LNH – J25

Cesson ému et logiquement battu par Chartres

Sylla Cesson 3

Pour son dernier match de la saison à domicile, Cesson s’incline logiquement face au relégué Chartres (25-29). Les Bretons étaient sans doute trop dans l’émotion, alors que cinq joueurs faisaient leurs adieux au Palais des Sports.

On savait d’avance que le match serait fort en émotion. Romain Briffe, après dix ans passés à Cesson, jouait son dernier match à domicile sous le maillot bleu et rose avant de rejoindre Chambéry la saison prochaine. Mickaël Robin, Damir Batinovic, Michele Skatar et Nemenja Mladenovic – forfait pour ce match – fêtaient aussi leur départ. Sauf que la fête a été un peu gâchée.

Quatre buts marqués en 24 minutes pour Cesson

Grahovac Chartres 2Chartres est relégué pour la saison prochaine, mais ne vient pas les mains dans les poches pour sa tournée d’adieu à la LNH. Si Cesson entre d’abord bien dans la partie (3-1, 6′), Nebojsa Grahovac entre rapidement dans le match et dans la tête des shooteurs cessonnais. Le portier chartrain réalise un magnifique arrêt du pied avant que Louis Roche ne donne l’avantage à Chartres (4-5, 11′). Le portier serbe sort ensuite un jet de sept mètres de Mathieu Lanfranchi, alors qu’il avait déjà repoussé un penalty de Jérémy Suty plus tôt dans la rencontre. Yérime Sylla doit poser son temps-mort (5-6, 14′). Les choses ne s’arrangent cependant pas : deux grosses erreurs défensives des locaux permettent à Chartres de prendre trois buts d’avance (5-8, 16′). Cesson revient bien pendant cinq minutes (7-8, 21′), mais après le temps-mort de Jérémy Roussel (21′), les hommes de Sylla coulent.

Grahovac réalise certes une première période de feu (10 arrêts), mais les attaques de Cesson manquent surtout de mouvement, de ce rythme en attaque qui a fait souffrir tant d’équipes cette saison. En face, Chartres est très sérieux : défense solide et agressive, attaques intelligemment construites, le CMHB28 inflige un 6-0 à des Cessonnais amorphes (7-14, 29′). Entre la sixième minute (4-2) et la mi-temps (8-15), Cesson n’aura donc marqué que quatre buts en 24 minutes…

Chartres sérieux jusqu’au bout

Molinié ChartresOn peut bien sûr mettre la contre-performance cessonnaise sur le dos de l’émotion forte qui entourait ce match si particulier. Mais si on n’a pas vu le meilleur Cesson de la saison, on a aussi vu une équipe de Chartres extrêmement appliquée dans tous les secteurs. Face à une défense cessonnaise plus agressive au retour des vestiaires (les deux ailiers gauche Sylvain Hochet et Benoît Doré alignés aux côtés d’Ibrahima Sall et de Hugo Kamtchop-Baril dans l’axe), Chartres ne se démonte pas et un nouveau sept mètres de Robin Molinié donne huit buts d’avance aux visiteurs (11-19, 38′). Nebojsa Grahovac y va aussi de son but, en profitant que son homologue cessonnais Mickaël Robin ne soit pas retourné à temps dans ses cages (14-21, 42′). Molinié, inarrêtable en attaque, maintient un avantage de six buts pour les Blancs d’un soir (19-25, 50′).

Après un nouveau but de Louis Roche (20-26, 52′), lui aussi auteur d’une bonne prestation (4 buts), Cesson réussit quand même à trouver les ressources pour revenir dans la partie. Batinovic décroche la toile d’araignée dans la lucarne de Louis Prévost, entré en jeu dans les cages chartraines, pour son cinquième but de la soirée (21-26, 53′), et un but de Léo Le Boulaire relance totalement l’ambiance dans le Palais des Sports : Cesson n’est plus qu’à deux buts de son adversaire (24-26, 57′). Mais là encore, Chartres est suffisamment solide mentalement pour ne pas craquer. Prévost fait les arrêts qu’il faut, Molinié ne tremble pas à sept mètres, et Chartres s’impose logiquement (25-29). « Finir là-dessus, c’est un peu dommage », regrette Yérime Sylla. Lui aussi était un peu ému…

La feuille de match :

Cesson-Rennes – Chartres : 25-29 (8-15).

Arbitres : MM. Gasmi et Gasmi.

Cesson-Rennes. Gardiens : Bonnefoi 3 arrêts, Robin 5. Joueurs de champ : Suty 2 buts dont 1/2 pen., Sall 5, Briffe, Le Boulaire 4, Lanfranchi 2 dont 2/3 pen., Doré 3, Guillo 1, Hochet, Kamtchop-Baril, Skatar 1, Batinovic 5, Davyes 1. Entraîneur : Yérime Sylla.

Suspensions : Guillo (22′), Kamtchop-Baril (38′).

Chartres. Gardiens : Grahovac 1 but, 13 arrêts dont 2/4 pen. Prévost 3 arrêts. Joueurs de champ : Monnier 2 buts, N’Diaye 1, Molinié 9 dont 4/4 pen., Kieffer 1, Paillasson, Cutura 3, Tribillon 1, Kudinov 3, Oslak, Celebi 2, Roche 4, Pyshkin 2. Entraîneur : Jérémy Roussel.

Suspensions : N’Diaye (9′), Celebi (27′), Roche (55′).

Les réactions :

Yérime Sylla (entraîneur, Cesson-Rennes) : C’est un mal récurrent sur cette fin de saison. C’est dommage parce qu’on aurait pu offrir une meilleure sortie à ceux qui jouaient leur dernier match ici, mais c’est le sport… Cette équipe de Chartres n’a pas été capable cette saison de montrer toutes ses qualités, et elle nous a embêté pas mal ce soir. Il y avait peut-être un peu trop d’émotion. Quand on a raté autant d’immanquables en première mi-temps, sans compter les pertes de balle, c’est difficile de revenir derrière. On n’a pas été suffisamment lucides au tir, pas suffisamment tueurs, et ce n’est malheureusement pas la première fois.

Mathieu Lanfranchi (Cesson-Rennes) : Ce match est à l’image de notre saison : on est capables de faire de très bonnes choses, et de faire presque du néant en première mi-temps, en étant en échec énorme sur le gardien. Après on court après le score, mais on n’a jamais vraiment été en mesure de revenir. Il faudra qu’on travaille ça pour l’année prochaine, pour ne pas reproduire ce genre de trou noir, ce qui nous permettrait d’être plus haut, plus longtemps dans le classement.

Des départs, il y en a tous les ans, ce n’est jamais un moment agréable. Ça aurait été très bien de fêter ça avec une victoire pour les partants. Mais c’est surtout la prestation d’aujourd’hui qui n’est pas bonne. Si on avait fait un match extraordinaire et qu’on avait perdu contre une équipe plus forte… Mais aujourd’hui on a vraiment été en-dessous de tout en première période. Il ne faut pas balancer tout ce qu’on a fait depuis le début de saison, il nous reste un match et ce serait bien que, au moins dans ce qu’on produit, on soit meilleurs qu’aujourd’hui.

Jérémy Roussel (entraîneur, Chartres) : On fait un très bon match. On avait identifié qu’à l’extérieur, on était un peu moins performants, un peu moins engagés défensivement, donc on a essayé de rectifier le tir sur ce match. Cesson a été meilleur que ça à domicile, on savait que ça n’allait pas être simple de venir s’imposer. On profite sans doute d’une équipe de Cesson un peu trop dans l’émotion, avec un manque de rotations et un manque de rythme. Eux n’ont pas joué il y a deux semaines, ça a pu joué aussi. En tout cas, je suis très content du visage affiché une fois de plus par mon équipe.

Je n’anticipe pas sur la saison à venir, c’est justement pour ça je pense que ça fonctionne encore bien. Les partants comme les restants, on est uniquement concentrés sur le fait de bien finir cette saison.

Robin Molinié (Chartres) : On est condamnés depuis un petit moment, mais on ne lâche pas pour autant et on finit vraiment bien la saison. S’imposer ici, ce n’est jamais facile, donc on est fiers de ce qu’on a produit. On avait une grosse défense en première mi-temps, et Grahovac derrière qui fait un paquet d’arrêts. En attaque, on ne fait rien de fou, mais c’est propre et avec les arrêts du gardien ça fait un gros écart. Ils sont revenus à la fin, on a eu un petit coup de pression et il fallait les buts importants, je suis content pour ça. Tant collectivement qu’individuellement (il est le meilleur buteur du match avec neuf buts), on finit bien la saison. On montre une belle image de Chartres, et j’espère que quand on reviendra en LNH, on sera au niveau.

A Cesson, Mickaël Georgeault

All-star-LFH

 

HandNews & CasalHand

5 CommentairesPoster un commentaire

  1. Fred - le 26 mai 2016 à 09h56

    Que l’on regrette cette première partie de championnat … Je pense que l’apport du nouveau coach y est pour une bonne part et l’implication des joueurs egalement pour l’autre part ! mais on a appris et on reviendra plus fort merci le Cmhb28

  2. leFnake - le 26 mai 2016 à 10h10

    Il y a-t-il un sous-entendu sur le fait que Sylla était aussi un peu ému ? Lui qui a été approché par Veszprém en début de saison pour remplacer Ortega ?

    • jebthebear - le 26 mai 2016 à 15h50

      J'y ai vu aussi un sous-entendu, mais peut etre est-ce completement fortuit de la part du redacteur.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).