Mondial Jeune

Les bleuets sans trembler

L’équipe de France jeune (U19) disputaient leur second match dans le mondial Russe. Les bleuets devaient enchaîner leur très belle prestation face à l’Argentine par une nouvelle victoire contre le Japon. Ce fut chose faîtes avec un score flatteur de 27 à 18 malgré une équipe du Japon courageuse.

Crédit Photo : IHF

Le chemin continue pour Lagarde et les bleuets – Crédit Photo : IHF

Du courage, il fallait en avoir pour affronter les jeunes de l’équipe de France. Le Japon est en effet une modeste équipe dans cette catégorie avec seulement deux participations, en 2013 et 2015. Seulement les Japonais développent un jeu offensif et très haut en défense qui peut perturber une équipe non concentrée.

C’est ce qui va se passer lors du début de match, avec le Japon qui prend les commandes de la 5e (3-4) à la 15e minutes (8-9) sous l’impulsion du demi-centre Isamu Makino (6/12 dont 4 en première mi-temps). Les bleuets resserrent les rangs pour attraper des ballons et repasser devant, à l’image de l’interception Melvyn Richarson qui redonnent l’avantage aux jeunes français (10-9, 16e). Un écart qui est creusé avant la fin de la période (15-12, MT).

Les bleuets ne seront ensuite plus rejoint en partie grâce à une très bonne entrée de seconde mi-temps où Ludovic Fabregas s’illustre (19-13, 35e). Le Japon ne trouve pas de second souffle. La défense française au contraire se montre plus que jamais solide en redescendant proche de ses six mètres, fermant ainsi les espaces où s’engouffraient les Japonais. Rajoutez que Mehdi Harbaoui se montre infranchissable (9 arrêts sur 11 tirs) et les bleuets finissent le match avec un large écart (27-18, FM).

Réactions

Eric Quintin (entraîneur) : « Une rencontre rendue difficile par notre approche probablement trop légère de l’adversité ; on apprend encore… Notamment contre un handball atypique et très mouvementé »

Daouda Karaboué (adjoint) : « Nous avons vécu un début de match un peu difficile avec quelques pertes de balles et pas assez d’agressivité en défense pour se faire respecter. La seconde période a été plus efficace surtout défensivement, ce qui a permis à Mehdi de se mettre en valeur. Nous n’avons jamais été réellement inquiétés mais ce match nous a permis d’identifier des pistes de travail pour les prochaines rencontres ».

Statistiques du match

France : HARBAOUI Mehdi (9/11), GAUTHIER Nicolas (5/21) – MOCQUAIS Etienne (3/7), FERRANDIER Lucas (0/1), LAGARDE Romain (3/5), GARAIN Dylan (2/5), KOUNKOUD Benoit (3/5), NOZERAN Tom (1/3), PELAYO Tom (0/1), KAMTCHOP Hugo, BOUCHILLOU Sacha, FABREGAS Ludovic (5/6), LENNE Yannis (2/2), RICHARDSON Melvyn (5/6), MEM Dika (3/4).

Japon : HOROYA Tatsuru (1/9), MORIWAKI Tatsu (1/1), NAKAMURA Hikaru (8/27) – SONODA Ryota, YASUMOTO Kanji (2/2), TASATO Katsuki (1/5), OZAWA Motoki (1/3), ISHADO Hiromu (3/8), OTANI Yukiya (0/1), YASUHIRA Takuma (1/3), MAKINO Isamu (6/12), NOMURA Yuya (0/2), YAMAMOTO Yuki (1/3), YAMADA Shinya (2/3), KAWAKAMI Shota, TOKUDA Rennosuke.

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).