Starligue – J4

Cesson tient sa première victoire

Jérémy Suty (Cesson)

Cesson-Rennes a réussi à prendre le dessus sur Saint-Raphaël en deuxième mi-temps ce mercredi pour une victoire méritée (25-22). Les Raphaëllois, beaucoup sanctionnés par l’arbitrage, peuvent éprouver des regrets sur leur gestion de deuxième période.

Que cela faisait du bien à Cesson de retrouver son petit Palais des sports. C’était le premier match de la saison à la maison pour les Irréductibles, car le premier match « à domicile » avait en fait eu lieu au Mans contre Paris. « On avait une superbe ambiance, un grand merci aux supporters, » appuyait le capitaine cessonnais Sylvain Hochet, qui a pleinement profité de ce premier match en Bretagne.

Saint-Raphaël bien lancé

En face, Saint-Raphaël, sur une série de deux victoires (à Sélestat et contre Dunkerque), sentait le danger venir contre une équipe qui ne comptait aucun point au coup d’envoi. « J’avais alerté ce matin les joueurs à la vidéo en leur disant d’être vigilants, que Cesson était forcément très compliqué à préparer dans la série des trois matchs Dunkerque-Cesson-Montpellier, surtout après le match qu’on a fait contre Dunkerque, » signalait Joël Da Silva. Le début de rencontre est assez équilibré. Bien servi par Dani Sarmiento, Raphaël Caucheteux donne deux buts d’avance au SRVHB (3-5, 9′) avant que Sylvain Hochet ramène les siens au score (5-5, 10′). Les deux équipes sont plutôt bien dans la rencontre, Cesson prend à son tour deux buts d’avance (9-7, 17′) mais là encore Saint-Raphaël revient vite et les deux équipes restent au coude-à-coude (12-12, 25′).

Cesson, bien aidé par un très bon Jérémy Suty (5 buts), va un peu faiblir juste avant la mi-temps. Saint-Raphaël reprend l’avantage dans le jeu, mais ne peut creuser un plus gros écart à causes des arrêts de Kévin Bonnefoi, chaud en fin de première mi-temps. Wissem Hmam donne bien deux buts d’avance aux Varois (12-14, 30′), mais un but juste avant la sirène de Hochet ramène Cesson in extremis à un but (13-14). « Je pense que c’est logique qu’on vire devant à la mi-temps, » affirme Joël Da Silva. La tendance se confirme au retour des vestiaires : Cesson perd beaucoup de ballons sur les cinq premières minutes, le SRVHB passe à +3 (13-16, 33′).

Retour de Cesson et tournant du match

Alors que Saint-Raphaël a l’occasion de prendre quatre buts d’avance, une défense solide des Cessonnais l’en empêche. En contre, Sylvain Hochet, au contact avec Adrien Di Panda, marque un but fantastique avec un tir dans le dos, et provoque le deux minutes de son vis-à-vis (14-16, 36′). « Que le but soit dans le dos… Du moment que la balle soit au fond, c’est l’essentiel, relativise Hochet, excellent ce mercredi soir. Mais c’est clair qu’un peu de spectacle, ça enchante aussi le public, ça le réveille. Le public était déjà là, mais ça l’a encore plus réveillé, c’était parfait ! » A ce moment, la salle se réveille de nouveau et la suite de ces deux actions relance totalement Cesson qui a désormais le vent dans le dos. Le tournant du match se situe probablement là.

En panne pour marquer des buts, Saint-Raphaël n’est en plus pas aidé par l’arbitrage qui penche plutôt en sa défaveur à ce moment du match. Le duo arbitral a beaucoup sanctionné (5 exclusions pour Cesson, 7 pour Saint-Raphaël), dont à trois reprises contre les visiteurs entre la 36e et la 50e minute. « On sait l’importance que ça a, quand on rentre dans la deuxième partie de la deuxième mi-temps, regrette Joël Da Silva à ce sujet. Même si en première mi-temps on a fait des rotations pour avoir de la fraîcheur, je trouve qu’on a été durement sanctionnés. Je n’ai pas l’impression qu’on ait mérité autant de sanctions… » En tout cas, les joueurs sur le terrain s’énervent face à cet arbitrage, ce qui n’arrange pas leur image auprès du duo arbitral.

6-0 en neuf minutes

Saint-Raphaël s’énerve et ne marque plus, butant sur une défense cessonnaise très mobile. «  On s’est basé sur notre grosse défense, ils n’arrivaient plus à trouver de solutions, et c’est ce qui nous a fait gagner le match, » juge Hochet. Le jeu offensif cessonnais est varié, s’appuyant tant sur ses ailiers (5 buts pour Hochet, 4 pour Léo Le Boulaire) que sur sa base arrière. Alors que le bras est levé, Gudmundur Helgason envoie un missile en lucarne pour donner deux buts d’avance aux siens (20-18, 47′). Entre la 42e (16-18) et la 49e minute (22-18), Cesson inflige un 6-0 à des Raphaëlois un peu sortis de leur match. Si les Varois tentent encore de revenir (22-20, 51′), une nouvelle sanction de deux minutes contre un Alexandru Simicu fou de rage et la transformation du jet de sept mètres par Matthieu Lanfranchi met Cesson définitivement à l’abri (25-21, 56′).

Cesson s’impose finalement par 25-22, et lance enfin sa saison. « Je pense que ce soir, tout le monde a été à la hauteur, et c’est vraiment bien pour la suite, ça va vraiment nous donner de la confiance parce qu’on en manquait, » déclare Sylvain Hochet, ravi d’enfin ouvrir le compteur du club : « On est lancés dans le championnat, on a deux points, ça fait super plaisir. » Pour Joël Da Silva, «  Cesson a fait le match qu’il fallait pour gagner, c’est indéniable. Ils méritent largement leur victoire vu les ingrédients qu’ils ont mis. » La déception reste grande sur la deuxième mi-temps : « On a perdu le fil du match. On a eu du mal à comprendre les sanctions qu’on a pris, c’est pour ça que j’ai demandé qu’on m’explique la deuxième mi-temps, j’ai besoin de comprendre ce sentiment bizarre. » Da Silva et ses hommes chercheront à réagir la semaine prochaine à domicile lors du choc contre Montpellier.

La feuille de match

Cesson-Rennes – Saint-Raphaël : 25-22 (13-14).

Arbitres : MM. Buy et Duclos.

Cesson-Rennes. Gardiens : Bonnefoi 13 arrêts (37%), 1 but. Joueurs de champ : Suty 6 buts, Helgason 3, Sall 3, Hochet 5, Kamtchop-Baril, Le Boulaire 4, Lanfranchi 2 dont 1/1 pen., Villeminot, Gudmundsson, Guillo. Sur la feuille mais n’ont pas joué : Lettens, Derbier, Maguy, Doré. Entraîneur : Yérime Sylla.

Saint-Raphaël. Gardiens : Popescu 10 arrêts (37%), Djukanovic 2 (22%). Joueurs de champ : Krantz 2 buts, Simicu 3, Mapu, Abily 1, Sarmiento 2, Lynggaard 2, Jurka 4, Caucheteux 4 dont 2/2 pen., Vigneron, Di Panda 2, Hmam 2. Sur la feuille mais n’a pas joué : Krakowski. Entraîneur : Joël Da Silva.

A Cesson-Sévigné, Mickaël Georgeault

3 CommentairesPoster un commentaire

  1. Averell - le 13 octobre 2016 à 09h23

    Tiens, tiens, et ce ne sont pas les soeurs Bonaventura qui ont arbitre…
    Clin d'oeil a ceux qui se reconnaitront 🙂

    • jpf_hb - le 13 octobre 2016 à 12h45

      Et pourtant Buy Duclos sont aussi de très bons arbitres, les erreurs ça arrive à tout le monde !

  2. nbvalente - le 13 octobre 2016 à 10h02

    Vous écrivez en haut (29-26) alors qu'en bas le score est finalement de (25-22).

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).