Starligue – J10

A Ivry, Cesson se sent floué

Benoit Dore (Cesson-Rennes)

Cesson, pourtant en tête, a dû concéder le nul sur le terrain d’Ivry (27-27). Si les arbitres n’ont pas aidé les Bretons, ceux-ci peuvent aussi s’en vouloir de leur mauvaise gestion du money-time.

Il reste douze secondes à jouer. Cesson, qui a compté jusqu’à trois buts de retard, mène désormais d’un but face à Ivry et a le ballon du +2 dans les mains, malgré le bras levé des arbitres. Jérémy Suty, qui a maintenu les siens en vie en seconde période, envoie le ballon en touche volontairement pour gagner du temps. Palabres, le jeu reprend sur une remise en jeu. Benoit Doré, sans doute bien trop gourmand, joue la gratte, prend le ballon et déséquilibre légèrement Morten Vium dans son élan. Les arbitres n’hésitent pourtant pas, carton rouge et pénalty, que le Danois transforme pour égaliser à 27-27. Laissant un gout d’injustice assez compréhensible dans la bouche des Cessonnais. “La décision est discutable mais sur l’action d’avant ils auraient pu ne pas nous rendre le ballon” nuance Jérémy Suty. “Ils appliquent le règlement à la lettre mais sur l’action, Benoit joue le ballon et ça ne mérite jamais un pénalty. Mais ils ont le droit de faire des erreurs…”. Pour Ivry, c’est la deuxième fois en deux semaines que la nouvelle règle permet à Vium d’arracher un point, après Saran la semaine dernière. “Quand on va tirer ce genre de shoots, c’est de la pression mais j’aime ça !” rigole-t-il. “Mais jamais on ne devrait en arriver à là. Comme la semaine passée, on est devant, on a le match en main, mais on perd notre lucidité. Sur l’ensemble du match, je pense que notre point est mérité, mais on aurait aussi pu ne pas en prendre”.

Les deux équipes auraient pu tuer le match

vium-troelsen-mortem-ivry-301116-2290Après une première mi-temps qu’on qualifiera gentiment de longuette, les choses se sont accélérées au retour des vestiaires. Sous la houlette d’Elohim Prandi, auteur des meilleures trente minutes de sa jeune carrière, Ivry a creusé l’écart (21-18, 41ème) et fait voler en éclat la défense bretonne. Privés de leur habituel point fort, les hommes de Yérime Sylla se sont finalement reposés sur leur attaque, avec notamment un Jérémy Suty faisant feu de tout bois. “A la pause, on s’était dit qu’on était bien en place en défense et qu’il fallait qu’on continue pour pousser les ballons” souligne l’arrière gauche breton, auteur de neuf buts. “On a fait tout le contraire, mais heureusement que pour une fois, ça nous a souri en attaque. On peut se féliciter de ne pas avoir lâché quand on a été dans le dur, mais on a plusieurs ballons de +2 qu’on doit convertir pour tuer le match”. Car alors que les rouges et noirs semblaient avoir le match bien en main, Jef Lettens s’est mis à faire des arrêts, renversant le cours du match. Jusqu’à donner la balle de match aux siens. Avec la fin qu’on connait…

US IVRY HB – CESSON-RENNES HB 27:27 (11:11)
Arbitres : Morad Bounouara, Richard Thobie

Ivry : Chapon (12 arrêts / 30 tirs dont 0/1 pén), Gervelas (5 arrêts / 13 tirs); Vium (7/8 dont 2/2 pén), M. Bataille (0/2), Cauwenberghs, Keita (3/3), Prandi (3/5), Stankovic (3/5), B. Bataille (5/6), Furlan (3/5), MArtinez, Chipurin, Del Arco, Kollé, Ruiz Margaria (2/6), Brasseleur (1/4)

Cesson : Lettens (12 arrêts / 39 tirs dont 0/2 pén), Luy; Derbier (1/2), Suty (9/12), Helgason (1/1), Sall (2/5), Hochet (0/1), Kamtchop (1/2), Le Boulaire (2/4), Lanfranchi (3/4 dont 1/1 pén), Maguy, Villeminot, Gudmunsson (2/4), Doré (1/4), Guillo, Davyes (5/10)

Kevin Domas

9 CommentairesPoster un commentaire

  1. jebthebear - le 1 décembre 2016 à 04h46

    C'est un jeu de mot flouté à la place de floué ? J'ai pas compris…

  2. Bob - le 1 décembre 2016 à 09h23

    Floué de quoi? Je rêve! Il reste 4 secondes quand B.Doré découpe un joueur qui est à 35 mètres des buts, de dos… juste avant Suty envoi la balle en tribune… se sont 2 fautes antisportives! Je n’aime pas du tout cette règle mais les arbitres l’applique, ils n’ont pas le choix!

    • Dalibor - le 1 décembre 2016 à 10h54

      Après avoir revu les images, le terme de “découpé” me parait légèrement surfait…

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).