All

Leipzig, un promu parti pour durer (1/2)

Arena Leipzig SC DHfK vs TVB Stuttgart 5.3.16

Encore en quatrième division il y a six ans, le SC DHfK Leipzig étonne en ayant presque déjà son maintien en poche pour son retour au plus haut niveau. Et le club a de très bonnes perspectives de croissance. Portrait du club qui monte en Allemagne.

L’affiche n’est pas forcément la plus alléchante que puisse proposer le handball allemand. Néanmoins, au grand plaisir du manager général du SC DHfK Leipzig, Karsten Günther, l’affluence de l’Arena Leipzig franchit la barre des 4.000 spectateurs pour la réception du TVB Stuttgart, ce samedi. La grosse ambiance mise par le public est un des éléments pour expliquer la prestation vraiment impeccable des locaux en première période (18-9). « C’était presque parfait, » déclare l’entraîneur Christian Prokop après le match. La deuxième période est moins rythmée, mais la partie est quand même largement remportée par Leipzig (31-24), désormais onzième de Bundesliga avec 19 points. Une sacrée performance pour un promu, alors qu’il reste encore neuf rencontres à jouer.

Karsten Günther et l’objectif Bundesliga

Ce qui ressemble à une surprise vient du fait que Leipzig revient de loin. Club à succès dans les années 1960 avec une Coupe des clubs champions remportée en 1966, le SC DHfK (pour Sportclub Deutsche Hochschule für Körperkultur, du nom de la grande école sportive de la ville, véritable usine à champions en sports individuels du temps de la RDA) est plus en retrait lors des décennies suivantes en Oberliga, le championnat d’Allemagne de l’Est. Avant de tomber dans l’anonymat au moment de la réunification. Après quelques changements d’identité, il redevient le SC DHfK peu avant l’arrivée de Karsten Günther au club, en 2007.

Karsten Günther SC DHfK LeipzigLe manager général revient alors d’un stage au FC Barcelone, et a de suite des ambitions pour son club. « Quand notre club de 160 membres est devenu le SC DHfK Leipzig, l’objectif était de pouvoir jouer en Bundesliga. C’était déjà clairement formulé, » déclare aujourd’hui Karsten Günther. Le Geschäftsführer est ambitieux, et veut fonder à Leipzig un club complet, mettant l’accent sur la formation et recrutant des joueurs des environs, notamment des jeunes ayant échoué à percer à Magdebourg. Le résultat est probant : en quatrième division en 2009, le club accède à la 2. Bundesliga en 2011, avant de s’assurer le titre de champion sans aucune contestation la saison dernière.

Stefan Kretzschmar, un atout de poids pour le club

« Le club s’appuie sur un Geschäftsführer omniprésent, Karsten Günther, qui est surtout très très proche de Stefan Kretzschmar, » souligne par ailleurs le consultant de BeIN Sports et fin connaisseur du handball allemand François-Xavier Houlet. La star du handball allemand des années 1990-2000, également consultant à la télévision, est un membre actif du conseil de surveillance du club qu’il a rejoint en 2009. « Stefan nous a apporté beaucoup de crédibilité et le regard des médias, » déclare Günther, qui souligne l’importance d’avoir le champion d’Europe 2004 à ses côtés pour de nombreux aspects de la gestion du club. Kretzschmar est aussi pour beaucoup pour l’image du club, qui a pu compter sur son carnet d’adresses pour embaucher Michael Biegler quand le club était proche de la descente, en 2013. « Il connaît très bien le handball, et ce n’est pas un hasard si Leipzig récupère beaucoup de jeunes joueurs que Magdebourg ne garde pas, » ajoute Houlet.

Leipzig, ville demandeuse de haut niveau et terrain fertile

Outre un bon réseau, le projet de Günther est de fonder un véritable club pour la région. Leipzig, onzième ville d’Allemagne en termes de population avec plus de 500.000 habitants, est en pleine croissance, et était en manque de clubs sportifs de haut niveau. Seul le HC Leipzig (handball féminin) répondait à la demande. Avec le RB Leipzig (football) et le SC DHfK, la ville s’affirme davantage au niveau du sport national, elle qui était la capitale sportive de RDA il y a de cela vingt ans. Un projet sportif intéressant dans un environnement satisfaisant, voilà qui peut influer grandement dans le choix d’un joueur courtisé par le club. « C’est une très belle ville, ce qui attire forcément les joueurs, » confirme Houlet. Günther enchérit : « Leipzig est une ville où il fait bon vivre, où on peut jouer au handball à haut niveau, mais aussi en parallèle avoir un deuxième travail, faire des études ».

Lukas Binder SC DHfK Leipzig vs TVB Stuttgart 5.3.16Leipzig est également dans une région avec un vivier de jeunes joueurs trop peu exploité, et Günther l’a bien compris en faisant de la formation une priorité pour son club. « L’idée de base était de créer ici une équipe de Bundesliga, sur laquelle les jeunes peuvent prendre exemple. Et nous voulons aussi donner l’opportunité à ces jeunes de pouvoir à leur tour devenir des exemples, » explique le manager général. Les résultats suivent là aussi les objectifs. L’équipe réserve (A-Jugend) a remporté le titre de champion d’Allemagne des réserves l’année dernière, et des jeunes sont intégrés à l’effectif professionnel. Lukas Binder (23 ans, photo), ailier gauche capitaine de l’équipe, a été formé au club, tout comme son pendant sur l’aile droite Lukas Krzikalla (21 ans), ainsi que l’arrière de 18 ans Franz Semper. « Nous effectuons des entraînements communs entre l’équipe senior et les jeunes, leur intégration est inhérente à leur processus de formation. Et les exemples actuels, Lukas Binder et Lukas Krzikalla, sont des cadres de l’équipe, ils ne chauffent pas le banc, » souligne l’entraîneur Christian Prokop.

A Leipzig, Mickaël Georgeault (avec K. Domas)

Pub Espace Pronos Allemagne

1 CommentairePoster un commentaire

  1. Sasori9 - le 10 mars 2016 à 19h12

    SC DHfK Leipzig a été dissout en 1975, décidé par RDA, c'est l'autre club de la ville, SC Leipzig qui a récupéré presque tous les joueurs de ex DHFK.
    Raison : chaque ville doit avoir un seul club.
    SC Leipzig n'a pas survécu lors la réunification donc disparait en 1993. C'est au tour de SC DHfK qui renait en 1993 et recupère les joueurs de SC Leipzig.
    Puis reddissout en 1995 et rerenait en 2007, on connait la suite !
    . Peut etre il sera l'un des ténors Allemands avec Zèbre, Lowen etc…
    Et surtout c'est bien pour le championnat Allemand parce que depuis des années on voit que les clubs sont tous concentré dans l'Ouest à part Madgebourg.

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).