datant de 1996. Par ailleurs, il s’agissait de la neuvième finale entre ces deux équipes. Avec celle-ci, le FTC en a remporté trois.

Győr, éliminé en quart de finale de la Ligue des champions, ne se contente donc cette saison que de la Coupe de Hongrie. Cependant, les nouvelles recrues ainsi que le sentiment évident de revanche augurent sans doute d’une meilleure saison prochaine avec certainement d’autres titres.

Championnat de Hongrie féminin, Finale, 2ème match
GYŐRI AUDI ETO KC–FTC-Rail Cargo Hungaria 25–27 (11–15)
Győr,
Audi Aréna, 3800 spectateurs. Arbitres : Andorka, Hucker
GYŐR : Løke 5 (2), Sen 4, Knedlíková 4, Boczkó-Hornyák 3, Kovacsics 3, Bódi 2, Aguilar 2, Szepesi 1, Korsós 1
Entraîneur : Ambros Martín
FTC : Pena 11 (4), Tomori 6, Szamoránsky 5, Kovacsicz 2, Szucsánszki 2, Szarka 1
Entraîneur :
Gábor Elek
Exclusions : 6 min, 14 min
Penaltys : 2/4, 4/5

DUELS GYŐR–FERENCVÁROS CETTE SAISON
Supercoupe de Hongrie, finale : Győr–Ferencváros 29–28 (15-9)
Championnat, saison régulière : Győr–Ferencváros 31–26 (14-10)
Coupe de Hongrie, finale : Győr–Ferencváros 29–23 (15-14)
Championnat, saison régulière : Ferencváros–Győr 24–21 (13-8)
Championnat, Finale, Match 1 : Ferencváros–Győr 37–36 (16-12)
Championnat, Finale, Match 2 : Győr–Ferencváros 25–27 (11-15)

LES CHAMPIONS DE HONGRIE DE LA DERNIÈRE DÉCENNIE (AVEC LES FINALISTES)
2005 : Győr (Dunaújváros)
2006 : Győr (Ferencváros)
2007 : Ferencváros (Győr)
2008 : Győr (Dunaújváros)
2009 : Győr (Ferencváros)
2010 : Győr (Debrecen)
2011 : Győr (Debrecen)
2012 : Győr (Ferencváros)
2013 : Győr (Ferencváros)
2014 : Győr (Ferencváros)
2015 : Ferencváros (Győr)

PALMARÈS DU CHAMPIONNAT DE HONGRIE FÉMININ
15 titres : Vasas SC*
12 titres : Ferencvárosi TC*
11 titres : Győri ETO
9 titres : Budapest Spartacus*
5 titres : Dunaferr NK
3 titres : Kőbányai KC*, Csepel SC*
2 titres : Debreceni VSC
1 titre : Debreceni Petőfi, Miskolci VSC, Veszprémi SE, Vörös Meteor Fűszért*

* équipe budapestoise

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).