EHF Cup (F) – 2e tour aller

Dijon en difficulté face à Copenhague

Copenhague, adversaire coriace qui se présente au Palais des Sports pour ce match aller du second tour de Coupe EHF. Avec une seule défaite à son actif depuis le début de la saison, et pas des moindres puisqu’il s’agit de Mitdjylland, les danoises partent favoris de cette double confrontation.

Dès le début du match, les dijonnaises vont se rendre compte des efforts qu’il va falloir mettre en oeuvre pour venir à bout des danoises, exploitant les moindres failles, offensives et défensives, laissées par Dijon pas encore totalement libéré. Si bien que l’écart va rapidement se creuser obligeant Christophe Maréchal a posé un premier temps-mort au bout de 10 minutes de jeu (3-8, 10’). La réaction attendue à la sortie du temps-mort se fait attendre, entre pertes de balles et arrêts de Bundsen dans le but adverse, Copenhague sévit encore (5-12, 16’). Puis, coup d’éclat. La défense se ressert, devient plus agressive, Noura Ben Slama multiplie les arrêts et c’est une toute autre période qui commence. Copenhague balbutie son handball, et Dijon profite pour exploiter tous les ballons, et se permettre le luxe d’égaliser par le bras de Sylla, après avoir claquer un 8-1 (13-13, 26’, 14-15 MT).

Le match semble totalement relancé, mais c’est sans compter le sursaut d’orgueil de Copenhague, et les fautes offensives sifflées à Dijon qui se voit trois fois de suite refusé le but inscrit. Il faudra attendre 8 minutes dans cette seconde période pour voir Dijon inscrire son premier but par la houlette de Sarah Paulsen. Le jeu rapide danois est impressionnant. Aucun ballon n’est laissé de côté et tout est exploité. Si bien que Dijon se fait à nouveau distancer par un 8-2 danois en 12 minutes (16-23, 42’). Comme en première mi-temps, c’est le moment que choisit Christophe Maréchal pour poser son temps mort, et espérer la même réaction. Si Dijon se créer des occasions, elles buttent sur une Bundsen dans les buts qui fait le job (18-28, 52’) ! La fin de match ne sera rythmé que par l’envie de diminuer au maximum l’écart avant d’entamer le match retour, mais seules Moretto, par quatre fois, et Lathoud trouveront la faille dans les 8 dernières minutes. Un dernier temps-mort dijonnais à moins de 30 secondes de la fin du match, pour préparer un dernier au revoir handballistique à Léa Faye-Terzi, qui conclut la rencontre sur un kung-fu, malheureusement stoppé par Bundsen, encore elle… (32-23, FDM).

La tâche semble plus que compliquée pour le match retour. Mais malgré cette nouvelle défaite, conjuguée à celle de Issy Paris mercredi en championnat (20-31), Christophe Maréchal voit du progrès au sein de son effectif et dans le jeu proposé par ses joueuses. En espérant que ce progrès se concrétise à court terme pour des Dijonnaises qui ne manquent pas d’envie sur le terrain…

Laury Rousseau

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).