LSL – J24

Gabriel Loesch, l’atout maison d’Aix

Si le diffuseur de la Lidl Starligue a choisi de se focaliser sur le “choc” entre Paris et Saran, l’enjeu sera bien plus important plus au Sud. L’USAM se déplacera sur le terrain d’Aix, pour un véritable barrage pour l’Europe. Et dans ce duel haut en intensité, le PAUC pourra compter sur le fleuron de sa formation, Gabriel Loesch.

Il y a des joueurs qui, particulièrement doués, n’ont jamais eu à faire trop d’efforts pour arriver au plus haut niveau. Et il y a ceux qui rejoignent l’élite à force de travail et d’abnégation. Et Gabriel Loesch fait plutôt partie de cette deuxième catégorie. A 21 ans, l’ailier droit aixois connait sa troisième saison au plus haut niveau alors même qu’il n’est, techniquement parlant en tout cas, pas encore professionnel. “Mais c’est un détail administratif, son investissement et son enthousiasme font de lui un vrai pro. Il est l’étendard de notre formation, il grandit avec le club et le genre de profil sur lequel j’espère m’appuyer à l’avenir” souffle Jérôme Fernandez, son entraineur. Avec ses 105 buts, celui qui a rejoint le centre de formation du club provençal à quinze ans caracole en tête du classement des buteurs locaux mais rien ne lui a été donné sur le chemin pour en arriver là. Troisième dans la hiérarchie sur le poste la saison passée, il a grappillé son temps de jeu avant de s’imposer comme un numéro un cette année, devant la recrue Jordan Camarero. “La saison passée m’a beaucoup servi, en observant Joan Saubich notamment. C’était quelqu’un de très sympa et il est quand même passé par Barcelone. Ne pas jouer beaucoup m’a finalement servi car cela m’a poussé à bosser encore plus fort” se souvient Loesch.

“Un vrai gagneur” selon Jérôme Fernandez

Et à force de travail en rab à la fin de l’entrainement, il a été promu troisième capitaine d’une équipe qui réalise sa meilleure saison depuis sa montée dans l’élite. “C’est le genre de gars qui tire toute une équipe vers le haut, blindé mentalement, un vrai gagneur. Et ce n’est pas parce qu’il est du cru qu’il joue, il a gagné sa place. Et quand on sait qu’il mène de front des études d’ingénieur, on se dit qu’il gère bien sa barque” souligne encore Fernandez. Mais dans la tête de Gabriel Loesch, pour l’instant les choses sont claires, c’est le handball qui prend le dessus avec, si possible, une qualification européenne début juin. Il faudra pour cela absolument battre Nîmes demain avant d’aller chercher les points à Dunkerque en espérant que la concurrence rate des obstacles. “Depuis tout petit, les matchs contre l’USAM sont tendus, ce sont des vrais derbys. Celui-ci le sera d’autant plus qu’il y a un gros enjeu. Ne pas accrocher l’Europe serait une déception car, même si ce n’était pas dans les objectifs du club, si on n’y arrive pas, il y aura beaucoup de regrets. Entre Créteil, Saran, Ivry, on a laissé trop de points en route et en cas d’échec, on se dira qu’il y avait vraiment la place de faire mieux” conclut Loesch.

Chambéry, meilleur calendrier pour la cinquième place ?

Aix peut toujours croire à sa place européenne mais finalement Ivry et Dunkerque, qui sont à égalité avec le PAUC au classement, aussi. Cela tombe bien, les deux équipes s’affrontent ce mercredi, et le vainqueur pourra mettre un peu de piment dans sa fin de saison. Les deux équipes restent sur deux victoires de suite et peuvent encore espérer gratter quelque chose, même si Chambéry risque bien de coiffer tout le monde pour la sixième place. Loin d’être convaincants ces derniers temps, les Savoyards se déplacent à Sélestat ce mercredi avant d’aller à Nîmes et de recevoir Saran. Même s’ils ont tendance à faire régulièrement n’importe quoi à l’extérieur, on ne peut pas penser que les hommes d’Ivica Obrvan vont galvauder une fin de parcours aussi abordable. D’autant plus que Toulouse, juste derrière eux au classement, est à l’arrêt et que leur déplacement à Créteil a tout d’un piège. Les Cristolliens ont presque réussi la remontée folle qui leur était imposée pour se maintenir, et ne sont plus qu’à deux points de Saran. Un succès face aux joueurs de Philippe Gardent ce mercredi, pendant que Saran perdrait à Paris, et ils seraient virtuellement maintenus. Ce qui leur ferait un bien fou mentalement.

Nantes arbitre du duel à distance entre Montpellier et Saint-Raphaël

Dans le bas du classement, tout peut changer, mais rien n’est joué non plus dans la lutte pour la troisième place. La réception de Cesson par Saint-Raphaël étant décalée d’une semaine pour cause de Final Four de la coupe EHF, c’est l’affiche de la journée qu’il faudra absolument regarder jeudi soir. Nantes, assuré de sa seconde place, recevra Montpellier, dans un avant-goût de la finale de coupe de France qui aura lieu dans dix jours. Sachant que le H recevra fin mai Saint-Raphaël, les hommes de Thierry Anti se retrouvent arbitres de ce duel à distance bien malgré eux. “Cette double confrontation déterminera qui finira troisième” nous disait Joël Da Silva il y a deux mois. Force est de constater qu’il n’avait pas complètement tort…

Le programme de la vingt-quatrième journée

Mercredi 17.05
Aix – Nîmes à 20h00
Dunkerque – Ivry à 20h00
Sélestat – Chambéry à 20h00
Créteil – Toulouse à 20h30
Paris – Saran à 20h45 (en direct sur beIN Sports 1)

Jeudi 18.05
Nantes – Montpellier à 20h45 (en direct sur beIN Sports 1)

Mercredi 24.05
Saint-Raphaël – Cesson-Rennes à 20h00

Kevin Domas

Pub Espace Pronos Starligue

3 CommentairesPoster un commentaire

  1. Pseudo - le 16 mai 2017 à 23h35

    On comprend que BeIn veuille diffuser toutes les équipes mais retransmettre un PSG-Saran quand il y a des PAUC-USAM ou USDK-USI avec de si gros enjeux c’est vraiment très dommage

    • YokYok - le 17 mai 2017 à 08h26

      Effectivement, à part le Sélestat-Chambéry tous les autres matchs semblent plus intéressants à diffuser que le PSG-Saran.
      Le choix a peut être été effectué quand Saran allait mieux (sans les blessés), mais désormais la question ne semble plus être résider que dans l'ampleur de l'écart final.

  2. Pseudo - le 16 mai 2017 à 23h37

    Au passage je demande : il n’y a pas moyen de voir les matchs non retransmis sur BeIn? On sait avec les résumés et top buts/arrets que tous les matchs sont filmés, ces enregistrements restent confidentiels??

Laisser un commentaire

Champs requis *

Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves