LFH – J15

Celles enchaîne, Brest se ballade

Au terme de la quinzième journée de championnat, Fleury met la pression sur Chambray après son succès sur Dijon (29-28). Dans la course aux play-offs, les Chambraysiennes comptent désormais deux points de retard sur les Fleuryssoises, avec un match en moins. Plus haut au général, Brest, Metz et Issy-Paris se sont tous trois imposés laissant la quatrième place à l’ESBF. Enfin, Celles-sur-Belle a enchaîné son deuxième succès de rang face à Nice (28-20).

Fleury – Dijon 29-28

Assommées par Celles-sur-Belle il y a quatre jours (16-20), Fleury s’est remis la tête à l’endroit sur son parquet face à Dijon, dans le dur en ce moment. Dans un match particulièrement disputé, les Fleuryssoises ont une nouvelle fois pu compter sur une Julie Foggea solide (14 arrêts) et décisive en seconde période pour aller chercher leur cinquième succès de la saison. La différence s’est faite dans les dix dernières minutes de la rencontre (24-24, 50′), moments où Laurine Daquin (5 buts) et Manon Le Bihan (5) n’ont pas tremblé alors que les Dijonnaises marquaient le pas. Ce succès (29-28) permet aux filles de Christophe Cassan de garder le bon wagon des play-offs, à la huitième place. Les Dijonnaises, de leur côté, enchaînent leur cinquième défaite d’affilé.

Brest – Nantes 29-20

Dans une Brest Arena pleine comme un œuf, les Brestoises ont assuré le show face à Nantes qui n’a jamais réussi à faire le poids face à son adversaire du jour. Portées par une Cléopatre Darleux de folie (14 arrêts en première période, 21 au total), les joueuses de Laurent Bezeau ont marché sur l’eau pendant soixante minutes. Largement en tête à la mi-temps (17-6), elles ont pu gérer tranquillement leur avance en deuxième période, l’occasion pour Stéphanie Ntsama Akoa de soigner ses statistiques (7 buts). Exempt lors de la prochaine journée, Brest va avoir le temps de souffler (un peu) en étant co-leader du championnat avec Metz – qui compte un match en moins. Nantes, qui accuse logiquement le coup avec treize matchs en un mois et demi, comme Brest, perd en revanche du terrain sur les équipes de tête. Les Nantaises sont désormais cinquièmes à six points de leur bourreau du soir.

Toulon Saint-Cyr – Issy-Paris 27-31

Souvent derrière mais jamais distancé, Issy-Paris s’est finalement imposé sur le parquet de Toulon (31-27) qui a craqué dans les dernières minutes. A l’entrée des dix dernières minutes (24-24, 50′), Silje Solberg décide de fermer la boutique en sortant deux arrêts coup sur coup sur pénalty notamment. Devant, les Parisiennes finissent par faire céder la défense varoise, Lois Abbingh (photo) se chargeant d’éteindre les derniers espoirs adverses (27-31). Après leur défaite à Metz (22-30), IPH se remet donc en scelle et remonte sur le podium, à égalité de points avec l’ESBF, exempt hier et quatrième du général. Pour le TSCVH, malgré un nouveau match encourageant, rien n’est encore joué et il faudra faire attention à leur prochain déplacement : à Celles-sur-Belle, une formation désormais complètement décomplexée.

Celles-sur-Belle – Nice 28-20

Car après Fleury, les Celloises viennent en effet de s’imposer pour la seconde fois de la saison face à Nice. Toujours minées par les blessures, les Niçoises ont fait les frais d’une formation rouge et blanche libérée. En tête à la pause (16-10) les filles de Vincent Philippart se sont montrées très sérieuses en seconde période pour continuer à réciter leur handball. Justine Hicquebrant (18 arrêts) a, comme lors de la journée passée, était précieuse tandis que Soukeina Sagna (6 buts) a été la buteuse des Deux-Sèvres la plus prolifique. En face, les sept buts d’Anna-Sir Palsdottir n’auront pas suffi. Au général, Celles revient à deux points de Nice.

Chambray – Metz 26-27

Enfin, Metz s’est fait très peur contre Chambray. Grâce à un dernier arrêt de Marina Rajcic sur pénalty, les Lorraines ont préservé leur victoire, ce qui leur permettra, quelque soit leur résultat de la journée prochaine, de reprendre seules la tête du championnat. Toujours derrière au tableau d’affichage (3-7, 8′), les filles de Guillaume Marquès n’ont pourtant jamais rien lâché. Mais le dernier pénalty raté par Mouna Chebbah, plutôt en vue jusqu’alors (7 buts), leur aura été fatal. Côté Dragonnes, c’est Ana Gros (7 buts) et Xenia Smits (5 buts) qui ont été les plus en vue. Avec ce revers, Chambray est ce matin à la neuvième place du général, à deux points de Fleury et de la dernière place qualificative pour les play-offs.

Clément Domas

Pub Espace Pronos LFH

2 CommentairesPoster un commentaire

  1. Aquitaine 64 - le 23 février 2017 à 15h58

    Allez CELLES

  2. Kevin - le 23 février 2017 à 18h44

    Un dès meilleurs matchs des Chambraysiennes qui n’ont strictement rien lâché même en étant menée 23-27 a 5 minutes du terme.

    Le nouveau Chambray est arrivé, attention il peut faire mal!

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).