Starligue

Une affluence en hausse !

Le top départ de la saison de Starligue est aussi l’occasion de regarder l’exercice précédent avec un peu de recul. Après avoir fait le point sur les revenus télévisuels, il était temps de s’intéresser au public présent en salle.

Les chiffres de fréquentations sont rassurant, avec un taux de remplissage général de 82% (hors délocalisations*) et une affluence moyenne de 2403 spectateurs, la LNH peut se satisfaire d’avoir rempli ses salles. Les délocalisations ont une nouvelle fois permis de gonfler les chiffres, avec Nantes (106%), Saran (128%), Montpellier (129%) et Cesson (138%) qui possèdent un taux de remplissage supérieur à la capacité générale de leur salle principale !

En hausse

Mais sur les trois, deux clubs attirent l’œil par leurs progressions. Tout d’abord le Saran HB, passé dans une autre dimension. Délocalisé de nombreuse fois à Orléans, les saranais ont attiré 8000 spectateurs de plus durant la saison soit une hausse de 43%. Si Nantes a gagné autant de public, l’évolution est relativement moins impressionnante (+14,5%). Même si cela permet à la Trocardière de devenir la salle la plus visitée du championnat devant Montpellier et… Chambéry, qui peut compter sur un public toujours très présent et venu encore plus nombreux cette année (+8%).

Ils stagnent

Photo par Sylvain Sauvage – PAUC

Mettre Aix-en-Provence dans cette catégorie est une attribution par défaut. Coincés dans leurs val de l’Arc, les Aixois ne peuvent pas (encore) repousser les murs (99% de remplissage). L’explosion est cependant programmée pour bientôt avec un nouvel écrin qui va de pair avec les ambitions européennes de la troupe à Jérôme Fernandez. Si le constat est similaire pour Dunkerque (+3%), on peut être déçu par les chiffres de Toulouse qui peine à se démarquer face à l’offre sportive importante dans la ville rose (61% de remplissage). Enfin, Nîmes et Sélestat – à l’instar de Chambéry – savent s’appuyer sur un public de fidèles. Au Parnasse comme au Centre Sportif, on fait fi du classement pour soutenir l’équipe fanion locale.

En baisse

Certes, les baisses sont minimes à Paris (-1%) comme à Montpellier (-3%), mais de la part de deux équipes étendards du championnat, on aurait pu espérer une audience à minima stable. D’autant que le championnat du monde est passé par là, et que les deux équipes en possèdent plusieurs. Pour Cesson, le chiffre de remplissage est toujours aussi impressionnant (138%) mais la baisse en comparaison de l’exercice précédent permet de tempérer cette joie (-4%). Avec une saison terne également, Créteil a perdu du public dans le sillage de sa descente (-7,8%) et signe la plus grande baisse de fréquentation de la saison. De manière plus modérée, Saint-Raphaël a également été lâché par certains spectateurs avec une saison moins enthousiasmante que la précédente (-5%). Enfin si Ivry réfléchit à pousser lui aussi ses murs, il faudrait déjà pouvoir remplir les actuels (64% et -5,5%).

Le tableau de affluences 2016/2017

Source : média guide LNH

Clubs

Affluence

Affluence / Match

Taux Fréquentation

Evolution

1

HBC Nantes

63682

4899

106%

+ 14,53 %

2

Montpellier HB

48657

3743

129%

– 3,35 %

3

Chambéry SMBH

45768

3521

80%

+ 7 ,94 %

4

USAM Nîmes

34478

2652

78%

+ 0,52 %

5

Paris SG

34061

2620

77%

– 1,15 %

6

Fenix Toulouse

33224

2556

61%

+ 0,50 %

7

Dunkerque GLHB

28584

2199

92%

+ 3,50 %

8

Sélestat AHB

27313

2101

91%

+ 2,49 %

9

Cesson-Rennes HB

25200

1938

138%

– 3,96 %

10

Saran-Loiret HB

23981

1845

128%

+ 43,15 %

11

St Raphaël VHB

20258

1558

78%

– 4,95 %

12

Pays d’Aix UC

20100

1546

99%

– 0,50 %

13

US Créteil

19594

1507

60%

– 7,76 %

14

US Ivry

12443

957

64%

– 5,50 %

Total

437343

2715

89 %*

+ 5,63 %

Maxime Thomas

Pub Espace Pronos Starligue

7 CommentairesPoster un commentaire

  1. Jack3544 - le 8 septembre 2017 à 16h38

    Pour Toulouse, l'explication de l'offre importante n'est pas recevable! A Nantes, le hand feminin, le basket feminin, le volley gars et filles et le foot jouent en D1, cela n'empêche pas le remplissage. Idem je crois à Montpellier.

  2. Fanhns - le 8 septembre 2017 à 17h44

    A Toulouse , la salle est très mal conçue .
    Surtout pour les travées de sièges hautes ,
    très mauvaise visibilité ! !

  3. seb - le 8 septembre 2017 à 18h27

    Montpellier va peut-être régresser un peu pour la saison à venir dans la mesure où il n’y aura officiellement que 2 matchs à l’Arena : Paris et Nîmes !

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves