All – Coupe

Gummersbach et Minden out, Berlin passe de peu

Sous la forme d’un tournoi type Final Four, les clubs allemands commençaient leur saison ce week-end par la Coupe d’Allemagne. 13 clubs de Bundesliga sur 18 se sont qualifiés pour les huitièmes de finale. Gummersbach, Minden et les trois promus sont déjà éliminés.

Le premier tour de Coupe d’Allemagne n’est pas forcément évident pour les équipes de Bundesliga : elles qui s’apprêtent à se lancer dans une saison longue et difficile affrontent des équipes qui, parfois, jouent le match de leur vie. C’était par exemple le cas de Spenge, dernier vainqueur de la Coupe d’Allemagne amateur, qui recevait le vainqueur de la Coupe d’Allemagne des pros, le THW Kiel. Les Zèbres ne sont pas tombés dans le piège. Vainqueurs de la sympathique équipe de quatrième division samedi (19-36), ils ont enchaîné par une victoire contre Dessau-Roßlau (2. Bundesliga) dimanche (36-23). Kiel sera bien en huitièmes de finale de la Coupe d’Allemagne, comme douze autres clubs de première division.

Minden et Gummersbach surpris

Ce n’est pas le cas du GWD Minden. La nouvelle équipe d’Andreas Cederholm jouait à domicile, et affrontait le TuS Ferndorf, équipe de troisième division, pour son entrée en compétition. En tête à la mi-temps (12-10), Minden semble dominer son sujet (21-18, 50′). Mais dans les dix dernières minutes, les Verts coincent. Ferndorf saisit sa chance, égalise puis passe devant (21-22, 56′). Christoffer Rambo égalise, mais Ferndorf repasse devant et tient dans la dernière minute (22-23). C’est la première grosse sensation du week-end. Le TuS transforme l’essai le lendemain en dominant Emsdetten, qui évolue en deuxième division (29-23). Ferndorf est désormais le Petit Poucet des huitièmes de finale.

L’autre grosse surprise vient de Großwallstadt où Gummersbach a fait face à deux équipes de deuxième division. Samedi, l’ancien club de Kevynn Nyokas a mis du temps à se détacher de Coburg, dernier de Bundesliga la saison dernière. Emmené par Petr Linhart, son meilleur buteur ce week-end (6 buts), le club bavarois tenait toujours en échec le VfL à près de dix minutes du terme (22-22, 48′). Gummersbach a finalement passé l’obstacle (30-27), notamment grâce à son nouveau pivot Moritz Preuss (10 buts). Le lendemain, la partie semblait plus simple sur le papier face à Saarlouis, également pensionnaire de deuxième division, mais habitué à jouer le maintien et qualifié aux tirs aux buts devant l’équipe locale de Großwallstadt (D3) la veille. Le match est là encore équilibré. Saarlouis est en tête à la pause (15-12), et après que Gummersbach soit repassé devant, Yann Polydore (deux buts au total) refait passer le club de deuxième division devant (25-24, 53′). L’exploit est en marche, et Saarlouis ne lâche pas. Gummersbach tombe dès le premier week-end de Coupe (28-27).

Les promus éliminés

Parmi les trois autres clubs de Bundesliga éliminés dès ce week-end, deux sont tombées face à des équipes également en première division. Lübbecke, champion de D2 la saison dernière, a été battu par Hanovre (26-24), après avoir pourtant compté sept buts d’avance en début de deuxième période (8-15, 34′). Un 6-0 du TSV (10-17, 38′ ; 16-17, 44′) a remis les Preux chevaliers en selle pour ensuite les mener à la victoire, la toute première du club en 2017. Carlos Ortega commence bien son service, puisque le lendemain, ses joueurs ont décroché leur qualification en huitièmes de finale en disposant des Pirates de Leichlinger, qui évoluent en troisième division (35-22).

Autre promu sorti par une équipe de la même division, Ludwigshafen. Les Chouettes, vainqueurs du club local Oftersheim samedi, se sont inclinés face à Melsungen dimanche. Le MT a fait l’écart en deuxième période et s’impose de quatre buts (29-25). La recrue star de l’été, Tobias Reichmann, a terminé meilleur buteur de la rencontre avec huit buts. Enfin, la dernière équipe de Bundesliga à passer à la trappe est l’autre promu, Hüttenberg. Le TVH était opposé dimanche à Bergischer en finale du mini-tournoi. Les Lions, descendus à la dernière journée en deuxième division l’année dernière, paraissaient partir favoris face à une équipe pourtant d’une division supérieure, tant leur effectif semblait plus riche. Bergischer a fait la course en tête à partir de la vingtième minute, et n’a pas été rattrapé par Hüttenberg. Le BHC se qualifie logiquement (26-22).

Berlin qualifié en prolongations

De son côté, Berlin n’est pas passé loin d’une élimination surprise à Springe. Vainqueurs logiques du club hôte samedi (29-16), les Füchse étaient face au club de 2. Bundesliga Nordhorn-Lingen dimanche. Sans Paul Drux ni Bjarki Elisson et avec un Petar Nenadic amoindri, les Berlinois restent à flots grâce aux parades de Silvio Heinevetter en première période. Mais Nordhorn-Lingen fait la course en tête, et creusent même l’écart à dix minutes du terme (23-19, 49′). Berlin réagit après le temps-mort posé par Velimir Petkovic. Son homme providentiel s’appelle Marko Kopljar. Le Croate égalise à trois reprises en fin de rencontre, et marque le but décisif sur la sirène qui offre les prolongations à Berlin (27-27, 60′). Nordhorn-Lingen a laissé passer sa chance. Les Berlinois font le boulot en prolongations pour décrocher leur ticket pour les huitièmes de finale (34-31), mais que ce fut laborieux….

Moins de craintes à avoir pour les autres équipes du haut de tableau de la saison dernière. A côté de Kiel et de Melsungen, on retrouvera bien sûr Rhein-Neckar Löwen, qui a marqué 83 buts dans le week-end (41-28 contre Balingen, puis 42-30 contre Eisenach). Flensburg n’a pas souffert non plus face à Lübeck (D2, 37-18) puis face au club hôte Altenholz (D3, 36-25). Magdebourg, Wetzlar, Leipzig, Göppingen ou encore Erlangen seront également au rendez-vous des huitièmes de finale, qui auront lieu les 17 et 18 octobre prochains.

Pub Espace Pronos Allemagne

Laisser un commentaire

Champs requis *

Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves