LNH – J25

Créteil fait tomber le PSG

NARCISSE Daniel-PSG Handball-Paris-180516-8771

L’US Créteil accueillait hier soir le PSG en match avancé de la 25ème journée de LNH. Une rencontre marquée par les nombreuses absences dans les collectifs des deux équipes, qui s’est soldée par un succès des Cristoliens (34-32), qui ont infligé aux Parisiens leur deuxième défaite de la saison en D1. 

Quentin Minel, Nedim Remili, Alexandru Csepreghi, Erwan Siakam, Victor Alonso côté cristolien, Nikola Karabatic, Mikkel Hansen, Luc Abalo, Igor Vori, Samuel Honrubia côté parisien. La liste des absents était longue hier soir pour le derby francilien, mais le spectacle a tout de même été au rendez-vous, avec un duel accroché et animé. En prévision des deux grosses échéances qui attendent le PSG (finale de la Coupe de France et Final 4 de la Ligue des Champions), Noka Serdarusic avait pris la décision de faire tourner son effectif, et d’offrir du temps de jeu à ses joueurs habituellement cantonnés au banc. William Accambray a ainsi eu l’occasion de s’exprimer, et l’arrière gauche du PSG ne s’est pas raté, avec pas moins de 8 buts au compteur.

DESCAT Hugo-Créteil-180516-8859Mais face à eux, les Champions de France en titre ont trouvé des Cristoliens totalement décomplexés. Dans le sillage d’un Hugo Descat des grands soirs (12 buts), les Val-de-Marnais ont souvent été en tête dans cette rencontre, ou l’écart n’a pas excédé deux buts entre les deux équipes (9-7 à la 11′ puis 17-17 à la MT). En seconde période, le bras de fer s’est poursuivi, et alors que Sergiy Onufriyenko assurait le scoring pour le PSG (12 buts), Dejan Malinovic répondait parfaitement à son homologue sur le front de l’attaque cristolienne, et permettait aux siens de rester à flot alors que les visiteurs commençaient à prendre un léger ascendant (27-28 à la 49′). Tout proche de l’exploit, les joueurs de Christophe Mazel n’ont rien lâché dans le money-time, et sont parvenus à faire tourner le match en leur faveur, au terme d’un finish palpitant (34-32, score final). Un beau succès pour le dernier match à domicile de l’US Créteil, qui clôturera sa saison le 2 juin à Ivry, pour un derby qui s’annonce tout aussi électrique.

Les Statistiques :

Créteil : Descat 12/14, Malinovic 8/13, Totomanovic 4/5, Pintor 1/3, Ferrandier 0/1, De La Salud 2/4, Sissoko 1/2, Grosas 0/1, Cardinal 2/3, T. Minel 1/2, Toto 3/3 ; Gardiens : Sunjic 9/39, Soyez 0/1

PSG : Rosier 1/2, Mollgaard 1/2, Accambray 8/11, Kounkoud 3/5, Gunnarsson 1/2, L. Karabatic 1/2, Narcisse 4/5, Onufriyenko 12/18, M’Tima 1/1 ; Gardiens : Annonay 11/42, Gaudin 0/3

Votez pour les meilleurs joueurs de la saison en LNH

7HandNews

13 CommentairesPoster un commentaire

  1. Kieler - le 19 mai 2016 à 12h11

    Gaudin c'est le fils de Christian ?

  2. rkj4 - le 19 mai 2016 à 13h01

    Venus voir le match en voisins, j’avoue qu’on a été un peu déçus de constater l’absence des galactiques du PSG à l’échauffement. En voyant les petits jeunes qui avaient pris leurs places, on a vite compris que Serdarusic avait décidé d’économiser son effectif. Honnêtement, même si ça fausse un peu le classement, il est difficile de lui donner tort : le classement final de la LNH, c’est pas le problème du PSG qui doit plutôt se préparer pour ses 2 grosses échéances.
    Mais côté Créteil, l’effectif était tout aussi écumé, sans que ça soit un choix de l’entraîneur. Minel, Remili, Siakham, Csepreghi : la vache ! c’est les 3/4 de la base arrière qui était en congé maladie. Par moment, ça sentait vraiment l’impro et les 3 arrières réunis par Mazel devaient difficilement dépasser les 1m85 de moyenne (un peu plus avec Pintor, beaucoup moins avec Sissoko).
    Finalement, même si le match allait se révéler plus équilibré que prévu, je voyais bien Créteil se faire doucement déborder pour une défaite franche mais honorable. Mais en fait non : ils se sont accrochés comme des démons, au courage et à l’astuce, provoquant un grand nombre de pénalties quand ils n’arrivaient plus à marquer et défendant avec une énergie limite (Toto n’a vraiment peur de personne).
    En face, mettre Moolgaard en demi-centre une bonne moitié du match n’était peut-être pas la meilleure idée du jour. C’est incroyable comme ce garçon est maladroit dans ses prises de balle et lisible dans ses intentions offensives. En revanche, très bons Accambray et Onufryenko. Côté jeunes, Axel Rosier m’a paru le plus à l’aise, le plus gonflé, allant au tir ou à la passe à chaque ouverture. Ses camarade de promotion étaient très très empruntés.
    Enfin – je me répète – Descat est en train de devenir monstrueux. Outre ses pénos (10/11 dont un crucial à la dernière minute), son adresse à l’aile est vraiment impressionnante. Très surveillé, il a bien peu de ballons à exploiter, mais il a pas besoin d’avoir de l’angle pour les mettre. Et quand il rate, c’est que la balle est passé entre le but et le gardien ! Si les blessures l’épargnent, il ira loin.

    • Mamar44 - le 19 mai 2016 à 13h43

      Sympa le résumé (tu devrais peut-être poster sur le forum, ça fait un peu long en commentaire ^^).
      En espérant que Descat prenne sous peu la place de Honrubia en EDF alors !

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).