LNH – J4

Un derby et un classico au menu

Sylla Cesson 3

Après les chocs de la semaine dernière, PSG et Saint Raphaël affronteront des promus demain, tandis que les affiches entre Cesson-Rennes et Nantes d’un côté et Chambéry et Montpellier de l’autre retiendront l’attention des caméras de beIN Sports.

Le derby entre Cesson-Rennes et Nantes n’est jamais vraiment un match comme les autres, et cette année n’échappera pas à la règle. “Les rencontres entre nous sont un peu spéciales, mais c’est une rivalité qui est saine” explique Yérime Sylla, le coach cessonnais. “Quand on gagne, on est un tout petit peu plus content, et il y a des choses qu’on n’oublie pas quand on perd”. Et comme les Bretons se sont inclinés quatre fois face à Nantes la saison dernière, leur mémoire doit donc être chargée… “Je pense que notre recrutement fait que l’écart entre les deux équipes s’est un petit peu réduit. Techniquement, je veux que mon équipe joue libérée car souvent le contexte nous coute un peu plus qu’à eux”. Malgré la défaite à Montpellier la semaine dernière (36-29), Yérime Sylla a apprécié les prestations de Wilson Davyes et de Nemanja Mladenovic, qui ont fait oublier l’absence de Romain Briffe, toujours sur le flanc. “Quand on les a recrutés, on savait qu’ils pouvaient apporter, mais je suis partisan du maintien de la performance par le changement. Romain, Wilson et Nemanja sont complémentaires, et pas seulement un titulaire et deux rotations”. Et si la défense est en place, Cesson peut même espérer l’emporter, selon son coach : “A Montpellier, on était en place défensivement, mais on a manqué d’arrêts de gardiens. J’imagine mal Kevin Bonnefoi reproduire un match à cinq arrêts, et si il en fait un peu plus, il y aura la place pour y croire”.

Nantes - TournatEt reproduire les mêmes erreurs défensives qu’à Chambéry est également inenvisageable pour son homologue nantais Thierry Anti. Le manque de réglages du collectif nantais dans ce secteur a été criant en Savoie et au cœur du travail nantais cette semaine. “On ne pourra clairement pas s’en sortir en reproduisant les mêmes erreurs, en proposant les mêmes lacunes, qui plus est dans un derby” notait avec lucidité Nicolas Tournat, l’un des hommes en forme du HBC Nantes. “Même si je suis présent offensivement, j’ai vraiment à cœur de prendre part aux débats défensifs. Cela colle bien à mes envies et mon tempérament. Et puis à ce niveau-là, pour progresser, je suis bien entouré ici…” “C’est l’un des chantiers dans les semaines à venir, confirme son coach. Nicolas est notre leader offensif sur le poste de pivot mais n’est pas encore à maturité en défense, alors qu’il en a toutes les qualités. Je l’intègre de plus en plus afin qu’il ajoute cette corde à son arc.” En pleine recherche d’équilibre, Rock Feliho et les siens retournent dans le dur en terres rennaises, mais se sont déjà remis la tête à  l’endroit. “C’est symptomatique d’une équipe qui se cherche. On réalise un très bon match contre Créteil, puis on n’y est pas à Chambéry alors que l’on savait pertinemment les joueurs à cibler, comment les prendre” regrette Anti. “Pour moi, le problème a été dans l’approche : les gars n’étaient pas assez concernés. Alors juste avant un derby chez une formation que l’on connaît plus que bien, avec toute l’histoire que porte cette affiche, j’espère que les attitudes seront autres…” Le patron nantais devrait ainsi procéder à une ou deux modifications afin de réveiller les orgueils, en espérant pouvoir enfin, aussi, mieux intégrer des recrues que l’on ne voit que peu, voire pas du tout sous le maillot violet depuis la reprise…

Chartres – PSG, le choc des extrêmes

Hallgrimsson-Nîmes-2Trois jours après l’avoir emporté face à Plock en Champions League (29-24), le PSG, seule équipe encore invaincue de cette LNH, rendra visite à Chartres, lanterne rouge et seule équipe à ne pas avoir engrangé le moindre point en trois journée. Pascal Mahé, d’ailleurs, compte avant tout sur la réception de la Dream Team parisienne pour préparer le déplacement à Ivry le mercredi suivant, dans un duel déjà important pour le maintien. Sans Zacharia N’Diaye, Emeric Paillasson, les deux piliers défensifs, et le capitaine Alrick Monnier, l’addition pourrait finir par être lourde pour les Chartrains. Le PSG, lui cherchera à confirmer sa bonne santé défensive avant son déplacement à Istanbul en Champions League, et peut être à faire tourner son effectif. L’autre promu, Ivry, se déplacera à Saint Raphaël, non sans ambition comme le dit Sebastian Simonet : “On aborde le match avec de l’ambition. Après la défaite à domicile contre Nîmes, dans une rencontre que l’on devait gagner chez nous, il faut que l’on parvienne à prendre des points à l’extérieur pour parvenir à atteindre notre objectif de maintien. Que ce soit à Saint-Raphaël ou autre part, il va être capital pour nous de faire des résultats chez nos adversaires, pour récupérer ces points perdus contre Nîmes.” Saint Raphaël est passé à côté de son match à Paris, et surtout de sa première mi-temps, et Joël Da Silva espère que ses hommes sauront prendre les points à domicile avant deux matchs bien périlleux les semaines suivantes, à Nantes et face à Montpellier. Autre équipe à deux victoires, Nîmes tient l’occasion de prendre sa revanche sur Toulouse, qui s’était imposé sur le fil au Parnasse en coupe de la ligue (34-33). Valentin Porte blessé, Rémy Calvel a parfaitement pris le relais face à Chartres la semaine dernière, mais cela suffira-t-il pour stopper l’Icelandic Connection nîmoise ? Snorri Gudjonsson et Asgeir Hallgrimsson ont cumulé dix-huit buts la semaine dernière à Ivry et 41 depuis le début de la saison. Franck Maurice nous le disait en début de saison : “Asgeir n’a jamais aussi été tranchant que depuis que Snorri est arrivé”. Cet état de grâce continuera-t-il encore demain ?

Montpellier diminué à Chambéry

Chambéry - N'GuessanAu rayon des équipes qui se cherchent encore un peu, on retrouve Dunkerque et Aix. Les Nordistes ont entendu le message lancé par Patrick Cazal lancé à Tremblay, demandant que les cadres s’impliquent plus dans la vie de l’équipe. La réponse sera attendue dès demain avec la réception de Créteil, qui reste sur une victoire face à Aix, et qui récupérera son arrière gauche Alexandru Csepreghi. “On ne sait pas quel visage vont montrer les Dunkerquois” explique Christophe Mazel. “Ils ont été très performants à domicile, un petit peu moins à l’extérieur, un peu comme nous, même si le match à Cesson était de très grande qualité. Il faut qu’on arrive à se décomplexer sur les matchs à l’extérieur, que ce soit à Dunkerque, qui réussit bien chez lui ou Nîmes, la semaine dernière, qui a un public très présent. Jouer ces matchs là est particulier, mais cela peut nous décomplexer aussi”. Des Provencaux qui, eux, sont toujours à la recherche de leur première victoire de la saison. Marc Wiltberger a été particulièrement irrité par les pertes de balle de ses joueurs à Créteil, et par le trou d’air fatal en seconde mi-temps. Face à Tremblay, l’occasion est belle de prendre deux points avant d’enchainer avec Montpellier et le PSG les semaines suivantes. En l’emportant face à Dunkerque à la dernière seconde, les Tremblaysiens se sont évités des tourments et aimeraient bien capitaliser demain soir. Mais depuis l’arrivée du PAUC en LNH, jamais il ne s’est incliné à domicile contre Tremblay…Et pour finir en bouquet final, Chambéry recevra Montpellier dans le Classico du championnat jeudi soir. Sans Gajic, sans Simonet, sans Kavticnik, Montpellier arrive bien démuni en Savoie. D’autant plus démuni que Chambéry, lui, est en pleine forme et sort d’une démonstration face à Nantes (34-29). Patrice Canayer répète depuis le début de saison son refus de choisir les matchs, mais cette semaine, entre ce déplacement en Savoie et la réception de Kolding en Champions League, les échéances sont multiples et importantes. Intéressant donc de voir comment le MHB va les négocier.

Kevin Domas (avec G.L)

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).