LNH – J23

Ivry s’offre Aix et assure son maintien !

martinez-ivry-2

Dans un match totalement déjoué par les locaux, les Ivryens se sont imposés en terre provençale pour enfin assurer leur maintien.

Ivry à sens unique

BATAILLE Benjamin-Ivry-071015-6971Et l’importance de ce match se fait directement ressentir, les visiteurs ne perdent pas de temps et infligent un 4-0 au Aixois qui ont du mal à rentrer dans le match. Il faut attendre 5 longues minutes pour voir un but des locaux sur un pénalty d’Yvan Gérard (1-4, 5’). Ivry continue de dérouler par l’intermédiaire d’Ivan Stankovic (7 buts) et Benjamin Bataille (10 buts). Aix n’y arrive toujours pas et le score grimpe rapidement (1-7, 8’ ; 3-9, 12’). Il faut dire que les Ivryens mettent du cœur à l’ouvrage : la défense plutôt haute gène les arrières du PAUC qui enchaînent jeu brouillon et imprécisions. En défense, les locaux ne sont guère mieux : aucune agressivité et les Val-de-Marnais ne se font pas prier pour enfoncer le clou. Jérôme Fernandez (4/9), qui débloque habituellement les situations, échoue lui aussi sur un très bon Remy Gervelas (10 arrêts, 40%). Même François-Xavier Chapon (7 arrêts, 43%) s’illustre dans cette première mi-temps enchaînant pénalty-tir à 6m sur Yvan Gérard (6-12, 21’). Les Aixois parviennent quand même à retrouver des couleurs grâce à notamment Juan Andreu à 100% ce soir (4/4)  mais Gervelas est toujours là. Les deux équipes retournent au vestiaire sous un score de 9-15 pour l’US Ivry, Aix a tant bien que mal réussi à limiter la casse.

Le réveil Provencal

Minne Aix 2Au retour des vestiaires le PAUC revient avec de biens meilleurs intentions. Les Provençaux retrouvent leur solidité défensive et arrivent enfin à enchaîner en attaque avec une bonne entrée d’Aymeric Minne, pas toujours efficace mais très remuant ce soir (3/13) (16-21, 42’). Jérôme Fernandez et Didier De Sami sentent qu’il y a un coup à faire et posent leur temps mort. Un coup gagnant car le rapport de force continue de s’inverser avec un +4 inscrit par le Pays d’Aix qui revient à 3 longueurs de son adversaire du soir (18-21, 41’). Öle Erevik (10 arrêts, 25%) en difficulté ce soir sort juste les arrêts qu’il faut mais les deux minutes consécutives de Karl Konan et Luc Tobie permettent aux Ivryens et surtout à l’homme du match Benjamin Bataille, et ses magnifiques tirs à la hanche de conforter leur avance (19-25, 51’). Erevik enchaîne pénalty et parade à 6m mais Chapon lui répond de la même manière. Léo Martinez (4/9) enfonce le clou et Jérôme Fernandez vient clôturer le score de 24-30. Ce soir rien ne semblait pouvoir empêcher Ivry de s’imposer au Val de l’Arc. Le mal a probablement été fait en première mi-temps pour un PAUC méconnaissable qui n’a pas réussi à combler son retard. C’est en revanche une très belle performance pour l’US Ivry qu’on aura le plaisir de retrouver parmi l’élite l’année prochaine. Une victoire loin d’être volée et qui leur permet en plus de quitter la place de premier non reléguable… Qu’occupe maintenant le PAUC.

 

Les réactions :

Benjamin Bataille (US Ivry) : ” On fait une très belle entame de match avec ce 4-0 infligé dès les premières minutes. Derrière on arrive à creuser l’écart pour arriver avec une bonne avance à la mi-temps. On est un peu dans le dur en début de seconde mi-temps, ils arrivent à revenir à 3 buts mais on réussit à donner un coup d’accélérateur pour garder l’avantage. On a su gérer le match comme il le fallait. C’était primordial de gagner ici ce soir pour assurer notre maintien. C’était l’objectif de la saison et on l’atteint trois journées avant la fin. Si on m’avait dit cela en début de saison j’aurai signé directement ! On est très heureux pour l’équipe et pour notre public.

Léo Martinez (US Ivry) : ” C’était très important de gagner ce soir pour rattraper notre contre-performance à Chartres. L’objectif était le maintient et il est acquis ce soir. À titre personnel je n’ai jamais réussi à m’imposer ici à Aix et étant originaire du sud c’est une victoire qui me fait d’autant plus plaisir.

Jérome Fernandez (PAUC) : ” C’est un match encore très loin d’être abouti. Encore une fois on le démarre très mal. On prend 4-0 et après 7-1, quand tu démarres comme ça, c’est compliqué. L’équipe adverse prend confiance alors on essaye de faire des changements et de changer de dynamique. Quand on y arrive et qu’on a les ballons pour, on ne les met pas au fond. Il y a du mieux en deuxième mi-temps mais encore une fois quand on arrive à recoller un petit peu au score c’est Chapon qui nous sort les arrêts. C’est dommage parce que je ne pense pas que ce soit une question de compétence ou de niveau de jeu, mais c’est surtout une question de confiance, à l’image de notre saison. Aujourd’hui on peut dire que personne ne joue à son meilleur niveau, mis à part nos pivots. On perd et c’est mérité surtout quand on voit la prestation d’Ivry ce soir.

Yvan Gérard (PAUC) : ” Le mal a été fait en première mi temps. Cela fait un petit moment que l’on n’arrive pas à entamer nos matchs, on part sur un 7-1 d’entrée. On use beaucoup d’énergie pour revenir et quand on est proche de d’y arriver on perd notre lucidité. C’est compliqué, cette saison est compliquée. Il faut qu’on continue à travailler pour essayer de terminer cette saison sur une bonne note.

Par Yoan Hovsepian

1 CommentairePoster un commentaire

  1. gassp974 - le 6 mai 2016 à 16h49

    Très bonne chose pour Ivry qui été promu cette saison et qui n'a acheté personne cet été hormis Chipurin. Ce maintien à 3 journées de la fin de la saison pour une équipe promue, montre bien qu'il n'y pas un si grand écart entre D1 et haut de D2. Félicitations aux Ivryens !

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).