Starligue – J12

Tremblay, présent au bon moment

Dans un match crucial pour le maintien, Tremblay a parfaitement géré son affaire pour dominer Massy (26-23). Ce soir, les Tremblaysiens ne sont plus relégables.

A Tremblay, on semble bien avoir compris que pour se maintenir, il faut prendre des points face aux adversaires directs. A un nul à Cesson-Rennes et une démonstration face à Saran est venue s’ajouter une victoire probante face à Massy ce soir, une équipe essonnienne qui sortait pourtant d’un succès face à Saran la semaine passée. “Cette victoire fait du bien sur le plan comptable mais aussi pour la confiance. J’ai aimé l’état d’esprit de mes joueurs et, ce soir, on a pu s’appuyer sur une grosse défense et un très bon Patrice Annonay” se réjouissait Benjamin Braux, le coach tremblaysien. Et, effectivement, c’est de derrière que tout est parti pour ses hommes. Une première période quasiment parfaite dans ce secteur, huit minutes avant d’encaisser un but et neuf (dont deux sept mètres) dans le premier acte, compliqué de faire mieux. “Le match de la semaine passée face à Paris nous a permis d’accumuler de la confiance, notamment autour de notre paire de numéros trois, Courtois et Boultif, qui fonctionne très bien” continuait Braux. Les deux défenseurs fermaient à double tour l’accès à leur zone tandis qu’Annonay avalait la clé, laissant les Massicois impuissants, d’autant plus que de l’autre côté, Pierre Marche et Marius Sadoveac ne manquaient pas les occasions de creuser l’écart, qui atteignait six unités à l’heure de de rentrer au vestiaire (15-9, MT).

Un écart trop grand à la pause

Un écart qui allait se révéler rédhibitoire pour les Massicois, malgré une deuxième période de bien meilleure facture offensivement. “On a changé complètement le projet et ça a mieux fonctionné. Mais trop de petits détails n’ont pas tourné en notre faveur. Si on n’avait eu que deux ou trois buts de retard à la pause, le scénario aurait pu être différent” rageait Tarik Hayatoune, qui passait par la même occasion sous silence la faiblesse de sa base arrière. Car, si on excepte Ibrahima Sall, rares sont les Massicois à avoir trouvé la solution de loin, laissant Tremblay dans son confort défensif. Alors oui, les coéquipiers d’un très bon Thomas Bauer dans sa cage (9 arrêts à presque 50%) ont refait une partie de leur retard, mais ils n’ont jamais su faire basculer la rencontre. Pour finalement s’incliner 23-26, une défaite que Tarik Hayatoune tient à relativiser. “On aurait perdu Saran et Tremblay, on aurait sans doute été mort. Là, avec une victoire sur les deux matchs importants, on reste dans la course et c’est le principal” concluait-t-il. Toujours est-il que ce soir, c’est clairement Tremblay qui a fait la bonne affaire.

Les statistiques

TREMBLAY EN FRANCE HB – MASSY ESSONNE HB 26:23 (15:9)
Arbitres : Richard Thobie, Mourad Bounouara

Tremblay : Annonay (12 arrêts / 34 tirs dont 2/4 pén), Dresrüsse; Annonay (1/1), Sevaljevic, Tomas (1/5 dont 0/1 pén), Courtois (0/1), Marche (7/9), Sebetic (1/1), Sadoveac (6/8), Conte, Steins (1/1), Azizi (0/2), Batinovic (4/11 dont 0/1 pén), Honrubia (3/3 dont 3/3 pén), David, Boultif (1/4), Pitre (1/2)

Massy : Bauer (9 arrêts / 20 tirs dont 1/3 pén), Bellahcene (3 arrêts / 17 tirs dont 1/2 pén); Sall (6/10 dont 3/4 pén), Cramoizy (0/2), Pirani (1/3 dont 0/1 pén), Bungué (2/3), Walczak (2/2), Verhaeghe, Caron (4/4), Réault (0/1), Mollerup (3/4), Alaimo, Portet, Conta (2/3), Herceg (2/6), Lamy (1/1)

Kevin Domas

Pub Espace Pronos Starligue

Laisser un commentaire

Champs requis *

Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves