CdL (1/4)

Dunkerque et Toulouse, premiers qualifiés

Crédit photo: Emmanuel Durieux

Dunkerque et Toulouse ont tous les deux compostés leur billet pour le Final4 de la coupe de la ligue hier soir. Les deux autres quarts de final (Istres – Aix et Paris – Nantes) se jouent ce soir.

C’est de Toulouse qu’est venue la première surprise de ces quarts de finale de la coupe de la ligue.Les hommes de Philippe Gardent se sont qualifiés face à Montpellier, leader actuel de Starligue. En tête tout le match, les Toulousains ont su gérer le retour des Héraultais en fin de match, notamment grâce à deux arrêts de Yassine Idrissi dans les deux dernières minutes. Auparavant, la base arrière s’était montrée moribonde, à l’image de Romain Ternel (1/7) ou de Kasper Kisum (0/3) mais cette maladresse avait été compensée, notamment par l’adresse de Pierrick Chelle sur son aile droite, auteur d’un clinique 12/12. Toulouse retrouve donc le Final4 d’une compétition qu’il avait disputé en 2015 et 2016.

A Dunkerque, la logique a été respectée puisque ce sont les locaux, pensionnaires de l’élite, qui voyageront à Metz en mars prochain, après avoir battu Sélestat hier soir (35-28). Détaché en fin de première période, comptant cinq buts de retard à la mi-temps (19-14), les pensionnaires de Proligue n’ont jamais pu refaire leur retard et se sont logiquement inclinés, laissant à Istres la seule possibilité de voir un club de l’antichambre participer au Final4. Côté performances individuelles, on retiendra surtout les six buts inscrits par Haniel Langaro, le Brésilien une nouvelle fois meilleur buteur dunkerquois, tandis que le jeune Nicolas Schneider s’est particulièrement illustré côté sélestadien, scorant également à six reprises.

Kevin Domas

Retrouvez la communauté HandNews sur Discord

12 CommentairesPoster un commentaire

  1. cochonne - le 14 décembre 2017 à 11h09

    bonjour
    l'interêt des clubs de Proligue à disputer des matchs de coupe de la ligue se limite a donner du temps de jeu à des joueurs en manque, de se servir de ces matchs comme base de travail et éventuellement augmenter l'exposition médiatique de ses sponsors l'espace d'un match (encore faut il passer sur Bein), pour le reste…
    A quoi sert de disputer le final four si c'est pour finir dernier et rentrer fatigué avec le moral en berne ou pire avec des blessés?
    faire semblant d'y croire avant la rencontre et faire semblant d'être déçu après fait aussi partie des attributions d'un bon coach, après chacun en tire les avantages dus à son rang et tout le monde est content.
    bravo a tous pour le parcours et a l'année prochaine

    • ANues - le 14 décembre 2017 à 13h04

      L'intérêt c'est, pour le vainqueur, d'obtenir directement une place en coupe EHF sans avoir à se placer confortablement en haut du classement du championnat.
      MAis aussi la possibilité de déposer un dossier auprès de l'EHF pour demander une participation à la ligue des champions!

      Contrairement au Trophée des champions qui n'a d'intérêt que celui d'être une ultime préparation avant le championnat.

  2. Jack3544 - le 14 décembre 2017 à 12h25

    Allez, une petite victoire de Nantes à Parsi, comme il y a 2 ans, et dierction un Final Four qui ressemblerait fortement à celui du premier titre nantais à Rouen (Dunkerque, Toulouse et Cesson à l'époque)! Un signe?

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).