JO – 1/2

Les Experts héroïques!

Crédit photo : S. Pillaud / FFHB

Crédit photo : S. Pillaud / FFHB

Après les filles qui nous ont fait trembler, c’est au tour de la bande d’Onesta de nous donner des sueurs froides. Ils semblaient dominer en première période mais les Allemands sont revenus dans le dernier quart d’heure. Sur le buzzer, Daniel Narcisse donne la victoire aux Bleus, 29-28 score finale. 

Etait-il possible de ne pas avoir en tête la demi-finale de 2007 avant d’entamer ce match? On ne sait pas mais ce qui est sûr c’est que les Français eux, ont directement mis le bleu de chauffe pour creuser l’écart au plus vite face aux redoutables Allemands. Malgré quelques difficultés à gérer le côté de gauche composé de Julias Kuhn et d’Uwe Gensheimer, la défense fait le travail devant un Thierry Omeyer des grands soirs qui enchaîne les parades et qui permet aux siens de monter les ballons et de bien exploiter le jeu de transition. Si Omeyer était en forme, Daniel Narcisse s’est lui aussi trouvé inspiré en attaque, en débloquant la situation lorsque les Allemands étaient bien en place. Il a donc pu aider Nikola Karabatic qui lui bénéficiait d’un traitement de faveur avec une défense très haute sur lui. Les Bleus sont organisés et jouent leur jeu sans trop être mis en difficulté par leurs adversaires du soir. Ils parviennent à enchaîner les temps de jeu pour servir les ailes et Valentin Porte qui continue de poser des problèmes aux différents gardiens. Au moment de regagner le vestiaire, les Bleus sont devant (16-13, MT).

Dernier quart d’heure sous haute tension

Dès le retour du vestiaire, les dents de Français rayent le parquet de la Future Arena. Les Allemands ne peuvent rivaliser face à une équipe qui réussit tout ce qu’elle tente, tant sur le plan offensif que défensif. Omeyer dans son but est stratosphérique. On se demande alors qui pourrait arrêter les Français. La réponse arrive vite et elle s’appelle Julius Kuhn. L’arrière gauche allemand est sur un nuage et fait des misères à la défense française. On tente tout sur cet lui mais il réussit tout! Quand ce n’est pas lui, c’est Uwe Gensheimer qui crucifie Omyer. C’est dans le dernier quart d’heure, dans lequel les Français ont souvent du mal,  que le doute commence à s’installer. La mannschaft refait son retard. Elle revient à un but alors qu’il ne reste que deux minutes à jouer (28-27, 58′).  Reichamann offre même le ballon d’égalisation lorsqu’il ne reste plus qu’une minute (28-28, 59′). C’est sans compter sur l’expérience des Experts qui offrent un final de folie avec un dernier but de Daniel Narcisse, auteur d’un très grand match qui, depuis le côté droit, trompe Wolff et envoie les Français en finale olympique pour la troisième fois de rang! Les Bleus auront donc tremblé mais pas cédé, ils ont offert une grande démonstration collective avec des choix tactiques du staff qui font leur preuve fac aux grosses cylindrées de ce tournoi. C’est donc un 100% pour le handball français qui qualifie ses deux équipes en finale!

Allemagne: Heinevetter (9/17), Wolff (3/19). Gensheimer (11/12), Lemke (0/2), Wieneck, Reichmann (4/5), Wiede (0/1), Pekeler (0/4), Weinhold (1/4), Strobel (1/1), Fath , Hafner (1/2), Kuhn (8/9), Drux(2/5).

France: Omeyer (12 arrêts), Gérard. Narcisse (7/10), N.Karabatic (4/5), Mahé (2/2), Grébille (1/4), N’Guessan, Abalo (1/2), Sorhaindo (1/2), Guigou (3/6), L.Karabatic(4/5), Fabregas, Di Panda (0/1), Porte (5/7).

Maxime Cohen

 

27 CommentairesPoster un commentaire

  1. PHIMB - le 19 août 2016 à 22h17

    Thierry Omeyer c'est la Justice Divine

  2. PHIMB - le 19 août 2016 à 22h17

    Thierry Omeyer c'est la Justice Divine incarnée !

    Entre les Bleues, les Bleus et les Bleuets, mon petit cœur est mis à rude épreuve…

  3. Syahn - le 19 août 2016 à 23h22

    Moi qui m'appretait à encenser les arbitres… quelle deuxieme mi-temps de merde ! Ils n'ont plus rien sifflé pendant les 10-15 derniere minutes, des prises de judo sur Sorhaindo au refus de jeu français final (compensation?)

    Quant à l'allemagne comme annoncé du jeu à 7, si beau avec mauvais bloc sur mauvais bloc, comme on dit (ou pas) en arbitre tu essaies de garder un oeil sur le pivot, s'il y'en a deux on fait comment?

    Porte ne s'est jamais remis dans le jeu suite au bouchon qu'il a pris et la défense allemande ressemblait plus à une boulangerie qu'à du handball. Bref un bon match de merde.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).