LNH

Thomas Zirn : « Motivé à l’idée de retrouver les terrains »

Zirn-Ivry

Pur produit du centre de formation de l’US Ivry, Thomas Zirn quittera son club formateur à l’issue de la saison après trois ans en tant que joueur professionnel du collectif Rouge et Noir. Champion de France de Pro D2 lors de l’exercice 2014-2015 avec l’US Ivry, l’ailier droit de 24 ans aux 118 matchs en LNH, est freiné depuis le mois de novembre par une blessure au pied. Après une opération réussie, il devrait retrouver ses partenaires pour la fin de la saison. Pour l’avenir, Thomas Zirn quittera le Val-de-Marne la saison prochaine, déterminé à l’idée de poursuivre sa carrière en LNH ou en Pro D2, avec le désir de se lancer un nouveau défi au sein d’un nouvel environnement.

Tu sors d’une opération du pieds, suite à une blessure qui t’a tenu éloigné des terrains plusieurs semaines, est-ce-que tu peux nous en dire plus sur sa nature, et ce qui t’attend pour la suite, avant de revenir aux affaires.
Thomas Zirn : “J’ai ressenti une gène au pied gauche au début du mois de novembre. J’ai réalisé plusieurs tests médicaux pendant que je jouais encore pour connaitre la nature de la douleur. Ces derniers ont révélé un épaississement de la gaine. Derrière, j’ai réalisé une série de soins avec le staff médical, mais cela n’a pas suffi pour éradiquer totalement la douleur. En accord avec le club et afin de retrouver toutes mes sensations, je me suis fait opérer le 30 mars et cela s’est très bien passé. Le chirurgien a réalisé une petite opération chirurgicale. Le protocole qui m’attend est trois semaines de marche avec béquille, et après cette étape, je pourrai remarcher normalement et débuter ma rééducation. En attendant, n’ayant pas de plâtre, je peux poursuivre la musculation du bas et du haut du corps pour garder la forme en perspective de mon retour aux affaires. Normalement je devrai pouvoir retrouver le groupe d’ici un mois et demi, et reprendre les entraînements normalement.

“Prendre du plaisir à jouer”

Tu arrives en fin de contrat avec Ivry à la fin de la saison, qu’en est-il ?
Ivry m’a annoncé au mois de janvier que je ne serai pas conservé la saison prochaine. Le club va débuter un nouveau cycle avec un certain nombre de changements au sein de l’effectif, et je comprends cette décision.

Zirn IvryQuelles sont tes perspectives pour l’avenir ?
Je suis actuellement en contact avec différents clubs, mais pour l’instant rien n’a encore été acté. Je veux continuer ma carrière professionnelle c’est certain, continuer à faire du handball et prendre du plaisir à jouer. Après cette saison compliquée, je suis très motivé à l’idée de retrouver les terrains, et je pense très sincèrement que j’ai encore pas mal de choses à donner. Mon souhait est d’évoluer en LNH, ou en Pro D2, qui est un championnat très relevé et intéressant, comme on a pu le voir la saison dernière avec Ivry. Je suis pas mal les résultats de cette saison en D2, et c’est extrêmement serré avec des gros matchs tous les weekends. Les clubs sont structurés et le niveau ne cesse de s’accroitre saison après saison.

“Mon meilleur souvenir avec Ivry restera le titre de champion de Pro D2”

Justement, quels souvenirs as-tu de cette saison en Pro D2, qui s’est clôturée par un titre de champion de France ?
Nous avions une belle équipe la saison dernière en Pro D2, mais cela n’a pas été une saison facile. Tous les matchs étaient compliqués, et nous sommes vraiment allés chercher notre titre de champion de France. Je ne connaissais que la LNH depuis mon intégration du groupe professionnel, avant cette saison 2014-2015, et c’est vrai qu’il n’y a pas une énorme différence entre le bas du classement LNH, et les équipes de Pro D2 qui jouent les playoffs.

Crédit photo : Jean-Yves Lhors

Crédit photo : Jean-Yves Lhors

Dans quel type de projet est-ce que tu aimerais évoluer la saison prochaine ?
Je souhaite vraiment rejoindre un club qui a de l’ambition que ce soit pour un projet de maintien ou de montée. J’ai envie de m’installer à un endroit, plutôt que de bouger tous les trois ans. Après 7 ans passés à Ivry, je pense avoir fait le tour. Ivry m’a permis de pouvoir jouer en LNH, de devenir professionnel et de m’exprimer sur les terrains avec du temps de jeu. Je me suis donné à fond pour le club, qui me l’a rendu pendant toutes ces saisons. Maintenant j’ai envie de voir autre chose, de découvrir le fonctionnement d’un nouveau club, de changer de projet, et de vivre dans une nouvelle ville. Cela va être un vrai changement pour moi, et je suis impatient de vivre cela.

Peux tu nous parler un peu de ton parcours…
Après être passé par le Pôle Espoir d’Amiens, j’ai fait mes quatre années de centre de formation avec Ivry sous la houlette de Daniel Hager. J’ai commencé à m’entraîner avec le groupe professionnel à partir de ma troisième année de formation, avec mon premier match en LNH lors de la saison 2010-2011. Cela fait maintenant trois ans que je suis professionnel avec Ivry. En parallèle, j’ai pu obtenir mon diplôme de diététicien / nutritionniste pendant mes années de formation, qui me permet d’exercer aujourd’hui dans ce domaine étroitement lié au sport.

Pour terminer, quel(s) souvenir(s) vas-tu garder de tes 7 saisons avec l’US Ivry ?
Mon meilleur souvenir avec Ivry restera le titre de champion de Pro D2 la saison dernière. Même si cette saison je n’ai pas pu m’exprimer à 100%, elle restera tout de même importante avec de bons résultats et un maintien en LNH à la clé. J’ai vraiment rencontré de belles personnes tout au long de mon aventure avec Ivry, et je garderai de très bons souvenirs de mes années ivryennes.”

Propos recueillis par Bertrand Delhomme

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).