EHF – Nantes

Presque au Final Four, mais en perdant Lagarde

Lagarde , HBC Nantes, EHF, Lions

Avant de se rendre à Paris ce jeudi, et avec la possibilité, à Holstebro dimanche, de valider un passeport direct pour le Final Four d’EHF, les hommes de Thierry Anti ont de nouveau joué de malchance. En gagnant contre l’OCI Lions, ils ont réalisé 90% du chemin mais perdu Romain Lagarde…

Il ne fait décidément pas bon d’être droitier au H! Avec déjà Derot , Feliho et Claire absents pour encore plusieurs semaines, Nyateu tombé malade la veille, le club de la cité des ducs a enregistré lors du match face aux Hollandais la perte de Romain Lagarde. En plein essor, le Breton, touché à l’adducteur, sera longuement indisponible. ” Contrairement à certains joueurs qui m’ont déçu sur ce match face aux Lions, Romain a symbolisé tout ce que je voulais voir : combatif, appliquant les consignes, croquant dans le match.” a commenté son entraineur. Une attitude qui, si elle a été récompensée par un succès et une efficacité évidente du jeune arrière gauche (4/4 au tir), ne l’a pas épargné, ce dernier retrouvant le vestiaire plus vite que ses camarades… et l’infirmerie déjà embouteillée pour quelques semaines.

Une sacré ombre au tableau nantais après une semaine idyllique – deux victoires à domicile dont l’adversaire direct Chambéry et celle-ci en EHF Cup – deux déplacements et non des moindres attendant le H. Le PSG et Holstebro sont donc au programme, marquant “la fin d’un long et éreintant cycle” pour la troupe de Thierry Anti, regrettant la mise en place de sa troupe désordonnée et déconcentrée contrastant avec des Lions à 250%. : “Quand je disais que j’aurais besoin de tout le monde… Vous me demandez pourquoi je ne fais pas plus jouer Komogorov ? Honnêtement,  je le lance en titulaire et je n’ai pas trouvé un joueur mort de faim.” 

entrerrios

Que cela soit David Balaguer, en pleine éclosion, ou Sime Ivic, de retour en forme (et qui quittera les Violets cet été pour rejoindre très probablement les Polonais de Plock), chaque Nantais valide devra se montrer aussi solide que l’icône ibérique Alberto Entrerrios, à qui ce rythme indécent semble offrir une nouvelle jeunesse.  « C’était un match particulier car déterminant et qui plus est face à  une formation complètement atypique. Ce sont de petits gabarits, mobiles, et on a eu du mal à trouver les solutions en particulier défensivement. Mais on se doutait pas qu’ils ne pourraient pas tenir cette cadence pendant une heure… Si j’ai été beaucoup sollicité ? Oui, mais vu le nombre de blessés, je n’ai pas franchement d’autre choix que de jouer longtemps”, sourit ce dernier. Chez des Parisiens giflés en finale de la Coupe de la Ligue , le retour à la réalité de la LNH ne fait aucun doute. Reste que les têtes nantaises risquent d’être naturellement focalisées sur le rendez-vous danois, une lourde défaite leur ôtant leur premier objectif  de 2016 semblant inconcevable, comme le reconnaît Nicolas Tournat : ” On n’a pas livré notre meilleur match de 2016 contre les Lions, moi en tête, mais la victoire est là et devrait nous envoyer directement dans notre Final Four. On n’est pas assez bêtes pour aller perdre de quinze buts contre Holstebro, on y ira pour gagner. “

 

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).