All – J1

Bon départ pour Flensburg et les Löwen, Melsungen surpris

Source : Twitter SG Fle-Ha

Le championnat allemand a repris ses droits ce week-end, en expérimentant pour la première fois le multiplex du dimanche à 12h30. Le champion en titre Rhein-Neckar Löwen a tenu son rôle à Lemgo, idem pour Flensburg. Melsungen a été battu à Stuttgart.

Rhein-Neckar bat difficilement un solide Lemgo

Crédits : rhein-neckar-loewen.de

C’était l’affiche de la journée en Allemagne : le champion en titre et vainqueur de la Super Cup, Rhein-Neckar Löwen, débutait sa saison à Lemgo, sauvé à la dernière journée la saison dernière. Pour un match déséquilibré ? Non. A l’image de sa fin de saison dernière convaincante, Lemgo a montré de belles valeurs de combat pour prendre à défaut les Löwen, notamment de la solidité défensive. Rhein-Neckar, de son côté, a fait un peu trop d’erreurs au goût de son entraîneur Nikolaj Jacobsen, déçu malgré la victoire. « C’était un premier match de la saison typique. Nous avons fait beaucoup d’erreurs et nous pouvons être contents de ramener deux points à la maison », a-t-il déclaré. Car si son équipe a souvent été en tête, Lemgo est resté au contact (9-9, 17′) et est même passé devant en fin de première mi-temps (14-12, 25′). Mais à ce moment, Lemgo déjoue et les Lions reprennent l’avantage à la pause (14-16, 30′). Non sans difficulté, RNL accroît son avance au retour des vestiaires (16-20, 42′), et peut compter sur Andreas Palicka pour s’assurer une fin de match pas trop stressante (21-26, 55′). Palicka est quand même décisif dans la dernière minute où le TBV aurait pu revenir à un but. Avec sept buts d’Andy Schmid mais sans briller, Rhein-Neckar Löwen lance sa saison avec une victoire (24-26). Lemgo peut regretter ses temps faibles, mais a livré une bonne prestation. Notamment en défense, son point faible l’année dernière.

Bons départs pour Flensburg et Magdebourg

On les annonce dans le top 5, si ce n’est mieux (voir notre présentation de la saison). En tout cas, les joueurs de Magdebourg ont bien débuté leur saison en battant le promu Hüttenberg assez tranquillement (33-26). Pas le match parfait bien sûr, mais Bennet Wiegert pouvait se satisfaire de la bonne adaptation de son équipe à l’horaire de 12h30, et de son efficace défense en 3-2-1 qui a gêné le promu. Robert Weber, avec 12 buts (dont 5/6 pen.), a été l’arme offensive majeure pour le SCM, qui a fait la différence en fin de première période (11-10, 22′ ; 18-12, 30′).

Flensburg est annoncé pour le titre, et est le premier leader du championnat à la différence de buts. Le SG n’a fait qu’une bouchée d’un autre promu, Lübbecke, battu par quatorze buts d’écart (37-23). Tous les signaux sont au vert : Matthias Andersson stoppe 15 tirs, Lasse Svan marque 11 buts, Rasmus Lauge réalise un 7/7, les recrues Simon Jeppsson et Magnus Rod ont marqué leurs premiers buts en Bundesliga, les supporters ont rempli la salle malgré l’horaire de 12h30. Pour Lübbecke, vite détaché au score (9-4, 12′ ; 19-12, 30′), le retour en Bundesliga est assez douloureux. Mercredi, le TuS recevra Kiel, qui démarrera sa saison…

Göppingen et Leipzig gagnent à l’extérieur

Également à ranger dans le rayon des bons débuts de championnat, la performance de Göppingen face au troisième promu, Ludwigshafen. Les Chouettes recevaient le dernier vainqueur de la Coupe EHF pour le lancement du championnat jeudi, et ne sont restés au coude à coude que 21 minutes (8-8, 21′) avant que Göppingen ne fasse l’écart (10-15, 30′). Bon en défense, bien aidé par les 14 parades de Primoz Prost, Frisch Auf a pu garder le cap en deuxième période malgré les tentatives de retour de Ludwigshafen (16-22, 45′). Göppingen l’emporte de sept buts (25-32), et affiche de belles promesses.

Leipzig s’est également imposé à l’extérieur dans une rencontre assez serrée contre Minden. La première mi-temps ne semble pas pencher d’un côté ou d’un autre, mais ce sont les locaux qui passent en tête à la pause (16-14, 30′). Ceux-ci sont ensuite vite privés de leur atout offensif Christoffer Rambo, expulsé pour un troisième deux minutes dès le retour des vestiaires (32′). Minden ne craque pas pour autant et accroît même son avance grâce à Dalibor Doder (20-16, 37′). Sauf que la base arrière de Leipzig est très forte. Franz Semper et Philipp Weber marquent pour égaliser (20-20, 44′), et le premier nommé donne même l’avantage aux siens (23-25, 52′). Mais si l’international U21 est excellent (8 buts), Weber frappe fort sur la table pour son retour à Leipzig avec 11 buts (dont 5 pen.). Il marque le dernier but du match, celui de la victoire (26-29). Minden pourra regretter de ne pas avoir été plus adroit : le GWD a notamment manqué deux jets de 7 mètres en fin de rencontre…

Melsungen surpris par Stuttgart

C’était la sensation en ouverture de la saison : Stuttgart s’est montré plus fort que Melsungen et sa nouvelle armada jeudi soir. Devant plus de 5800 personnes, le TVB a montré ce qu’il était capable de faire. D’abord, accrocher une équipe de Melsungen qui compte en Julius Kühn un solide buteur (7 buts). Les deux équipes se tiennent de près durant toute la première période, qui termine logiquement sur un score de parité (14-14). Puis, au retour des vestiaires, les Wild Boys, très disciplinés dans le respect des tactiques, ont logiquement pris les devants. La recrue Stefan Salger (5 buts) fait l’écart pour donner trois buts d’avance aux locaux (22-19, 43′), et derrière, Stuttgart ne se fait pas reprendre par les joueurs du MT qui peuvent sans doute mieux faire. Stuttgart l’emporte à la surprise générale, mais en le méritant, le premier match de la saison (29-27). Melsungen manque à nouveau son premier rendez-vous en Bundesliga, un an après s’être planté à Coburg.

Gummersbach a fait naufrage

Maintenu de peu l’année dernière, Gummersbach commence très mal la nouvelle saison. Une semaine après avoir été sorti par Saarlouis en Coupe, le club cher à François-Xavier Houlet a connu une nouvelle déconvenue ce dimanche. A domicile contre Wetzlar, Gummersbach a pris l’eau. Jamais devant au score, le VfL est resté au contact en première période, malgré l’expulsion précoce d’Alexander Becker (20′). Mené de quatre buts (11-15, 26′), il revient peu avant la pause (14-16, 30′). Mais rien ne va plus en deuxième période. Wetzlar, pourtant privé de son patron de la défense Edvars Klesniks, résiste bien aux attaques de son adversaire et peut compter sur quelques arrêts décisifs de Benjamin Buric (9 au total). Le jeu de contre-attaque, porté par l’ailier norvégien Kristian Björnsen (11 buts, dont 5/5 pen.), ou le jeu placé conclu par le pivot Jannik Kohlbacher (7 buts) fait merveille, et le HSG s’envole (17-24, 48′). La barre des dix buts d’écart est franchie en fin de rencontre, quand les supporters commencent déjà à quitter la Schwalbe-Arena. Wetzlar gagne largement (22-33), et commence idéalement sa saison. Gummersbach va devoir très vite réagir pour ne pas vivre une nouvelle saison difficile.

Les deux autres matchs de la journée ont été reportés. Kiel affrontera Hanovre le 7 septembre prochain, tandis que Berlin, qui jouera la finale du Superglobe ce lundi soir, recevra Erlangen le 12 octobre. Vous pouvez retrouver le classement sur notre site. La prochaine journée aura lieu mercredi et jeudi prochains, avant la troisième journée très attendue de dimanche : Kiel affrontera alors Magdebourg tandis que Flensburg recevra Rhein-Neckar Löwen.

Mickaël Georgeault

HandNews nouvelle application
Pub Espace Pronos Allemagne

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).