LFH – 1/2 aller

Fleury maîtrise Issy-Paris au premier round

Niombla-Fleury

En demi-finale aller de championnat, Fleury a battu Issy-Paris (27-24), mettant du même coup un pied en finale. IPH, après un début de match raté, n’aura jamais réussi à reprendre le dessus sur cette rencontre laissant Fleury mettre son emprunte sur le le match. Le match retour est prévu à Orléans, dimanche prochain (18h).

Depuis presque un mois et sa victoire en Coupe de la Ligue, Fleury rongeait son frein pour enfin retrouver officiellement la compétition officielle. Durant le même laps de temps, Issy-Paris, lui avait pu disputer quatre rencontres de grosse intensité face à Nantes, en quart de finale de LFH et à Holstebro, en demi-finale de Coupe des Coupes.

Pourtant, s’il y a bien une équipe qui a semblé plus en jambes que l’autre en début de rencontre, ce sont bien les Panthères. En effet, les Lionnes débutent la rencontre complètement à l’envers. Manque de rythme, mauvais choix offensifs, Issy-Paris prend un premier éclat d’entrée ne parvenant pas à profiter de sa supériorité numérique malgré l’exclusion très rapide de Laura Kamdop (0-3, 5′). Pablo Morel prend alors son temps-mort. “Ce n’est pas normal, on n’a pas le droit de débuter ce match de cette manière là, peste encore le technicien parisien après le match. S’il y a une équipe qui devait manquer de rythme en début de rencontre, ça aurait pu être Fleury qui aurait eu l’excuse du manque de compétition, pas nous ! Au final, on encaisse un écart d’entrée et, derrière, face à un tel adversaire, c’est forcément plus compliqué.” La machine parisienne se met enfin en marche après 10 minutes de jeu. Fleury, sans forcer son talent, s’appuyait alors sur une Gnonsiane Niombla solide pour consolider l’écart (2-7, 11′) mais la TEGSTEDT-Issyréorganisation offensive permet aux locales de refaire leur retard. Frida Tegstedt, par deux fois, est bien trouvée en contre-attaque et Issy revient sur son adversaire, soudainement moins précis au shoot (10-10, 21′). Mais finalement, ce fut le seul moment où les Parisiennes revinrent à hauteur de leur adversaire. Derrière, les rotations fleuryssoises portent leur fruit avec Audrey Bruneau à l’attaque et Julie Foggea dans le but. A la mi-temps, Fleury a repris le large (11-16, MT).

La seconde période fut une incessante partie de yo-yo, Issy-Paris revenant souvent à deux ou trois buts avant de concéder un écart plus important à nouveau. Alexandrina Cabral Barbosa s’assure à chaque fois de repousser l’envahisseur isséen lorsqu’il s’approche un peu trop prêt des siennes (16-19, 38′) sans pour autant s’envoler complètement au tableau d’affichage (16-22, 45′). Si les deux défenses sont plus solides qu’en première période, les pénaltys se succèdent d’un coté comme de l’autre (19-24, 50′). Issy-Paris ne rompra finalement jamais sous les coups de Fleury se permettant ainsi de préserver une chance de qualification pour la finale du championnat (24-27, FT).

“On a eu de bonnes séquences offensives et défensives mais nous n’avons pas su être régulières, analyse Pablo Morel. Sur le papier, c’est certes jouable mais ça va être très compliqué. Gagner à Orléans avec un écart, même s’il n’est pas énorme, c’est difficile. De toute façon, la première chose va être de nous concentrer sur nous-même, tenter de rester au contact et s’engouffrer dans la brèche, si jamais Fleury nous en laisse une. On n’a pris que 11 buts en seconde période et c’est un point positif.”

Bougeant-Fleury“Les filles ont livré une prestation solide et j’ai pu donner du temps de jeu à presque toutes mes joueuses, note pour sa part Fred Bougeant. Je n’étais pas spécialement anxieux avant le match car j’avais le sentiment que, malgré cette mini-trêve, mes joueuses avaient vraiment bien travaillé à l’entraînement. Au final, on ne gagne que de trois buts, ce qui n’est rien du tout. L’avantage c’est que ce faible écart va nous permettre de rester en vigilance maximale cette semaine car rien n’est encore fait. Je crois qu’on a vu qu’on manquait un peu de compétition où, au moment où Issy avait un genou à terre, on n’a pas su s’échapper définitivement. Mais je garde en tête que ça n’est jamais simple de s’imposer dans cette salle et nous en sommes les premiers témoins puisque nous avions perdu ici, il y a deux ans, au même stade de la compétition (nldr : 22-27, Issy-Paris avait remporté également le retour 27-23). On ne s’est jamais caché qu’on souhaitait garder notre titre et on va continuer à travailler pour”.

Issy-Paris Hand – Fleury Loiret Handball 24-27 (11-16).
Issy-Paris. Gardiennes : Attingré 6 arrêts/33, Garba. Joueuses : C.Lassource (4 buts / 9 tirs), Oftedal S. (5/8), Sercien-Ugolin (6/10), Camara (2/4), Zalewski (4/5), Tegstedt (3/3), Oftedal H. (4/7), Niakaté (2/6), Nadaud, Bossavy.
Fleury. Gardiennes : Zoqbi-de-Paula (3 arrêts / 20 tirs), Foggea (4/11). Joueuses : Agathe, Kamdop (2 buts / 2 tirs), Houette (1/2), Chavez-Hernandez, Bruneau (3/4), Lopez-Herrero (4/6), Nze Minko (4/6), Niombla (6/10), Deville, Cissé, Grimaud, Cabral-Barbosa (7/10).

Pub Espace Pronos LFH

4 CommentairesPoster un commentaire

  1. Arthur Nuaes - le 23 avril 2016 à 16h37

    D’un côté on a une équipe au complet qui a pû travailler des stratégies et peaufiner des enclenchements.
    De l’autre une équipe criblée de blessée (Jovanovic le bras armé, Wibe pivot, Ferhi pivot, encore en sous nombre, qui n’a pas fait tourné (les n°2 n’ayant pas le noveau adéquat). Et Déborah Lassource la jeune soeur de Coralie Lassource qui avait montré de bonnes choses était à l’Equipe de france jeune!.
    Issy a quand même limité les dégats. Mais pour avoir une place en coupe d’Europe il faudra que Issy finisse devant Nice au classement, puisque l’EHF a dégagé la coupe des vainqueurs de coupe et que maintenant y a que 4 place en coupe d’Europe au lieu de 5!

  2. Arthur Nuaes - le 23 avril 2016 à 16h38

    Ah ouais j’oubliai, les gardiennes ont été de vraies passoires!

  3. ATC 2308 - le 23 avril 2016 à 18h58

    Le match retour est samedi 30 et non dimanche

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).