LNH – J16

Dunkerque sur courant alternatif

Emonet Dunkerque 3
Emmené par un Emonet en pleine forme (7 buts), Dunkerque s’est fait peur en première période contre Aix-en-Provence. Les nordistes ont ensuite accéléré le rythme pour finalement s’imposer de huit buts (31-23). Place désormais à la Ligue des Champions avec un match crucial contre Schaffhausen.

L’USDK a souffert en première période mercredi soir contre une belle formation du PAUC, qui a donné du fil à retordre aux joueurs de Patrick Cazal. En manque de réussite aux tirs, ils ont subi la loi des aixois qui ont logiquement viré en tête à la pause (11-14). Sous l’impulsion d’Emonet, il aura fallu attendre la 39ème minute pour que l’USDK revienne à la hauteur de son adversaire du jour (18-18). Le champion de France en titre a ensuite déroulé, grâce notamment aux 15 arrêts d’Annotel.

“Cette 1ère période n’a clairement pas été à notre avantage, reconnaît Patrick Cazal sur le site de son club. Ça peut s’expliquer par deux raisons. La première, c’est que bien sûr, en faisant le choix de prendre ce groupe-là avec des joueurs qu’on savait manquer de rythme, de précision, de justesse, on prenait le risque d’être dans l’approximation au début mais ça leur permettait aussi de pouvoir retrouver leurs repères. On savait qu’ils se sentiraient de mieux en mieux au fil du match et le but c’était aussi qu’ils soient dans de bonnes dispositions pour le match de samedi. La deuxième raison, ce sont les défauts et qualités de l’adversaire. Les Aixois ont réussi à nous imposer un faux rythme dans cette 1ère mi-temps.”

Place désormais à la Ligue des Champions, avec une qualification historique en huitièmes de finale en vue en cas de succès samedi contre Schaffhausen. “Il faudra batailler plus férocement dès l’entame, on ne pourra pas se permettre de leur laisser 3-4 buts d’avance en début de match, reconnaît Patrick Cazal. C’est la 2ème petite alerte ce soir après les problèmes de cohésion défensive rencontrés à Kielce. Samedi, ce sera un match couperet, de Ligue des Champions, on aura plus le droit à ce genre d’errements.”

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).