Euro U20

Pas de petits au Danemark

Pays Bas juniors U20 2016

Source : Heartofhandball/EHF

Le championnat d’Europe junior (U20) qui a lieu actuellement au Danemark a commencé tambour battant et offre déjà ses premières surprises et ses premières réponses d’une compétition sans équipes surclassées. Tour d’horizon de la compétition.

Groupe A : la France et les autres

Nikola Arsenic - Serbie juniors 2016

Source : Heartofhandball/EHF

La première leçon de ce groupe A, c’est que la France ne joue pas au même niveau que l’opposition. La  Serbie en entrée (33-22), puis la Pologne le lendemain (34-20) n’ont pas poussé les bleuets dans leurs retranchements. En revanche, la bataille est féroce pour monter dans l’ascenseur. Dans un match haché juste relevé par les tirs lointain de Lenny Rubin le grand arrière gauche Suisse, la Pologne s’est offert une victoire précieuse qui les place idéalement (21-18). Mettant les helvètes en bien mauvaise posture car pour espérer il faudra battre la France dimanche… La faute à un nul concédé hier dans les derniers instants face à la Serbie (29-29). Pourtant les Suisses menaient 29-26 à deux minutes du terme ! Par ce retour in extremis la Serbie se donne une chance de passer, à l’unique condition de battre la Pologne.

1 – France 4 pts (Q)
2 – Pologne 2 pts
3 – Suisse 1 pt
4 – Serbie 1 pt

Groupe B : le malheur Slovène

Le tirage au sort de l’Euro a mis ni plus ni moins que trois des quatre demi-finalistes du dernier mondial jeune, l’Islande, l’Espagne et la Slovénie, dans le même groupe… En plus de la Russie qui est loin d’être une faire-valoir comme a faillit le constater à ses dépend l’Islande (32-31), même si le lendemain l’Espagne les aura fait craquer physiquement (34-23). Dans la bataille des trois armées, L’Islande et l’Espagne ont toutes deux battues la Slovénie. In extremis pour l’Espagne (21-20), plus franchement pour l’Islande dans un match de grande qualité (23-19). La Slovénie, finaliste du dernier mondial (!), est donc exclue dès le premier tour. Sans son moteur Blaz Janc (retenu avec les A), la marche était donc trop rude. L’Espagne et l’Islande croiseront avec l’équipe de France au tour principal.

1 – Espagne 4 pts (Q)
2 – Islande 4 pts (Q)
3 – Slovénie 0 pt
4 – Russie 0 pt

Groupe C : les Pays-Bas à bon port ?

Holm Haack Danemark juniors 2016

Source : heartofhandball/EHF

La surprise pourrait venir du groupe C. Promis au Danemark et à la Norvège, le groupe pourrait bien voir sortir… Les Pays-Bas. Les oranges d’Ephrahim Jerry ont en effet joué un vilain tour aux norvégiens (31-28). Les norvégiens doivent maintenant impérativement battre le Danemark. Danois loin d’être dominant mais invaincu face au Pays-Bas (31-24) et la Macédoine (23-18), et se donnant à cœur de faire une belle compétition à la maison. En cas de défaite, les norvégiens devront prier pour une victoire des Macédoniens, qu’ils ont défait le premier jour (27-24).

1 – Danemark 4 pts
2 – Norvège 2 pts
3 – Pays-Bas 2 pts
4 – Macédoine 0 pt

Groupe D : L’Allemagne a les dents longues

Source : Dhb.de

Source : Dhb.de

Autant le dire nettement, le challenger n°1 de l’équipe de France au vue de ces deux jours est peut-être dans ce groupe : l’Allemagne. La mannschaft arrive à bloc d’une victoire à l’Airport trophy face à l’Espagne et l’Islande. Ils possède entre autre une défense et le physique pour tenir à bloc jusqu’aux 7 août, comme cela fut visible avec les démonstrations de forces des Tim Suton, Lukas Mertens et autre Björn Zintel qui collèrent Croates (29-22) et Suèdois (27-21) à moins de 23 buts. Dans le reste des informations, la Hongrie s’est faîtes surprendre par la Croatie de David Mandic en ouverture (30-38), mais le mieux le lendemain face à la Suède (31-29) permet d’espérer de coiffer sur le poteau Allemand ou Croate. Au vue des premiers matches, on voit cependant mal comment.

1 – Allemagne 4 pts
2 – Croatie 2 pts
3 – Hongrie 2 pts
4 – Suède 0 pts

Maxime Thomas

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).